UP' Magazine L'innovation pour défi

Close

Paris renaît à travers les âges grâce à la réalité augmentée

parisciel2

Avec ce projet futuriste, Paris ne sera pas mis en bouteille mais toute son histoire prendra vie de la préhistoire à nos jours grâce à des documentaires alliant archéologie, histoire, fiction et réalité augmentée, un livre aux "pop-up" virtuels ou encore un site internet.

La série inédite sur l'histoire de Paris, coproduite par Planète+, Gédéon programmes et Dassault Systèmes, comprendra cinq films : un docu-fiction de 90 minutes et quatre documentaires plus pédagogiques de 52 minutes qui traiteront de la construction de la capitale.

Cet ensemble doit être diffusé en octobre sur Planète+ et fera appel aux techniques de réalité augmentée avec la complicité de Dassault Systèmes, spécialiste des logiciels de conception 3D.

La réalité augmentée, "c'est un mélange d'images issues du monde réel en temps réel et d'images du monde virtuel, en temps réel. S'y ajoutent la 3D et l'interactivité puisque l'utilisateur peut se déplacer dans cet univers, choisir ses angles de vue, se rapprocher ou s'éloigner", explique à l'AFP Mehdi Tayoubi, directeur Stratégie interactive de Dassault Systèmes sur le campus du groupe à Vélizy-Villacoublay (Yvelines). Plus de vingt personnes ont travaillé pendant deux ans sur ce projet.

Autre première, fin septembre, le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris accueillera neuf écrans géants qui permettront de faire des allers-retours entre le réel et le virtuel.

Remonter le temps

Dans le docu-fiction de Planète+, les téléspectateurs suivront une famille embarquée dans une montgolfière qui survole Paris. Au fil des explications de leur guide armé d'une tablette à remonter le temps, la caméra plonge dans les différents quartiers et les époques : là, la Lutèce gallo-romaine, ici Notre-Dame en construction au Moyen Age, ailleurs la Bastille toujours debout, le chantier du Louvre...

"Le spectateur aura une vue aérienne de la ville aux différentes époques, longera les rues ou se baladera dans les bâtiments", poursuit Mehdi Tayoubi dans le Centre de réalité virtuelle de Dassault Systèmes où, lunettes 3D sur le nez, on peut toucher du doigt le Paris du passé lors d'une démonstration.

Un site permettra aussi de se promener dans l'histoire de Paris sur son ordinateur ou sur un téléviseur 3D.

Cette reconstitution de la capitale, scientifiquement validée par l'archéologue de la Ville de Paris Didier Busson, fait aussi l'objet d'un ouvrage, "Paris la ville à remonter le temps" (Flammarion), en librairie le 26 septembre.

Ce premier beau livre à exploiter la technique de la réalité augmentée présente dix animations virtuelles en 3D qui prolongent l'expérience sur internet quand on place la page face à une webcam.

Dassault Systèmes avait déjà concocté avec l'auteur François Schuiten une animation en réalité augmentée du train "12 004" au coeur de l'album "La Douce", paru en avril chez Casterman. Une première en BD.

Le groupe dispose d'une cellule de mécénat technique, "Passion pour l'innovation", qui réfléchit aux nouveaux usages des technologies généralement appliquées à l'industrie (aéronautique, automobile, architecture...). Ces passionnés ont ainsi reconstitué le transport d'un iceberg du Groenland aux Canaries ou, en partenariat avec le Musée des Beaux-Arts de Boston, le célèbre plateau de Gizeh en Egypte. Une animation dont s'est doté le département d'égyptologie de l'université d'Harvard.

(Source : AFP / DirectMatin.fr)

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
MAGAZINE COMMENTS POWERED BY DISQUS
Loading...
Loading...