UP' Magazine L'innovation pour défi

Festival International des Textiles extra-ordinaires : pour changer le monde

Le FITE, Festival International des Textiles extra-ordinaires aura lieu du 20 au 28 septembre 2014 à Clermont - Ferrand, pour sa deuxième édition, dans le cadre de l’année France - Vietnam, sur le thème de la Renaissance. Renaissance, au sens des renaissances des peuples ; parce que la renaissance des techniques, des motifs, des concepts, des idées renvoient à une renaissance humaine.

Miroir des sociétés et révélateur de cultures méconnues, le FITE propose aux personnes une expérience humaine unique visant à changer leur perception des hommes et du monde.
Le Festival a pour vocation de montrer à travers le textile et la photographie les fragilités du monde. Pour cela le festival recherche sur les cinq continents les détenteurs de savoir-faire textiles rares, parfois en voie de disparitionCes artistes irremplaçables, artisans de la matière, sont les poètes de la création textile. Leurs mains ont une vie magique et spirituelle. Elles sont décidées, virtuoses, raffinées. Elles ont le goût inné du beau et le pouvoir de transformer l'anodin en sublime. Leur art est fragile. Ils détiennent un savoir-faire unique, souvent transmis au travers de générations. 

C'est pourquoi le festival est à la fois une vitrine originale pour des pièces d’exception, mais aussi une plateforme de démonstration des savoir-faire de créateurs. Il propose de faire du médium textile et de la photographie un espace de découvertes, de rencontres, d’échanges, d’apprentissages et de transmissions. Pour interroger les enjeux humains, économiques et écologiques indissociables des textiles extraordinaires. L’idée est de convier tous les continents, et d’initier des discussions et des projets entres artisans, designers, créateurs de mode, tisserands, artistes, photographes, collectionneurs, décorateurs, passionnés et curieux entre tradition et création contemporaine : faire partager des univers de créateurs, artisans, stylistes, designers, artistes et photographes qui proposent un renouvellement du monde ; rechercher dans le monde entier des savoir-faire textiles et des témoins extra ordinaires.

Une création originale

Le Festival des textiles extraordinaires est coproduit depuis 2012 par HS_Projets, la Ville de Clermont Ferrand et le musée Bargoin. Evénement culturel pluridisciplinaire, le FITE est résolument international, il se déroule alternativement en France et à l’étranger.

Les cinq continents à Clermont-Ferrand d'un festival nomade

Les années paires, il convie les cinq continents à Clermont Ferrand et fait vibrer la ville durant une semaine au rythme de ses multiples initiatives. Le FITE investit le quartier historique et les lieux riches d’histoire comme le musée Bargoin, le centre Blaise Pascal, la chapelle des Cordeliers, le museum Henri Lecoq …
Les années impaires le FITE se déplace dans le monde. En 2013 il est présent au Vietnam. Pour 2015 une présentation du FITE est en cours en Chine et aux Philippines.

Cette année il a lieu du 20 au 28 septembre et débutera par les Journées européennes du Patrimoine (JEP).
L’EXPOSITION RENAISSANCE, pivot du festival, se tiendra au Musée Bargoin à partir du 20 septembre 2014 et se prolongera jusqu’au 28 mars 2015.

Le FITE 2014

Exposition RENAISSANCE au Musée Bargoin
Pièces patrimoniales et créations contemporaines dialoguent sur le thème de la Renaissance des peuples et des cultures, en mélant découverte esthétique, signification identitaire et enjeux sociétaux, culturels et politiques portés par les textiles venus des cinq continents. Pour la première fois l'exposition convie la photographie de reportage.

En 2014, l’exposition Renaissance offre aux publics de découvrir des démarches de créateurs textiles et des photographes témoignant des situations, des peuples et des territoires dans le monde.
L’exposition répond au principe du dialogue entre les collections anciennes et les créations contemporaines textiles.
Les créateurs travaillent les matières, les motifs, les concepts et les images par nécessité, par économie ou par choix.
Il s’agit pour eux de s’approprier leur histoire, de la réinterpréter, de la régénérer pour donner aux générations futures de nouvelles perspectives. Ils concourent ainsi au renouvellement du monde.

Installation TEMPS ET TEMPS
Françoise Hoffmann, artiste feutrière et Maître d'Art, présente la restitution de sa résidence au Centre de Formation aux métiers de la laine. Elle propose une réflexion sur le don par un dialogue entre les ex-voto conservés au musée Bargoin – corps morcelés signes de voeux passés – et une intallation de moulages en feutre de parties du corps (mains, pieds) des Felletinois et des élèves du Lycée de Riom.

Habillées pour l'automne
Un travail collectif mené par la plasticienne Marie Deschamps et les peloteuses du café tricot de Clermont-Ferrand, les sculptures du musée Bargoin prennent vie.

Installation de papillons cerfs-volants de Nguyen Van Hoang
Installation des cerfs-volants réalisés par Nguyen Van Hoang, créateur d'objets magiques qui vit et travaille à Hûé au Vietnam. Les pièces présentées sont réalisées lors d'une résidence à la Bambouseraie d'Anduze.

Installation MOUCHARRABIEH
Armel Barraud et Marie-Thérese Bonniol réalisent, en collaboration avec des dentellières d’Auvergne un moucharrabieh de dentelles aux fuseaux, avec des fils métalliques et des fils destinés à d’autres applications (aéronautique, aérospatiale...).

Installation MARIAGE par NGUYEN HUU TRAM KHA
Exposition des oeuvres de l'artiste vietnamienne Huu Tram Kha réalisées lors d'une résidence au Lycée Marie Laurencin de Riom avec la collaboration de l’entreprise Bucol HTH.

Parcours Chroniques textiles
Des récits liés à un textile, de vietnamiens vivants en France et de français et francophones vivant au Vietnam.

Installation DEPROGRAMMER REPROGRAMMER
Les Etudiants de l'Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint Etienne (ESADSE) et le Lycée Lamartinière Diderot à Lyon proposent la restitution de leur réflexion et travaux sur les questions liées à la production industrielle textile.

Installation LA TEMPETE
Les étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) à Lyon, de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Art (ENSBA) de Lyon, ainsi que les entreprises Bucol HTH et Parsi, proposent une critique des idées de la colonisation par une installation de costumes autour des textes de La Tempête de Shakespeare et Aimé Césaire. Avec la participation du Centre National du Costume de Scène (CNCS) de Moulins.

La transmission des savoirs

La transmission des savoirs est l’un des fondements du FITE. Ces savoir-faire véhiculent et assurent la transmission de certaines valeurs des sociétés humaines. Ces traditions ou expressions vivantes héritées des générations précédentes et transmises à nos descendants.
Ces connaissances et savoir-faire sont fragiles dans notre contexte de mondialisation croissante, ils sont pourtant essentiels au maintien de la diversité culturelle.
Ce patrimoine s’apprécie en tant que bien culturel et valeur sociale et économique.
C’est pourquoi il était naturel de collaborer avec de futurs professionnels de la création et du textile :

- le conservatoire à rayonnement régional Emmanuel Chabrier à Clermont-Ferrand
- le lycée Marie Laurencin de Riom
- l’ENSA (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture) de Clermont-Ferrand
- l’ESADSE (Ecole Supérieure d’Art et Design) de Saint-Etienne
- le CCSTI (Ecole Nationale Supérieure des Mines) de Saint-Etienne
- l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) à Lyon
- l’ENSBA (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts) de Lyon
- le Lycée Technique La Martinière-Diderot à Lyon

En 2015 le FITE s’associera également à l’Université Polytechnique de Hong-Kong, avec la National Historical Commission of Philippinas.

Illustrations (dans l'ordre de l'article) : 

- Carmen Rion, designer - Chicas atras - Luis Armando Vega, San Cristobal de las Casas, Chiapas, Mexico collection 2014
- Marie Dorigny, photographe "Les brodeuses", village de Wayil, Gandarbal, vallée du Cachemire, Inde, 2003  ©Marie Dorigny
- Dang Thi Minh Hanh, créatrice de mode - Collection 2013, festival des métiers traditionnels de la ville de Hûé, 2013
- Dries Van Noten, créateur de mode - Collection prêt à orter femme 2008-2009 Manège du Grand Palais - ©Patrice Stable
- Antonio Briceno, photographe Pulowi, Goddess of earth, Wayuu culture, Venezuela 2005, ©Antonio Briceno
- Chroniques textiles, Centre culturel Français Hûé, Vietnam 2013
(Source : DP Pierre Laporte Communication) 

Nantes Digital Week

Du 12 au 21 septembre 2014, Nantes Métropole lance sa première Digital Week. Au programme, plus de 40 rendez-vous fédérés par l’écosystème numérique local, dont les événements incontournables Scopitone et Digital Intelligence. 
Croisement de toutes les cultures numériques et à vocation internationale, la Digital Week rassemblera chercheurs, entrepreneurs, startupers, amateurs d’art, curieux, associations, spécialistes… mais elle s’adresse aussi au grand public et invite à se questionner sur les enjeux du numérique.

40 événements portés pas 40 acteurs

« L’ambition de cette première Digital Week est d’encourager une réflexion croisée sur le numérique. C’est la première fois à Nantes qu’un événement numérique associera tous les acteurs locaux. Il permet de fédérer encore plus notre écosystème.», souligne Johanna Rolland, Maire de la Ville de Nantes et Présidente de Nantes Métropole.

L’approche transversale du numérique favorise les échanges sur l’innovation, la formation, la recherche, la culture, l’industrie, la santé, la citoyenneté…
La Digital Week recense une quarantaine de rendez-vous (Startup week-end, Fablab, Medialab speedtraining, Médias 2030…) et intègre deux événements phares :
- la 13ème édition du festival Scopitone proposé par Stéréolux, rendez-vous incontournable des amateurs d’arts numériques et musiques électroniques ;
- la Digital Intelligence, conférence interdisciplinaire organisée par les Universités de Nantes et Laval (Québec). L’ambition est de créer le premier événement scientifique international dédié à l’étude des cultures numériques émergentes et des formes d’intelligences individuelles et collectives associées. Plus de 400 chercheurs de toutes nationalités sont attendus.

Le numérique sous toutes ses formes et dans toute la ville

Expositions, conférences, concerts, ateliers, démos, workshop, la Digital Week vise offrir à tous des moments de réflexion, de contribution, de formation, de pratique et de création sur les sujets et enjeux liés au numérique.
Expression de l’effervescence numérique nantaise, la Digital Week investira toute la ville : le Quartier de la création de l’Ile de Nantes, le Lieu unique, le campus universitaire, la Cité des Congrès, le Château des ducs de Bretagne, le Hub Créatic, la Cantine numérique…

Un événement emblématique de la candidature Nantes Tech

La Digital Week illustre le sens de la candidature au label Nantes Tech, "Metropole French Tech" : l’engagement collectif d’un écosystème dynamique et une approche croisée du numérique. Forte d'un écosystème numérique foisonnant avec ses 1 420 entreprises et 450 chercheurs, Nantes Métropole a l'ambition de développer cette économie à l'échelle internationale. Cet événement est donc l'occasion de révéler au grand public comme aux experts le bouillonnement numérique nantais.

Pour plus d’informations sur la Nantes Digital Week :
- un site web dédié : www.nantesdigitalweek.com
- Digital Intelligence : www.di2014.org
- Scopitone : www.scopitone.org
- les dernières mises à jour via le fil twitter @nantestec

Programme complet 

Appel à projets "ANTHROPOLOGIES NUMÉRIQUES" - 3ème édition

Les "Ecrans de la Liberté" et Le Cube organisent la 3ème édition de la manifestation "Anthropologies numériques" qui propose un espace de rencontres et d'échanges autour d'écritures visuelles, sonores et médiatiques qui prennent en considération les réalités du monde contemporain, crises, conflits, aspirations et leurs représentations en les croisant avec les nouvelles opportunités offertes par les techniques numériques, notamment. Du mercredi 23 juillet au lundi 27 octobre 2014 / Date limite de remise des dossiers lundi 27 octobre 2014.

Œuvres collectives, productions de groupes de recherche ou écritures individuelles, sont invitées à participer à cette sélection, dès lors que recherche, interdisciplinarité, interactivité sont prises en compte, qu’elles favorisent une expression nouvelle tant du réel que de l’imaginaire et utilisent les supports techniques en rapport avec ces recherches.

Téléchargez la fiche d'inscription

Les fichiers et dossiers d’inscription sont à faire parvenir avant le lundi 27 octobre à l’adresse suivante : lesecransdelaliberte[at]gmail.com

Les éléments audiovisuels (films, webdocu, installations, espaces sonores déjà réalisés ou en cours de réalisation…) sont à envoyer sous forme d’URL (viméo, youtube, dailymotion) avant le lundi 27 octobre 2014 à l’adresse suivante : lesecransdelaliberte[at]gmail.com
La sélection définitive sera communiquée à partir du 20 décembre 2014.

Le comité de sélection :
Carine Le Malet : Responsable de la programmation artistique au Cube
Jacques Lombard : Anthropologue et cinéaste, directeur de recherche honoraire à l'IRD
Julie Peghini : Anthropologue, Maître de conférences, CEMTI, Université de Vincennes Saint Denis Paris 8
Gilles Remillet : Anthropologue et cinéaste, Maître de conférences, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Nadine Wanono : Anthropologue et cinéaste, chercheur à l’Institut des Mondes africains.

La sélection des projets sera présentée dans le cadre de la manifestation "Anthropologies numériques / 3ème édition", organisée par Les Écrans de le Liberté en partenariat avec Le Cube, du jeudi 12 au samedi 14 mars 2015.

Manifestation organisée par Les Écrans de la Liberté, en partenariat avec Le Cube, centre de création numérique.

Cinéastes, artistes, informaticiens et chercheurs inventent des modes d’appréhension des situations complexes et sollicitent aussi par leurs œuvres de nouveaux rapports aux auditeurs, spectateurs, visiteurs, lecteurs… Croisant techniques et arts, des créateurs bousculent les frontières des disciplines, champs du savoir et inventent des modes de production qui tentent d’adapter les écritures aux réalités polysémiques du monde.

Qu’il s’agisse d’introduire des perceptions originales des espaces où trajectoires individuelles et destins collectifs se croisent, se heurtent ou s’enrichissent mutuellement, ou de donner à voir ces interstices, lieux d’émergence de modes de vie individuels ou collectifs où s’inventent des rapports au monde inédits, des acteurs viennent révéler, valoriser ou interroger ces postures.

Les modes de production de ces écritures singulières, mobilisant autrement les compétences de chacun, requièrent aussi des espaces-temps de réception collective inédits, offrant droit de cité aux œuvres exclues par les circuits habituels de diffusion, les logiques économiques, les processus de contrôle politique, ou brisant les rites de mise en scène de ces restitutions convenues.

C’est à ces nouvelles écritures, plutôt dessinées en marge de la dynamique d’uniformalisation prégnante à l’heure actuelle, que la troisième édition d’Anthroplogies numériques propose de donner audience, avec le temps nécessaire, dans cet espace qui pourrait s’apparenter à un « Co-Lab » invitant anthropologues, réalisateurs, plasticiens, ingénieurs, praticiens du numérique à confronter leurs outils, leurs pratiques, leurs représentations, leurs fonctionnements… avec le public pour inventer de nouveaux champs de recherche, bousculant ainsi la division du travail classique entre expression artistique, production scientifique et intervention technique.

www.lecube.com

Illustration ©Anush Hamzehian

Première Vision 2014 - PV Awards

Un rendez-vous exceptionnel d’émotions et d‘échanges à partager avec tous les acteurs du textile et de la mode réunis à Première Vision du 16 au 18 septembre 2014

C’est une édition riche de synergies renforcées et placée sous le signe du développement qui se tiendra du 16 au 18 septembre prochains au Parc d’Expositions de Paris Nord – Villepinte. Chaque saison, Première Vision est le rendez-vous incontournable pour la filière mode internationale : six salons complémentaires en termes de métiers et de propositions ; l’offre la plus complète et la plus créative du secteur.

Pour la 6ème édition de ses célèbres PV Awards, Première Vision mise plus que jamais sur la création nouvelle et contemporaine. C’est bien là l’objectif de ce rendez-vous stimulant et désormais très attendu des tisseurs et acheteurs de la filière : récompenser les créations les plus remarquables, inventives et innovantes en matière de textile de mode, sélectionnées parmi les exposants de Première Vision.

Pour mener à bien cette mission, comme chaque année, le premier salon mondial des tissus d’habillement réunira en septembre prochain un jury prestigieux composé de personnalités influentes de la scène mode internationale. A sa tête, Première Vision est fier d’accueillir comme Présidente du Jury la jeune créatrice Yiqing Yin.


Photo : Yiqing Yin © Nicolas Guerin

Née en Chine, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Yiqing Yin vit et travaille à Paris où elle défile
depuis 2011 pendant la semaine de la Haute Couture. Après avoir remporté le Prix des Premières Collections de l’ANDAM en
2011, elle est depuis janvier 2014 la Directrice de la Création de la Maison Léonard.
Digne représentante de la nouvelle génération de créateurs qui opèrent sur la scène mode internationale, Yiqing Yin pense et
conçoit le vêtement comme une structure évolutive, à l’image d’une sculpture en mouvement, influencée et animée par des
jeux de volumes et de matières, pour un rendu architectural et sensuel.
Sa vision de la mode, moderne et innovante, ne pouvait que rapprocher la jeune designer et Première Vision. Le salon, qui s’attache à soutenir la jeune création et l’innovation créative, ne peut que se féliciter de collaborer avec celle qui représente une mode d’aujourd’hui, mondiale et exigeante.

Pour rappel, avant Yiqing Yin, les PV Awards ont vu se succéder à leur présidence : Véronique Nichanian (Hermès)
en 2009, Ennio Capasa (Costume National) en 2010, Roland Mouret (Roland Mouret) en 2011, Felipe Oliveira
Baptista (Lacoste) en 2012 et Alessandro Sartori (Berluti) en 2013.

Quatre prix pour distinguer l'excellence textile

Cette année encore, les PV Awards mettront en lumière l’extraordinaire force d’invention, d’imagination, de renouvellement et de créativité du textile de mode à travers quatre prix :
GRAND JURY PRIZE 2014 : Pour le tissu le plus exceptionnel, le plus symbolique, le plus pertinent de la saison.
HANDLE PRIZE 2014 : Pour le tissu alliant les qualités tactiles et comportementales les plus étonnantes, celui qui touche aux sens et aux émotions.
INNOVATION PRIZE 2014 : Pour le tissu le plus innovant, le plus intelligent, le plus technologique et créatif.
IMAGINATION PRIZE 2014 : Pour le tissu le plus audacieux, le plus original, le plus surprenant en matière, technique, décor ou finissage.

Après un premier rendez-vous début septembre, le jury aura pour mission de sélectionner sur le salon les créations les plus remarquables des exposants Première Vision, parmi les tissus retenus pour l’automne hiver 2015-16 sur les forums. Ces tissus seront repérables par une étiquette sur Le Forum de Première Vision, au cœur du Hall 6.
La délibération finale se fera dans la matinée du Jeudi 18 septembre, sur le salon. Le palmarès sera annoncé ce même jour par la créatrice Yiqing Yin à 12h00 sur Le Forum.

Le Jury des 6ème PV AWARDS

- Yiqing Yin – Présidente du Jury, Directrice Artistique Maison Yiqing Yin, France
- Vladimiro Baldin, Directeur du Développement Produit et Coordinateur du Style Diesel, Italie
- Francamaria Bartolucci, Développement Produit Vivienne Westwood, Royaume-Uni
- Edward Crutchley, Consultant design textile et développement Louis Vuitton Homme, France
- Clare Johnston, Responsable du Programme TextileRoyal College of Art, Royaume-Uni
- Kenta Matsushige, Lauréat du Grand Prix du Jury Première Vision du Festival International d’Hyères 2014, Japon
- Jieun Rhee, Journaliste ELLE Corée, Corée du Sud
- Pascaline Wilhelm, Directrice Mode Première Vision

Miguel Chevalier, Fractal Flowers : une stéréolithographie originale pour Première Vision 

Afin de donner aux PV Awards toute leur dimension créative, Première Vision a fait appel à l’artiste français Miguel
Chevalier. Depuis 2009, il réalise les trophées des PV Awards : une matérialisation des « fractal flowers » produite en
exclusivité pour Première Vision.
Né en 1959 au Mexique, Miguel Chevalier vit et travaille à Paris. De la technologie à la nature, de la biologie à la poésie, de la lumière à la matière, depuis 1978 il utilise l’informatique comme moyen d’expression dans le champ des arts
plastiques. Il s’est imposé internationalement comme l’un des pionniers de l’art virtuel et numérique. Dernièrement, on
a pu remarquer son travail sur les façades grandioses du Grand Palais, à Paris, à l’occasion du salon Art Paris Art Fair
en avril 2014. www.miguel-chevalier.com

Lieu : Parc des expositions Paris Nord Villepinte

Conférence "Stratégies de protection et de valorisation des brevets" Octobre 2014

Up’ Magazine est partenaire de la Conférence marcus evans portant sur les Stratégies de protection et de valorisation des brevets et vous permet de bénéficier de tarifs privilégiés. Cet événement se tiendra à Paris du 1er au 3 octobre 2014 et s’adresse aux responsables et directeurs Propriété Intellectuelle, Licence, R&D, Valorisation de la recherche et Transfert de technologies des entreprises francophones.

Il s’agira de vous donner une vision complète des meilleures pratiques en termes de valorisation de la propriété intellectuelle en compagnie de responsables issus de SNECMA, Xerox, BioAlliance Pharma, Technicolor, OMYA AG, TDF et bien d’autres.

La Conférence s’articulera autour d’ateliers interactifs, de tables rondes, d’études de cas présentées par des intervenants de renom. Vous y retrouverez notamment :
• Georges De Pelsemaeker, Business Group R&D and Program Director chez VALEO systèmes thermiques
• Luc Savage, Vice President Intellectual Property & Licensing chez Orange Labs
• Wulf Hoeflich, Vice President Intellectual Property chez Airbus group/EADS
• François-Xavier Roussel, Directeur Performance et Innovation chez EDF-R&D
• Antoine Dupont, Responsable Licence chez CEA
• Romain Desplats, Responsable Propriété Intellectuelle chez CNES (Agence Spatiale Française)

Plus d'informations

Up’ Magazine vous permet d’obtenir 200 € de réduction sur les tarifs d’entrée (offre non valable pour les fournisseurs de services). Pour réserver vos places, contactez dès à présent Jeanne Ferrer en utilisant le Code UPM1 : JeanneF[at]marcusevansuk.com.

Rejoignez-nous et découvrez comment protéger vos brevets et les convertir en véritable avantage concurrentiel !

Solar Decathlon Europe 2014 pour la 1ère fois en France

L’édition 2014 du Solar Decathlon Europe se tiendra en France du 28 juin au 14 juillet, dans le parc du château de Versailles.
Compétition universitaire internationale, le défi proposé à des universités et grandes écoles du monde entier est de concevoir et de réaliser un habitat grandeur nature, fonctionnel et utilisant le soleil comme seule source d’énergie. 20 projets d’habitat durable seront mis en compétition.

L’organisation du Solar Decathlon Europe en 2014 a été confiée à la France par le gouvernement des Etats-Unis. Créé en 2002 à Washington, le Solar Decathlon est une compétition universitaire internationale unique en son genre, qui permet à des universités et grandes écoles de concevoir et de construire un habitat solaire autonome en énergie. Portée par l’Etat français et soutenue par la Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS), l’édition 2014 se tiendra du 16 juin au 19 juillet, au sein du prestigieux parc du château de Versailles.

Une compétition internationale attirant 200 000 visiteurs 

Durant 34 jours, 600 compétiteurs, 200 professeurs, 41 universités et 16 pays* constituant les 20 équipes en lice vont soumettre 20 prototypes grandeur nature aux tests de 10 épreuves rigoureuses. Au terme de 18 mois de conception et de construction, chaque équipe est évaluée par 6 jurys internationaux de renom. Le règlement de l’édition 2014 met l’accent sur six thèmes majeurs :
- la densité (le logement collectif est privilégié afin de minimiser les impacts environnementaux) ;
- la mobilité (la localisation du logement par rapport aux ressources essentielles) ;
- l’innovation (mode constructif, approvisionnement énergétique, ameublement, appareils domestiques) ;
- la sobriété énergétique (s’il est important d’assurer l’approvisionnement en énergie par des sources renouvelables, il faut au préalable limiter la demande et donc la consommation d’énergie finale) ;
- l’accessibilité financière (éviter une augmentation non maîtrisée de l’investissement dans des équipements sophistiqués et coûteux) ;
- la contextualisation du projet dans son environnement (chaque équipe doit trouver une solution d’habitat à énergie positive qui correspond au contexte et aux spécificités de son pays d’origine).

200 000 visiteurs sont attendus à l’événement : délégations étrangères, presse spécialisée, grand public et professionnels.

* France, Allemagne, Italie, Espagne, Suisse, Pays-Bas, Danemark, Roumanie, Etats-Unis, Mexique, Costa-Rica, Chili, Inde, Thaïlande, Taiwan, Japon.

Savoir-faire des industriels français : Tirer partie de la compétition pour mettre en avant le savoir-faire des industriels français

A proximité du « Quartier de compétition », les 800 compétiteurs vivront ensemble dans le « Quartier des Décathlètes », un lieu éphémère mais durable.

L’idée est de créer un morceau de ville exemplaire sur le plan environnemental, illustrant la transition énergétique, et montrant de nouvelles solutions de management et d’organisation de l’habitat. Avec la réalisation inédite de cet éco-quartier, le Solar Decathlon a pour ambition d’être une vitrine de l’innovation française, où l’on pourra retrouver un grand nombre de fonctionnalités actives qui équiperont la ville de demain (réseaux intelligents, bornes de recharge électrique, véhicules électriques, mobilier urbain interconnecté, smart-grid, compteurs intelligents, matériaux de construction, …).

L’équipe organisatrice du Solar Decathlon offre ainsi aux industriels l’opportunité de participer à la réalisation de cet éco-quartier et de promouvoir leurs savoir-faire auprès des 200 000 visiteurs. En proposant aux régions françaises d’animer un espace « Quartier des innovations territoriales », le Solar Decathlon donne également aux régions l’opportunité de regrouper sous leur bannière, les TPE et PME innovantes de leur territoire. Des espaces de démonstration et de tests seront également implantés en partenariat avec des acteurs industriels français.

Les industriels souhaitant participer à l’événement pour renforcer leur notoriété auprès d’un public national, européen et international et faire connaître leurs savoir-faire sont invités à contacter le CSTB Solar, en charge de la direction exécutive de l’événement.

Une première en France

En organisant pour la première fois Solar Décathlon, la France montre qu'elle est un acteur majeur des énergies renouvelables et de l'habitat soutenable. En accueillant cet événement scientifique, après Madrid, le domaine de Versailles, au lieu-dit "les Mortemets", s'affiche comme un lieu de rencontres pour les chercheurs , les universitaires, les industriels et le Grand public.

En France, les enjeux énergétiques du bâtiment ont fait l'objet d'importants programmes de formation et de recherche, de réalisations expérimentales avec des bâtiments innovants voire des éco-quartiers et d'une législation nouvelle et audacieuse.
La compétition du Solar Décathlon est une opportunité pour accompagner cette révolution énergétique, sensibiliser les usagers comme les acteurs politiques et économiques et être la vitrine de l'excellence française en matière d'habitat durable.
Le 6 novembre 2013, à la Cité de l'architecture à Paris, le Solar Decathlon 2014, a été lancé par Cécile Duflot, ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, en présence de François de Mazières.

Sur ces dix hectares, les vingt équipes en compétition, composées d'une quarantaine de membres chacune, construiront à taille réelle les habitations de 75 m² qu'elles auront précédemment imaginées. François de Mazières a évoqué l’intérêt de cette compétition pour accompagner la requalification paysagère et la reconstitution historique du site des Mortemets au sein du domaine national de Versailles. Le député-maire de Versailles a souligné la mobilisation de l’Établissement public du Château et de sa présidente, Catherine Pegard et a également rappelé la concordance du Solar Decathlon avec les projets conduits à Versailles, qui font appel à de nombreux architectes de talent et qui reposent sur la prise en compte de la dimension environnementale pour l’affirmation d’une ville plus harmonieuse.

Pendant 16 jours, le public pourra donc librement venir visiter les différents espaces d’expositions et d’animations : l’espace innovation, l’espace affaires et l’espace conférences.

Plaquette de présentation

www.solardecathlon2014

Loading...
Loading...