UP' Magazine L'innovation pour défi

PhoneStation : transformez votre smartphone en lunettes 3D

On peut désormais transformer son smartphone en lunettes de réalité augmentée. Développé par une société Taïwanaise peu connue, View Phone Technology, le PhoneStation affiche le contenu de votre smartphone en 3D.

Le PhoneStation s’apparente à un casque de réalité augmentée ordinaire, à la différence qu’il fonctionne comme des lunettes 3D passives. A cet effet, il utilise l’écran du smartphone en lieu et place des verres. Transférant ainsi son contenu devant les yeux pour une expérience plus immersive. De cette manière, le porteur peut visualiser des films ou des vidéos Youtube en 3D, en plus de jouer à des jeux vidéo avec le même rendu. Compatible avec la plupart des terminaux, le casque permet également de visionner des photos sur un mur grâce à une application personnalisée.

Tout modèle de smartphone peut s'insérer dans l'extrémité à condition d'avoir la taille appropriée, c'est un Samsung Galaxy Note 3 qui a été utilisé pour la démonstration.
Il s’agit en réalité d’un petit accessoire nomade pour smartphone. A l’état de prototype, cet accessoire a pour avantage d’être plus abordable comparé aux casques de réalité augmentée tels que l’Oculus Rift (Facebook) ou le projet Morpheus de Sony, puisque son prix ne devrait pas dépasser les 100 dollars.
Le PhoneStation n'est pas attendu sur le marché tout de suite mais, déjà, une centaine d'exemplaires serait en commande pour être offerts à des malvoyants d'ici 2015.

La réalité augmentée au service de la voiture électrique

Atos, acteur international des services du numérique, annonce le lancement de la première application de réalité augmentée pour l'automobile électrique, développée pour la Bluecar du groupe Bolloré.

Développée en partenariat avec la startup Diotasoft, la solution est conçue pour les forces commerciales de Blue Solutions, filiale du groupe Bolloré, comme outil d'aide à la commercialisation de Bluecar et à l'expansion des services d'auto-partage à travers le monde.

 

"Développée sur tablette, l'application de Réalité Augmentée d'Atos, permet à nos futurs clients de voir facilement et concrètement les avantages de la Bluecar, notamment sa batterie électrique avec son système de rechargement dynamique, et toute l'intelligence embarquée propre à l'auto-partage (réservation, services personnalisés innovants, etc) explique Serge Amabilé, directeur commercial de Blue Solutions. Notre partenariat avec Atos, initié en 2012 autour de la première flotte de véhicules d'entreprise 100% électriques, a fait école auprès de nombreuses organisations publiques ou privées, et il connaît un nouveau développement avec cette innovation qui va nous aider à conquérir de nouveaux clients à travers le monde."

Atos a présenté au public cette nouvelle solution à l'occasion du lancement de Blue Indy, le nouveau service d'auto-partage lancé à Indianapolis (USA) par le Groupe Bolloré. La solution est actuellement visible au Business Technology & Innovation Center (BTIC) d'Atos sur le campus de Bezons et bientôt dans le showroom du Groupe Bolloré.

Déjà en 2011, le Strate College et Dassault Systèmes présentaient le "projet Aeon", à travers un film de présentation : une vision de l'apport de la réalité augmentée dans l'automobile. Le projet était élaboré par un jeune designer venu du Luxembourg, Michaël Harboun (avec Fabien Chancel et Akky Reddy). L'idée : proposer des applications à bord des voitures, projetées sur le pare-brise, et que le conducteur affiche à sa guise, le temps d'un feu rouge ou d'un bouchon par exemple. 

Ou encore la marque BMW qui a également élaboré un concept de ce type, nommé "micropause apps" qui offre au conducteur des applications synchronisées par rapport à la durée des feux rouge urbains. Un moyen de tromper l'ennui à travers des petits jeux ou même une sorte de "chat roulette" réunissant tous les infortunés du feu rouge.

A propos de Blue Solutions

Blue Solutions est une société du Groupe Bolloré qui développe des technologies qui répondent à deux enjeux majeurs pour l'environnement : le développement de transports propres et la gestion intelligente de l'énergie, notamment à travers une meilleure intégration des énergies renouvelables. Les batteries électriques et supercapacités produites et commercialisées par Blue Solutions trouvent leurs débouchés naturels dans les produits et les services proposés par d'autres entités du Groupe Bolloré comme Blue Applications.

A propos d'Atos

Atos SE (Société Européenne), acteur international des services informatiques avec un chiffre d'affaires annuel de 8,6 milliards d'euros et 76.300 collaborateurs dans 52 pays, fournit à ses clients du monde entier des services de conseil & d'intégration de systèmes, d'infogérance et des services transactionnels par l'intermédiaire de Worldline, le leader européen et un acteur mondial dans les services de paiement. Grâce à son expertise technologique et sa connaissance industrielle, Atos sert ses clients dans différents secteurs : Industrie, distribution & transports, Secteur public & santé, Services financiers, et Télécoms, médias & services aux collectivités.

Atos déploie les technologies qui accélèrent le développement de ses clients et les aident à réaliser leur vision de l'entreprise du futur. Atos est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques. Le Groupe est coté sur le marché NYSE Euronext Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos, Atos Consulting, Worldline et Atos Worldgrid.

A propos de Bolloré

Le groupe Bolloré, créé en 1822 en Bretagne, est un groupe industriel français qui figure aujourd’hui parmi les 500 plus grandes compagnies mondiales. Ses nombreuses implantations dans le monde emploient 53.600 collaborateurs pour un chiffre d’affaires annuel de 10,8 milliards d’Euros.

Grâce à sa stratégie de diversification basée sur l’innovation et à une forte volonté de développement à l’international, il occupe aujourd’hui des positions fortes dans chacune de ses activités : transport et logistique, communication et télécoms, stockage d’électricité et solutions.
Premier producteur mondial de composants électriques complets pour condensateurs, le groupe Bolloré possède une grande expertise dans le stockage de l’électricité qui lui a permis de développer les supercapacités et les batteries LMP (Lithium Metal Polymère) dont sont équipées les Bluecar.
Au moment où les questions de développement durable et de transition énergétique sont devenues des enjeux majeurs pour les Etats et les villes, le Groupe s’est lancé dans la création de voitures (la Bluecar notamment pour le service Autolib’), mais aussi de bus électriques, de tramways sans rail ni caténaire, de bateaux électriques, ainsi que des applications stationnaires et des batteries de stockage de l’électricité pour les particuliers et les collectivités.

Fashionistas, vous en rêviez, Zoomdle l'a fait !

Magazine féminin Biba Mai 2014 (sortie le 1er avril), en pages 48 et 49, une double page pas comme les autres : six produits tendance en mode shopping à acheter directement à partir de leur captation par Smartphone. Une innovation intéressante pour la presse papier, avec cette nouvelle application "Zoomdle" qui vient de sortir ce 1er avril.

Vous avez un Smartphone ? Téléchargez l'application gratuite Zoomdle sur l'App Store ou Google Play, flashez le produit qui vous plaît sur la page du magazine et vous le recevrez en 48 heures chez vous.

Dans un premier temps, à ce jour, deux magazines sont partenaires de ce lancement : Biba et Grazia (sortie le 4 avril). 
Les articles que nous pouvons flasher sont ceux proposés parmi la sélection de la rédaction de ces magazines et présentés dans une nouvelle rubrique «Flash&Shop ». Présentation en packshot aérée et précise. Et si vous souhaitez élargir la gamme, vous accédez d'un clic à toute une sélection de produits présentés dans l'app pour craquer encore un peu plus ! 

Plus de 1 milliard d'euros de ventes réalisées depuis un mobile en 2012 contre 400 millions en 2011*, soit plus de 150 % de croissance en un an. Et quand on sait que 62% des cyber-acheteurs utilisent leur smartphone ou tablette au cours du processus d’achat et que celui-ci se termine sur mobile, ordinateur, ou en magasin, cette appli innovante pourrait bien révolutionner le Mcommerce...
(*Chiffres Etude Fevad 2013).

Flash and Buy !

Cette nouvelle application permet donc en un flash d'acheter ses produits coup de coeur repérés dans les magazines partenaires et de les recevoir directement chez soi dans une belle boîte cadeau. Qu'il soit mode, beauté ou design, le produit reste dans son emballage d'origine ; Zoomdle apportant une valeur ajoutée par la qualité de son service, tout en respectant l'image de marque des produits. Un lien très intuitif et immédiat. 

34 % des possesseurs de Smartphones effectuent une recherche après avoir vu une information dans un magazine. Cette recherche soit n'aboutit à rien, soit est déceptive car trop compliquée. L'applicaIon Zoomdle est simple et ludique car elle prolonge le plaisir de lecture et corrige la frustration de ne pouvoir se procurer immédiatement l’objet convoité. Et Zoomdle s’occupe de tout : la prise de commande, le paiement en ligne sécurisé, la livraison, le service après-vente…

La reconnaissance visuelle au service du e-shopping 

L'application Zoomdle permet d’identifier, par reconnaissance visuelle, vêtements, chaussures et tous types d'accessoires de mode. Zoomdle fonctionne avec les moteurs de reconnaissance visuelle et d'engagement marketing de Smartsy, la société franco-américaine, pionnière et leader dans ce domaine. Le dispositif développé par cette société permet, grâce à des technologies avancées de reconnaissance visuelle, de donner vie à tout objet ou document. 

L’image prise est instantanément comparée avec celles figurant dans les serveurs de la plateforme et lorsqu’elle est reconnue, elle renvoie en une fraction de seconde sur le smartphone ou la tablette de l’utilisateur un contenu organisé et enrichi. La force de Smartsy ? Reconnaître avec un taux de précision de 98% les images et objets, quelle que soit la qualité de la prise de vue, comme la luminosité ambiante, le flou de bougé…

Le client au centre de toutes les attentions

Zoomdle a été pensée par Philippe Journo. Il est le fondateur et Président de La Compagnie de Phasbourg, un des principaux acteurs du marché de l’immobilier commercial en France. Créée en 1989, la société est essentiellement tournée vers l'immobilier de commerces : de grands projets « Signature » comme L’Atoll à Angers, et la restructuration des entrées de ville et des zones commerciales.

Une société qui souhaite se distinguer par une attention et une écoute particulières à leurs clients pour créer et innover, avec audace. Avec une ambition affichée :  donner une avance au commerce de demain.
Une initiative intéressante à suivre.

Photo ©Anne Thai, Illustratrice

www.zoomdle.com / facebook.com

Des dinosaures dans le salon...

Le groupe japonais Sony s'est allié l'année dernière à J. K. Rowling pour imaginer "Wonderbook : Book of Spells", un livre de sortilèges utilisant la technologie de la réalité augmentée via sa console de jeux PlayStation 3. La collection s'enrichit avec "Walkink with Dinausaurs".

Sony Computer Entertainment lançait en novembre 2012 "Wonderbook : "Book of Spells, le livre des sorts" le premier livre en réalité augmentée qui fait entrer l'univers de J.K. Rowling (auteur de Harry Potter) dans le salon.

Via la console de jeux PlayStation 3 et son système de reconnaissance de mouvements, le PlayStation Move, le livre prend vie sur l'écran de télévision et transforme le joueur en jeune magicien muni de sa manette/baguette magique.

Aujourd'hui, « Walking with Dinausaurs » s'ajoute à la bibliothèque Wonderbook. Chaque fossile déterré dans le livre prend vie sur la page et à l'écran. Vous devez le nourrir, l’analyser et parfois le chasser. L'objectif des concepteurs du jeu était de créer une nouvelle façon de découvrir et d’interagir avec les dinosaures. Les images prennent vie : vous avez l’impression de voir ces animaux gigantesques se lever sur la page devant vous.

Pour un maximum de réalisme, la BBC et Sony ont travaillé avec des paléontologues. Leur mission : vérifier et revérifier tout ce qui était présenté. Chaque chapitre vous plonge dans une époque et un lieu différents : argentinosaurus, pachycépha losaure à tête ronde, stégosaure, tricératops et même l'infâme et redoutable tyrannosaurus rex, plus aucun dinosaure n'aura de secret pour vous.

 

La réalité augmentée va-t-elle changer notre vision du monde ?

L'émission Science publique de Michel Alberganti sur France culture (chaque vendredi de 14h à 14h55) nous propose une analyse sur la réalité augmentée qu'UP' vous incite à écouter, via la retransmission ci-dessous.

Photo : ©Fabian Oefner

L’expression n’est pas encore entrée dans notre vocabulaire. Mais cela ne va pas tarder tant l’industrie semble prête pour nous plonger dans un nouvel univers composé à la fois du monde réel que nous connaissons et du monde virtuel dans lequel nous naviguons aujourd’hui via Internet et les autres applications de l’informatique en réseau comme le courrier électronique ou le guidage GPS.

Demain, c’est à dire dès l’an prochain, ces deux mondes vont se superposer pour nos offrir ce que les spécialistes appellent la « réalité augmentée ». Ce vocable froid masque ce qui pourrait représenter non seulement une révolution technologique mais aussi une transformation profonde du fonctionnement de notre cerveau et de nos relations avec les autres. De notre rapport au monde, en somme...

Rien que cela ! La réalité augmentée consiste en une projection de tout, ou presque, ce quel’on trouve aujourd’hui sur un ordinateur portable ou un téléphone mobile intelligent. Plus besoin de baisser les yeux pour consulter leur écran. Les informations s’affichent directement devant nos yeux, dans un coin de notre champ visuel ou bien en surimpression sur la scène bien réelle que nous observons.

Un exemple suffit pour imaginer le résultat. En marchant dans une ville, le nom des rues s’affichera... directement sur les rues elles-mêmes. Comme si le plan virtuel faisait désormais partie de la réalité. Voilà ce que la réalité augmentée nous promet. Et pour nous plonger dans ce nouveau monde mi-réel, mi-virtuel, une simple paire de lunettes suffit. Les Google Glass sont déjà expérimentées par quelques milliers de pionniers de l’univers de la réalité augmentée. Bientôt, nous pourrions tous devenir de véritables cyborgs pour lesquels le virtuel sera une partie intégrante du réel.

Comment fonctionne la réalité augmentée ?
Quelles fonctions sont intégrables dans les fameuses Google Glass et autres lunettes capables de superposer le virtuel au réel ?
Quel est l’intérêt pour l’utilisateur dans sa vie quotidienne ?
Quels problèmes pourrait poser cette transformation de notre univers visuel ?
Comment notre cerveau, en particulier, s’accommodera-t-il d’une telle fusion entre réel et virtuel ?

Invités :

- François Lassagne, rédacteur en chef adjoint du magazine Science et vie
- Wendy MacKay, directrice de Recherche à Inria et Responsable de l'équipe InSitu (Interaction Située) commune à Inria, Université Paris-Sud et CNRS, à Orsay près de Paris
- Mickaël Jordan, co-fondateur et directeur marketing d'Augment (Augment est une application mobile permettant aux entreprises de visualiser leurs modèles 3D en Réalité Augmentée.)
- Lionnel Joussemet, président co-fondateur de la société Diotasoft.

En partenariat avec le magazine Science et Vie.

Ecoutez l'émission :

Le magazine Service Bière en réalité augmentée

A l'occasion des 140 ans de la marque de bières Heineken, Relaxnews innove pour le magazine Service Bière de son client Heineken Entreprise.

Lancement de l'application SB Play, événementialisation du magazine et introduction de la réalité augmentée : les 140 ans de la marque Heineken sont l'occasion pour Heineken Entreprise d'introduire une triple première dans son magazine Service Bière destiné aux patrons de bars, restaurants et établissements de nuit.

Pionnier depuis 21 ans de la mise à disposition d'informations, de témoignages et de conseils au service de ses partenaires par le biais du magazine Service Bière, Heineken Entreprise prouve, avec son envie de faire interagir smartphones + tablettes + édition papier, sa vocation à réaliser des premières :

- lancement de l'application mobile « SB Play » destinée uniquement aux professionnels du CHR et comportant des témoignages (en vidéos et diaporamas) de patrons de bars,
- introduction de la technologie de réalité augmentée pour permettre aux lecteurs de Service Bière de pouvoir visionner les vidéos de l'application à partir de photos du magazine papier,
- adoption temporaire d'un format événementiel au magazine papier afin d'en apprécier les pages panoramiques.

Destiné à entretenir la relation de confiance du groupe avec la profession, Service Bière s'est imposé comme le premier magazine de la profession en audience. Diffusé chaque trimestre à 45.500 exemplaires, il doit son succès à son positionnement fondé sur le partage d'expériences « les patrons parlent aux patrons ». Un positionnement encore plus favorisé par le digital dont l'influence sera accrue dans les prochains mois dans l'objectif de renforcer le rôle de levier du magazine au service du marketing relationnel de Heineken Entreprise.

Pour Loïc Latour, Directeur Commercial Consommation Hors Domicile de Heineken Entreprise, « ces nouvelles innovations illustrent notre volonté de leadership et notre vocation à réaliser des premières afin de renforcer les liens entre nos marques et le consommateur en y associant étroitement nos partenaires ».

En charge de Service Bière depuis 2005, l'agence Relaxnews a piloté cette évolution stratégique, éditoriale et technologique avec le concours de la société Boosst Technologie, basée à Hong-Kong. Pour Jérôme et Pierre Doncieux, co-présidents de Relaxnews : «notre agence est une source de conseil, de contenus et d'innovations illustrée par cette réalisation dont nous sommes très fiers».

A propos de Relaxnews

Relaxnews est la première source d'information sur les loisirs. Source de conseil, de contenus, d'animation et de technologie, la société développe des contenus standards ou sur-mesure pour des sites Internet, des réseaux sociaux, des applications mobiles et tablettes, des journaux écrits ou encore des écrans dans les lieux publics.
Ils ont lancé le premier fil rich media d'info loisirs couvrant l'actualité bien-être, maison, divertissement et tourisme. Ce fil, réalisé en partenariat avec l'AFP, est vendu par abonnement sous la marque « AFP-Relaxnews » dans le monde entier. Relaxnews propose également un service dédié à l'information locale et touristique partout en France, via sa filiale Relaxevents.
Labellisée « Entreprise Innovante » par OSEO, Relaxnews a été sélectionnée au "French Tech Tour" aux Etats-Unis, au Japon et en Chine. 
www.relaxnews.com

(Source : Relaxnews - 4 novembre 2013)

Loading...
Loading...