UP' Magazine Le magazine de l'innovation et de l'économie créative

Close

Quand la technologie libère l’homme de la technologie : du clavier à une caresse et demain ….

cerveaumachine2

Voici un article du Sénateur Trégouet dans sa newsletter gratuite RTFLASH : "Le clavier ou une caresse : un changement de monde" qui explique la super bataille des grands pour les tablettes tactiles qu'adorent d'ailleurs les « petites poucettes » (1). Et voici selon moi l'idée clé de l'article, hormis ce jeu très dur de concurrence pour les tablettes tactiles : interface cerveau-machine.

Après les mains les yeux et la voix : Google étant le pionnier qui « avec son système ouvert Androïd, ses tablettes Nexus, sa nouvelle interface de recherche vocale, et surtout son incommensurable base de connaissances immédiatement disponibles, prépare déjà l'acte suivant : celui de l'époque où nous n'aurons plus besoin de nos doigts pour circuler sur Internet et accéder à toutes ces connaissances. Tout laisse à penser que Google étudie et développe des nouveaux outils qui permettront à chacun de réaliser tous ses travaux intellectuels en n'utilisant que ses yeux et la parole ». (Sénateur Trégouet). Et puis encore plus loin, la machine communiquera directement avec le cerveau !

Fini les ordinateurs ... Ainsi la technologie libèrera l'homme de la technologie ! Bonne lecture...

"C'est une véritable bataille de titans qui, actuellement, se déroule sous nos yeux !

Dans les jours qui viennent de s'écouler, tous les majors de l'informatique, avec Microsoft en tête, viennent de présenter « leurs » tablettes tactiles. Avant Noël, nous devrions savoir comment les centaines de millions d'utilisateurs de PC ou de Smartphones, sur l'ensemble de la planète, vont réagir.

Le combat est d'une telle importance pour l'avenir de ce secteur, que tous les patrons de ces majors de l'informatique : Steve Balmer pour Microsoft, Tim Cook pour Apple, Eric Schmidt pour Google, Jeff Bezos pour Amazon, sont montés en première ligne, ces jours derniers !

Dans cette période pré-électorale aux États-Unis où tous les coups semblent être permis, la dureté avec laquelle ces majors ont attaqué leurs concurrents a surpris. Google a envoyé une volée de bois vert à Apple pour avoir abandonné Google Maps. Apple, de son côté, reproche à la tablette « Surface » de Microsoft d'être à la fois une voiture qui vole et qui flotte. Amazon a été plus loin encore en comparant, point par point, son Kindle Fire HD avec l'Ipad mini qui est vendu 3 ou 4 fois plus cher alors qu'il n'apporte rien de plus !

Cette guerre des tablettes tactiles laissera des traces qui ne s'effaceront que très difficilement ! Chacun joue gros, et en particulier les deux leaders historiques que sont Microsoft et Apple, qui risquent d'y laisser des plumes.

Microsoft qui, depuis 1981, n'avait connu qu'un marché mondial du PC en constante croissance alors qu'il a toujours fourni, depuis l'origine, plus de 90 % des OS de PC mis sur le marché, est confronté, pour la première fois, à une légère décroissance du marché des PC.

Cette légère décroissance va-t-elle se retourner et le marché des PC repartir de plus belle ? Les managers de Microsoft eux-mêmes ne semblent plus y croire, car la huitième version du Navire Amiral Windows (Windows 8) n'est plus directement et exclusivement destinée aux utilisateurs de PC, mais bien plus aux utilisateurs de surfaces tactiles, comme peuvent l'être les tablettes « Surface » et les autres.

Aussi, indubitablement, Microsoft va jouer son avenir dans la réussite de Windows 8 et de sa tablette tactile. Jamais, depuis l'origine de Microsoft, ce leader mondial n'avait dû faire face à une telle échéance.

Mais, pour autant, Apple ne doit pas se réjouir d'une telle situation. Il est vrai qu'Apple restera dans l'Histoire, grâce à Steve Jobs, comme étant la compagnie qui aura inventé le Smartphone avec l'IPhone et la tablette tactile avec l'Ipad.

Mais, en restant sur des systèmes propriétaires et à vouloir engranger trop rapidement des bénéfices importants en vendant trop cher ses appareils, Apple laisse une place sidérante à ses concurrents. Rien d'étonnant alors qu'Amazon recherche l'affrontement direct avec Apple en l'attaquant avec la publicité comparative.

A Noël, nous saurons si c'est le mini Ipad ou le Kindle Fire qui l'emporte. En constatant les premières ventes aux États-Unis, nous pourrions avoir des surprises.

Mais, n'oublions pas que derrière ce trio qui joue gros avec les tablettes, il y a un autre acteur, Google, qui avec son système ouvert Androïd, ses tablettes Nexus, sa nouvelle interface de recherche vocale, et surtout son incommensurable base de connaissances immédiatement disponibles, prépare déjà l'acte suivant : celui de l'époque où nous n'aurons plus besoin de nos doigts pour circuler sur Internet et accéder à toutes ces connaissances.

Depuis l'origine des temps, l'Homme avait toujours eu besoin de ses mains pour communiquer au-delà de la parole. Tout laisse à penser que Google étudie et développe des nouveaux outils qui permettront à chacun de réaliser tous ses travaux intellectuels en n'utilisant que ses yeux et la parole.

Pour une phase ultérieure, Google pense déjà à l'époque où la machine communiquera directement avec le cerveau ! (Lire dans cette lettre un article intitulé "Choisir avec son cerveau des images sur un écran").

Quand cela arrivera, et il est certain que nos enfants connaîtront cette époque, le premier Personnel Computer (PC) animé par le premier Windows de Microsoft, et qui ne date pourtant que de 1981, sera classé comme plus proche des premières machines à écrire de Remington en 1873, que des futurs outils d'accès à la connaissance de 2030 !

C'est bien tout l'enjeu du combat de titans qui se déroule sous nos yeux.

Si dans ces prochains mois, il y a des dizaines et des dizaines de millions de terriens qui abandonnent le clavier pour la caresse d'un écran, il faudra bien prendre conscience que nous entrons dans une ère nouvelle : celle de l'interface sensuelle entre la connaissance et notre cerveau.

Vous comprenez alors pourquoi tous les grands patrons de l'industrie de la connaissance sont sur le pont : C'est l'avenir même de leur monde, donc du nôtre, qui est en jeu !"

René TRÉGOUËT, Sénateur Honoraire - Fondateur du Groupe de Prospective du Sénat

(1) Livre "Petite Poucette" - Michel Serres - Mars 2012

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
MAGAZINE COMMENTS POWERED BY DISQUS
Loading...
Loading...