UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Les aventures de Nao le robot continuent

naocar2

Nao le petit robot de la firme Aldebaran Robotics est passé maître dans l'art de faire du buzz.  Après son périble en bateau pour le Vendée Globe, le voici à bord d'une voiture ! Après les nombreux tests de la Google Car, la voiture autonome sans chauffeur, voici une nouvelle dimension : l'auto électrique conduite par un robot.

Nao est ce petit robot humanoïde perfectionné, entièrement programmable, qui a pour objectif de contribuer au bien-être de l'humanité, au travers de solutions destinées à l'assistance à la personne et l'aide aux enfants atteints d'autisme. Développé par la société française Aldebaran Robotics, Nao renferme des technologies de reconnaissance visuelle et sonore avec des fonctions d'orientation dans l'espace, d'équilibre, de mouvements poussés, formant une plateforme flexible pour le développement d'applications.

naocar1Une Première mondiale 

La réussite du projet NaoCar est le fruit du travail de Melvin Laplanche, Loïck Michard, Samuel Olivier et Gaël du Plessix, quatre étudiants français en troisième année à Epitech Montpellier.

La NaoCar ouvre la voie à une autre dimension de la conduite automatique des véhicules. Les autres projets dans ce domaine étaient jusque-là orientés vers une voiture automatique. Aujourd'hui l'hypothèse d'un robot capable de conduire un véhicule standard prend forme.

« Le projet NaoCar se positionne dans la continuité des recherches actuelles qui visent à amincir les frontières entre l'homme et la machine. En l'occurrence, permettre à Nao de conduire une voiture pour enfant démontrerait de sa capacité à interagir de manière transparente avec des objets conçus pour l'homme » explique Gaël Du Plessix, l'un des quatre étudiants de l'équipe NaoCar.

« Nous sommes ravis de cette collaboration avec l'école Epitech, les étudiants ont réalisé un travail remarquable qui aboutit à une première mondiale » déclare Nicolas Boudot, responsable des relations avec l'enseignement supérieur et la recherche chez Aldebaran Robotics, la société qui fabrique le robot Nao.


nao3Permis de conduire réussi !

Nao est destiné à réconcilier l'homme et la machine. A bord de sa voiture pour enfant, il arbore une aisance déconcertante. Nao pourra être capable de se déplacer au volant d'une voiture pour enfant. Ses mouvements sont contrôlés par une manette de Xbox. Grâce aux deux caméras situées dans sa tête, Nao peut détecter une ligne rouge placée au sol. Il peut ensuite se déplacer en suivant celle-ci. Un Kinect connecté au Nao permettra de détecter les obstacles avec son radar, et ainsi  lui permettre de contourner les obstacles. Si Nao connaît la cartographie de son environnement, il pourra se repérer et se déplacer dans celui-ci grâce à tous ses capteurs.

Grâce à sa caméra frontale, Nao récupère l'image de la route qui se dresse devant lui. Son but: suivre une ligne rouge. Puis il analyse la trajectoire : à partir des données recueillies, Nao dresse une estimation du tracé. Il obtient ainsi une liste de points correspondant au chemin qu'il doit suivre. En fonction de ces données et de sa propre orientation, il est en mesure de calculer la direction dans laquelle évolue la ligne. Ensuite, Nao est en mesure de décider quelles actions effectuer pour pouvoir se rendre à sa destination. Si il se trouve dans un virage trop serré, Nao va entreprendre une marche arrière afin de ne pas quitter la ligne. Grâce à toutes ces étapes, Nao prouve sa capacité à conduire de manière autonome le long d'un chemin prédéfini.

Nao conduira sa NaoCar dans les allées du TGS et distribuera des Carambars, comme il le fit au MIG 2012, ce week-end à l'occasion du Toulouse Game Show (1er et 2 décembre).

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
MAGAZINE COMMENTS POWERED BY DISQUS
Loading...
Loading...