UP' Magazine Le magazine de l'innovation et de l'économie créative

Close

Les smart cities : un vaste potentiel de croissance à venir

smartcities2

Les enjeux technologiques, économiques et sociétaux autour des villes intelligentes intéressent de plus en plus les industries des smart technologies. En effet, dans un monde où la démographie explose, le concept de smart cities devient un enjeu majeur pour toutes les grandes villes qui souhaitent optimiser leurs ressources et simplifier la mobilité des personnes. Le Salon CARTES, qui se déroulera du 6 au 8 novembre 2012 à Paris, mettra donc à l'honneur cette année les smart cities. Des réalisations concrètes sur le thème de la ville connectée (service, transport...) seront présentées sur le salon, dans un espace dédié à la mobilité urbaine intelligente. Ainsi, Autolib ou encore NXP exposeront leur savoir-faire en matière d'équipements et de gestion de la circulation.

Plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes et ce pourcentage augmente rapidement. Selon McKinsey, rien qu'en Chine, 350 millions de personnes, soit plus que la population actuelle des États-Unis, s'installeront dans des villes d'ici 2030. Afin de loger les millions de personnes migrant vers les villes à la recherche de la vie urbaine des classes moyennes tant convoitée, le Brésil, la Chine et l'Inde bâtissent actuellement de nouvelles villes. Parallèlement, des pays comme la Suède, les Émirats arabes unis, la Russie, la Corée du Sud et le Portugal construisent de nouvelles villes, comme autant de sources de croissance économique et d'aimants pour le talent et l'innovation. Ce sont maintenant les villes, et non plus les pays, qui rivalisent pour attirer les personnes, les idées et les capitaux. De plus en plus, l'« intelligence » d'une ville devient un argument d'attractivité majeur, y compris dans les pays développés.

Offrir l'accès aux technologies de l'information comme on garantit l'accès à l'eau potable

De nombreuses municipalités à travers le monde explorent actuellement le concept de ville intelligente. Leur objectif est d'améliorer la qualité de vie et de travail et l'aptitude à la croissance de leur ville. Les solutions de ville intelligente exploitent ainsi les ressources informatiques pour fournir plus efficacement des services de plus grande qualité à leurs citoyens. Mais elles visent également à provoquer des changements de comportement chez les employés du secteur public, des commerces de la ville dans le but de permettre un développement durable des villes.

Une ville devient « intelligente » lorsque toutes les parties de son infrastructure et de ses services publics sont numériquement connectées et optimisées. L'infrastructure intelligente de la ville est alimentée par trois technologies clés qui partagent en permanence des données sur l'environnement et les citoyens : les capteurs, le cloud et les interfaces intelligentes.

Les caractéristiques clés des villes intelligentes sont donc : une économie intelligente, une mobilité intelligente, une administration intelligente, un environnement intelligent, un mode de vie intelligent et des habitants intelligents. Dans une ville intelligente, l'utilisation des différents services est centrée sur une infrastructure en réseau afin d'améliorer l'efficacité économique et politique et de permettre un développement social, culturel et urbain. Le terme infrastructure comprend les services aux entreprises, les services relatifs aux logements, aux loisirs et aux modes de vie, le tout connecté aux TIC que sont les téléphones fixes et mobiles, la télévision satellite, les réseaux informatiques, l'e-commerce, les services Internet. C'est ainsi qu'émerge l'idée de ville connectée comme principal modèle de développement, et comme source de croissance « auto-fertilisante ».

Un terrain fertile pour les nouvelles technologies

Les nouvelles technologies de l'information – NTIC – sont à la source de la mise en œuvre des solutions de ville intelligente : les connections sans fil généralisées et les connections à large bande, les logiciels d'analyse avancée, les capteurs intelligents. Les appareils mobiles et l'utilisation des médias sociaux peuvent être intégrés par les fournisseurs pour proposer des solutions aux administrations urbaines.

Plus spécifiquement, les réseaux de capteurs sans fil sont l'élément principal sur lequel s'appuie la création des villes intelligentes. Grâce à un réseau distribué de nœuds de capteurs intelligents, un large éventail de paramètres peut être mesuré pour une gestion plus efficace de la ville. Les données sont ainsi transmises sans fil et en temps réel aux citoyens ou aux autorités concernées.

Toutes les technologies basées sur la communication (NFC, RFID, Wi-Fi, Bluetooth...) sont mobilisées pour les projets et programmes de villes intelligentes, en particulier pour maximiser l'efficacité du transport, réduire les retards dus à la circulation, diminuer la consommation de carburant et les émissions de carbone. De nombreux acteurs s'intègrent à ces nouveaux projets : les opérateurs télécom, les fournisseurs de WiFi, les médias...

Une large gamme de services et d'applications

Les domaines principalement concernés sont la sécurité publique, les transports (voitures connectées et transports publics), la gestion des services d'utilité publique (distribution de l'électricité, de l'eau et du gaz) et la santé.

Parmi de nombreuses initiatives, certaines villes intelligentes emblématiques « en évolution » peuvent être citées en exemple :

• le modèle coréen de « U-city » (Ubiquitous-City), qui permet l'utilisation de services et de fonctions urbaines telles que l'e-administration, la circulation, la prévention de la criminalité, la prévention des incendies et la mise en réseau domestique, avec une expérience importante dans la ville nouvelle de Songdo qui devrait être inaugurée en 2014 ;

• le projet « Cityzi » en France, lancé à Nice en mai 2010, basé sur la technologie NFC et dont les applications font intervenir les banques, les opérateurs telecoms, les transports et de nombreuses fournisseurs de services ;

• le programme urbain « Amsmarterdam » aux Pays-Bas, qui s'intéresse principalement à la durabilité du mode de vie et à la mobilité.

Un marché d'environ 40 Mds USD en 2016

Il existe un marché immense et varié autour des initiatives de ville intelligente basées sur les TIC et de nombreuses solutions prolifèrent partout dans le monde.

Selon ABI Research, le marché pour les technologies qui alimentent et soutiennent les programmes et projets de ville intelligente devrait augmenter globalement en passant de 8 milliards de dollars en 2010 à plus de 39 milliards de dollars en 2016, totalisant 116 milliards de dollars de dépenses cumulées sur cette même période.

Différentes études, réalisées par d'importantes sociétés de conseil, arrivent à la même conclusion : les villes intelligentes ont un brillant avenir devant elles, en particulier avec les opportunités d'applications générées par les échanges et les transactions NFC.

La mobilité urbaine intelligente présentée sur CARTES

Présente au cœur de Paris et dans 46 agglomérations associées Autolib, le plus grand service public d'auto-partage de véhicules électriques au monde, préfigure à bien des égards, la prochaine révolution urbaine, celle de la généralisation d'équipements à impact environnemental limité et interconnectés. Autolib est aussi un véritable défi organisationnel et technologique relevé par la société Polyconseil, qui assure notamment la communication intelligente entre les véhicules, les bornes de location et les ordinateurs de bord ; la gestion du centre d'appels ; la facturation des clients, l'équilibrage des stations, le site web et les applications mobiles associés au service.

NXP présentera un système de gestion de la circulation de nouvelle génération, basé sur sa solution télématique ATOP (« automotive telematics on-board unit platform »). L'unité embarquée contient un récepteur GPS qui collecte des données sur la circulation sans connexion filaire, en temps réel et avec une confidentialité optimale, et les envoie via un transmetteur de données mobile à un centre de calcul. Testés actuellement à Singapour, de tels concepts de mobilité apportent, de par leur caractère global, une solution économique qui permettra aux habitants des villes intelligentes d'utiliser et de combiner de manière optimale tous les moyens de transport, qu'il s'agisse des transports publics, du taxi, des moyens de transport individuels ou du covoiturage.

A propos de CARTES 2012 :

Le Salon Cartes 2012 se tient du 6 au 8 novembre au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Evénement leader mondial des smart technologies pour la sécurité, le paiement, l'identification et la mobilité. Avec 143 pays représentés, 450 exposants et 140 conférences d'experts internationaux CARTES 2012 est le salon incontournable pour tous les acteurs de ce marché très dynamique. Cette année pour sa 27ème édition, le salon CARTES 2012 met l'Inde à l'honneur.  www.cartes.com - Fil Twitter « @_cartes » et au blog www.blogcartes.com

(Source : Actifin 2012)

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
MAGAZINE COMMENTS POWERED BY DISQUS
Loading...
Loading...