UP' Magazine Le magazine de l'innovation et de l'économie créative

Close

La découverte de contenus, maillon fort du Content Marketing

Les stratégies de content marketing ont été initiées, sinon adoptées, par de nombreuses marques au niveau international et le phénomène prend largement son essor en France. Le contenu produit est encore inégal, mais il atteint parfois une très grande qualité tant sur le fond que sur sa présentation. Et pourtant, tous ces contenus ne touchent pas forcément leur cible, les sites d'actualité étant bien mieux équipés pour mettre en valeur leurs informations que les sites de marques. L'heure est donc à la découverte des contenus...

On peut rapprocher la notion de « découverte de contenus » du terme anglais serendipity : l'art de trouver ce que l'on ne cherchait pas. Il s'agit pour la marque de faire découvrir aux internautes des contenus qui les intéressent et auxquels ils n'avaient pas pensé quelques minutes avant. En effet, il existe deux façons d'accéder à une information : soit via un moteur de recherche ou en explorant un site sur une thématique précise, soit elle s'impose à nous, par hasard, au détour d'un article sur un sujet complètement différent.

Sur internet, il est possible pour les marques et les éditeurs d'influer sur ce second mode de découverte, via les blocs de recommandation de lecture qui apparaissent généralement en fin d'article. Ces liens, sélectionnés selon les centres d'intérêts des lecteurs, les sujets les plus tendance ou d'autres critères, donnent la possibilité aux internautes de découvrir des contenus nouveaux.

Ecrire pour être lu

Les marques ont toujours eu plusieurs leviers pour faire découvrir leurs contenus sur le Web. La publicité d'abord, mais elle n'est pas très adaptée car au-delà de son faible taux de clic, les internautes s'attendent à trouver une publicité et non du contenu ! Il y a aussi la mise en place de partenariats avec des éditeurs à forte audience, les réseaux sociaux, les newsletters... Toutes ces techniques ont cependant pour point commun de s'adresser à des cibles relativement captives qui connaissent déjà la marque.

Les marques doivent aussi faire face à un problème d'obsolescence de leurs contenus, car ces derniers coûtent cher à produire et il est important de savoir s'ils vont durer dans le temps. Leur disparition dans les limbes du Web peut se faire très vite. En effet, si des recettes de cuisines ont une durée de vie très élevée, des articles relatifs aux normes électriques de la maison doivent, quant à elles, toucher rapidement leur public.

La découverte de contenus s'adresse également aux éditeurs. Un journal peut être connu pour son analyse de l'actualité économique et politique, tout en publiant de très bons articles sur la mode qui restent moins connus, donc moins lus. Les dossiers de fond, plus longs à écrire, disparaissent aussi très rapidement des flux d'information « en direct ». Or ils restent tout à fait intéressants plusieurs mois après leur publication et méritent donc d'être redécouverts.

S'appuyer sur les habitudes des lecteurs

On sait que la plus grande consommation de contenus se fait là où les internautes ont leurs habitudes : leurs sites d'information et blogs favoris, leurs newsletters, les « fan pages » dont ils suivent les actualités... Ces supports bénéficient de la confiance et de la fidélité de leurs lecteurs. Face à cette prédominance, les sites plus confidentiels ou spécialisés, dont les sites de marques, ont peu de chance de se faire connaître. L'enjeu est donc d'aller chercher les lecteurs là où ils sont.

Pour les utilisateurs, la découverte des contenus va prendre tout son intérêt eu égard au développement incroyable du volume de contenus disponibles. De plus, leur intérêt ne porte pas que sur une thématique bien précise comme le sport ou l'économie, mais ils peuvent selon les moments, s'intéresser à la déco, l'information people ou aux cours de langue. Seule la sophistication croissante des outils de découverte de contenus vont permettre de satisfaire leurs centres d'intérêt multiples et les aider à faire leur choix.

Découvrir les contenus, un enjeu pour demain ?

Le volume des données que représente Internet a déjà connu une croissance phénoménale et qui ne semble pas prête de s'arrêter. Selon la dernière étude d'IDC sur le sujet, on passerait ainsi de 2,8 zettaoctets de données en 2012 à plus de 40 zettaoctets en 2020. Dans cette masse d'information, le défi est, selon les points de vue, de se faire entendre ou de trouver des informations pertinentes.

Face à ces enjeux, les outils de découverte de contenus sont amenés à se perfectionner et à investir les écrans existants ou à venir : téléphones, tablettes, téléviseurs connectés, écrans embarqués ou pour la domotique... Cela peut bouleverser la façon dont on consomme le plus stratégique des médias de masse : la télévision. Déjà, ces dernières années ont vu la multiplication des chaînes, l'apparition de la VOD et du replay, entraînant une consommation asynchrone et morcelée. Il faut de longues minutes pour choisir un programme parmi une offre pléthorique. Les utilisateurs vont rechercher des solutions pour choisir simplement des programmes intéressants.

Cette problématique va aussi concerner la radio numérique, déjà préfigurée par les podcasts que l'on écoute à la demande ou les recommandations du Genius d'iTunes. L'usage va se personnaliser de plus en plus et les solutions de découverte de contenus prendront de l'importance dans les voitures de demain, les baladeurs ou même chez soi, pour partir à la découverte de contenus nouveaux, relaxants, instructifs... Charge aux marques et aux éditeurs de savoir anticiper ce futur « à la demande » et de se préoccuper dès à présent de la découverte de leurs contenus !

A propos d'Outbrain

Outbrain (www.outbrain.com) aide les internautes à découvrir le contenu le plus intéressant, pertinent et fiable où qu'ils soient. Outbrain propose des recommandations personnalisées au travers d'un réseau d'éditeurs premium, dont CNN, Fox News, The Telegraph, Sky News, TF1, Libération, Le Nouvel Observateur et Mondadori. Grâce aux solutions complètes de découverte de contenu Outbrain, les éditeurs, les marques et les agences peuvent augmenter leur audience, en générant du trafic vers leurs contenus – depuis leur propre site ou depuis le réseau d'éditeurs premium. Outbrain est aujourd'hui installé sur plus de 90 000 sites au niveau mondial et génère plus de 6,5 milliards de pages vues par mois. Fondée en 2006, l'entreprise possède son siège social à New-York, ainsi que des bureaux dans 15 pays dont les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, Israël, Singapour et l'Australie.

 

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
MAGAZINE COMMENTS POWERED BY DISQUS
Loading...
Loading...