Close

Les lumières de l’innovation 2016, le concours du futur de l'artisanat du bâtiment

lumières de l'innovation
En juin dernier, la Capeb (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) lançait la 4e édition de son concours « Les lumières de l’innovation ». En ce début d’année 2016, l’organisme rappelle qu’il ne reste qu’un mois avant la clôture définitive des inscriptions. Les artisans sont ainsi invités à « sortir de l’ombre » en participant à ce concours afin de valoriser la créativité du secteur. Avec ce trophée, la Capeb met à l’honneur l’innovation dans les métiers de l’artisanat du Bâtiment.
 
« Tous les artisans innovent et réinventent les pratiques, les produits et les services de notre secteur » déclare Patrick Liébus, président de la Confédération de l’Artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb). 
 
Et c’est justement pour valoriser la créativité de l’artisanat du bâtiment que la Capeb a mis en place « Les Lumières de l’innovation », un concours dirigé aux artisans et chefs d’entreprises artisanales, mais aussi aux fabricants, industriels, prestataires et autres organismes faisant de l’innovation « une stratégie d’entreprise pour bâtir le futur de l’artisanat du Bâtiment ».
 
La 4e édition du concours a été lancée en juin dernier et devrait rencontrer un franc succès à l’image des éditions précédentes. Cette année, deux catégories sont ouvertes : « Démarches » et « Produits et services destinés aux entreprises ». 
 
La catégorie « Démarches » récompense les artisans qui réalisent des innovations dans leur organisation, leur communication, leurs démarches commerciales ou leurs offres. 
« Produits et services destinés aux entreprises » s’adressent aux prestataires, fabricants ou industriels développant des produits ou services novateurs répondant aux besoins des entreprises artisanales. 
 
Les candidats ont jusqu’au 31 janvier pour envoyer leur candidature. Les vainqueurs seront révélés lors des Journées de la construction de la Capeb qui se tiendront du 20 au 22 avril prochain à Paris. Ils seront désignés par un jury composé d’ingénieurs, d’experts techniques et de spécialistes de l’innovation et de l’artisanat. 
Les lauréats des deux catégories bénéficieront d’un plan de promotion de leurs innovations au sein de la filière ; de plus, le gagnant de la catégorie « Démarches » remportera la somme de 5 000 euros. 
 
 
« C’est un réel plaisir de découvrir chaque année de nouvelles inventions car cela démontre bien que, malgré la crise, le secteur du Bâtiment reste créatif et aspire au changement. Le but est donc de valoriser et de récompenser les artisans du Bâtiment souhaitant réinventer chaque jour leur métier en se préoccupant des problématiques actuelles du secteur, sans oublier les autres acteurs de la filière qui souhaitent nous accompagner dans cette logique » commente Patrick Liébus, Président de la Capeb.
 
L’an dernier, la Capeb avait récompensé Edma S.A.S pour sa sertisseuse automatique « plug and play » qui s’adapte à toutes les perceuses et visseuses dans la catégorie « Produits et services destinés aux entreprises », et Ze Plombier pour l’originalité de son service de plomberie par vélo transporteur dans la catégorie « Démarches ». 
Ces projets avaient séduit le jury car source « d’influence positive sur les autres entreprises artisanales du Bâtiment. Nous souhaitons encourager toutes les entreprises du bâtiment à s’impliquer elles aussi et inventer de nouveaux projets », déclare Sabine Basili, Vice-présidente de la Capeb et présidente du jury. 
 
Innover face à un monde qui évolue
 
 
 
 
"Face à la crise, les artisans du bâtiment doivent relever de nombreux défis : être qualifiés pour s'adapter aux nouveaux marchés, formés pour la rénovation énergétique ainsi qu'être capables de développer leur offre commerciale… autant de projets que nous cherchons à mettre en valeur dans le cadre du concours. Pour récompenser ceux qui s'impliquent dans de nouvelles voies et inspirer les autres ! ", déclare aussi Patrick Liébus.
 
 
La crise dans le secteur du bâtiment dure depuis presque huit ans. Les prévisions de la Fédération française du bâtiment (FFB), annoncées en mars 2015, étaient plutôt moroses. Après un recul de l’activité de 5,1 % en 2014, soit de 20 % depuis 2008, elle s’attend à un nouveau repli de 1,5 % et redoute la disparition de 30 000 emplois, qui s’ajoutent aux 28 700 perdus en 2014, sur un effectif global de 1,1 million de salariés.
Les artisans, réunis au sein de Capeb ont tiré la sonnette d’alarme et ont demandé, entre autres, la prolongation du CITE (Crédit d’impôt pour la Transition énergétique) jusqu’en 2017. « L’artisanat du bâtiment a perdu des emplois, au rythme de 30 par jour, en 2014. Nos carnets de commandes sont vides. En ce moment difficile, nous avons besoin d’un engagement fort de l’Etat, notamment de contrôles contre la concurrence déloyale », plaidait Patrick Liébus.
 
Il faut donc grand temps que le secteur reparte à la hausse. Tous les espoirs se tournent vers la réhabilitation des bâtiments, notamment la rénovation énergétique que le gouvernement encourage avec des mesures sans précédent : l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5 % et le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), de 30 % des dépenses (plafonnées à 16 000 euros pour un couple), programmé pour la seule année 2015.
Mais aussi avec la construction écologique et l'après COP21. Et les enjeux climatiques auront été omniprésents au dernier salon Batimat de novembre 2015 avec au programme la révolution numérique dans le bâtiment, l'efficacité et la performance énergétiques, la maison et la ville connectées. Cela montre à quel point les acteurs de la construction, notamment français, auront un rôle majeur à jouer dans les différentes politiques environnementales à venir.
Ce concours "Les lumières de l'innovation" est donc d'une actualité majeure pour faire bouger les choses dans la profession : Valoriser, développer, diffuser l’innovation pour bâtir le futur. 
 
 
Plus d’informations sur www.capeb.fr/concours-lumieres-innovation/

Enquête mensuelle INSEE de conjoncture dans l'industrie du bâtiment – Décembre 2015

Article La Tribune "Le bâtiment écologique va-t-il faire sortir le BTP de la crise ?" Novembre 2015