UP' Magazine Le magazine de l'innovation et de l'économie créative

Close

Economie du partage : légumes partagés, vecteurs de liens sociaux

Basé sur la culture de fruits et de légumes dans des lieux accessibles à tous, le mouvement Incredible Edible repose sur la notion du don, du partage et du lien social.

Le mouvement Incredible edible est né en Angleterre à Todmoreden en 2008, au cœur de la crise, « dans une ville de marché soumise à la culture des supermarchés » comme l'explique une de ses fondatrices Mary Clear. Grâce aux réseaux sociaux, ce processus participatif citoyen a déjà essaimé sur les cinq continents, avec une forte poussée en Europe du Nord. Baptisé "Incroyables comestibles" en France, il remporte déjà un franc succès, notamment dans l'Est de l'Hexagone et dans la Région Bretagne.

Il s'agit d'une idée simple : faire pousser des fruits et des légumes dans des lieux publics et proposer les fruits de cette culture à tous. À Todmoreden, cette initiative a démarré dans des bacs devant les écoles, puis s'est étendue aux jardins publics, aux devantures des commissariats... C'est maintenant en assemblée que les choix des plantations s'effectuent.

Cette initiative citoyenne individuelle part de jardiniers qui ont décidé de partager avec ceux qui n'avaient pas les moyens de s'acheter ces denrées. Outre le don et le partage, cette initiative a également pour objectif de créer un lien social avec les gens de son quartier, de son village en créant une abondance partagée.

incredibleedible2Cette idée a tellement bien fonctionné que de nombreux villages ou particuliers y adhèrent en cultivant devant chez eux avec une affiche « nourriture à partager, servez vous c'est gratuit ». Certains maires mettent même à disposition des terrains. Pour les promoteurs de cette idée, plus les gens vont consommer des produits sains, cultivés localement, plus ils auront envie de consommer ce genre de produits et l'initiative devrait booster l'économie locale.

« Partager l'espace public, se l'approprier, cultiver rencontres et dialogues comme des légumes au cœur des villes et des villages, voilà notre programme » peut-on lire sur un des panneaux à côté d'un bac de fraises. « Aidez-nous à grandir » est un autre des messages que l'on trouve souvent car cette philosophie s'appuie également beaucoup sur l'éducation des enfants, la pédagogie et le dialogue.

Encore un bel exemple de l'économie du partage fondée sur une nouvelle culture d'inclusion – dialogue, partage et coopérations entre tous. Car outre l'aspect production, c'est un nouveau fonctionnement qui entoure ce modèle, une éducation alimentaire, un partage des recettes... et un retour aux productions locales, très en vogue actuellement. 

 

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
MAGAZINE COMMENTS POWERED BY DISQUS
Loading...
Loading...