UP' Magazine Le magazine de l'innovation et de l'économie créative

Close
Dans Repérages

Une maison en kit pour réfugiés par Ikéa

La Fondation suédoise d'Ikéa crée des abris en kit pour remplacer les tentes des réfugiés dans les camps du monde entier. Cette maison en kit pourra abriter 5 personnes, se montera en 4 heures sans outil et bénéficiera de l'électricité. Un nouveau concept qui sera testé courant juillet en Ethiopie, en partenariat avec l'UNHCR, l'agence des Nations-Unies pour les réfugiés.

 

The Ikea Foundation n'en est pas à son premier coup d'essai : elle finance notamment depuis des années des projets d'amélioration des conditions de vie dans les camps auprès de l'UNHCR. Et c'est à l'occasion du World Refugee Day qu'elle dévoile ce nouveau concept, alternative aux tentes génériques des camps de réfugiés à travers le monde.

Cette maison en kit  peut se monter en quatre heures, tient dans un sac et quelques cartons,  produit même chaleur et électricité pour ses occupants. Avec une surface modulable de presque 20 mètres carrés, elle peut abriter cinq personnes. La maison offre une longévité dix fois supérieure aux tentes actuellement utilisées par les Nations unies, un enjeu majeur si l'on sait qu'un réfugié passe en moyenne douze ans de sa vie dans un camp, ce qui devrait leur permettre une amélioration de la vie quotidienne.

Une conception innovante bien adaptée

maisonkit-ikeaLes prototypes ont été fabriqués à la main en Suède. Un des principaux avantages des nouveaux abris est leur durée de vie. Alors que l'espérance de vie des tentes blanches traditionnelles du HCR ne dépasse guère les six mois dans des pays comme la Jordanie ou le Darfour, en raison des conditions climatiques (vent, sable et eau), les abris sont garantis trois ans et peuvent tenir plus longtemps, relève le responsable du HCR. Reste toutefois à régler la question du transport, puisque les abris pèsent 100 kg, contre 60 kg pour une tente. Pour ce qui est de la superficie, elle est sensiblement la même, soit 17,5 m2 exactement.

maisonkit-ikea2Le toit dispose de panneaux solaires flexibles liés à une lampe et à un chargeur de téléphone. Les parois permettent par ailleurs de renvoyer la chaleur vers l'extérieur pendant la journée et de la retenir la nuit car l'abri est fabriqué à partir d'un nouveau type de revêtement polymère appelé Rhulite qui laisse passer la lumière au cours de la journée, mais conserve la lumière dehors pendant la nuit - une préoccupation de la vie privée car les tentes actuelles de l'ONU conduisaient  de nombreux réfugiés à utiliser des bougies ou l'éclairage au kérosène. 

Il aura fallu trois ans de recherche au Refugee Housing Unit, une ONG dont le siège est en Suède, et au HCR pour mettre sur pied le projet, financé par la Fondation Ikea, à hauteur de quatre millions de dollars (3,07 millions d'euros). Les 50 abris, qui sont en cours de déploiement sur le terrain, ne sont que des prototypes, à 8 000 dollars l'unité. Le HCR attend les commentaires des premiers réfugiés avant de donner le feu vert à une large production. À terme, si ces abris sont produits à une échelle importante, le HCR vise un prix de 1 000 dollars l'unité, contre 500 dollars la tente.

Ils sont plus de 43 millions de réfugiés à avoir fui leurs maisons à travers le monde. Puisse cette initiative philanthropique leur redonner de meilleures conditions de vie.

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
MAGAZINE COMMENTS POWERED BY DISQUS
Loading...
Loading...