UP' Magazine L'innovation pour défi

24 Février : Soirée spéciale au Cube : "Le First - Autour des initiatives citoyennes"

Soirée spéciale au Cube : "Le First - Autour des initiatives citoyennes" le Mardi 24 Février à 19h30

L'équipe des Rendez-vous du Futur vous prépare un numéro spécial (et plus long) de son web-magazine "Le First" qui met en lumière des initiatives innovantes, des expérimentations en cours, des projets en train de se construire collectivement.

Pour ce numéro spécial consacré aux initiatives citoyennes, "Le First" invite Léa Thomassin, co-fondatrice de HelloAsso et de la Social Good Week et Guillaume Villemot, fondateur du Festival des Conversations et co-fondateur du mouvement Bleu, Blanc, Zèbre.

Léa Thomassin a cofondé HelloAsso, la première plateforme de crowdfunding dédiée aux associations françaises. Avec près de 8 millions d’euros collectés, HelloAsso offre aux associations une solution complète pour se faire connaître et financer leurs actions sur internet. Le modèle de HelloAsso est unique au monde. Depuis 2010, HelloAsso est à l’initiative de la Social Good Week, une semaine dédiée au web social et solidaire.

Guillaume Villemot est à l'initiative du festival des Conversations qui a pour objectif de mettre en avant de nouvelles pratiques pour mieux vivre ensemble. Il est également le co-fondateur (avec Alexandre Jardin) et président du mouvement citoyen Bleu, Blanc Zèbre qui regroupe des "faizeurs" : des porteurs d'actions innovantes qui apportent des solutions durables aux problématiques sociétales.

Contribuez à l'émission : suivez l'émissions en direct sur Internet et participez à son contenu en réagissant et postant vos questions à nos invités : @rdvfutur / @lecubetwit / #LeFirst

Rencontrez nos invités : venez sur le plateau des Rendez-vous du Futur et du First et profitez d’un moment privilégié avec nos invités autour d’un verre après l'émission

Plus d'infos

Entrée libre dans la limite des places disponibles ou réservez votre place en ligne.

Cette édition du First des Rendez-Vous du Futur est animée par Charles-Antoine Berthonneau et Rémy Hoche.

Lieu : LE CUBE - 20 cours Saint Vincent / 92130 Issy-les-Moulineaux

A propos des Rendez-vous du Futur
Les Rendez-vous du futur interrogent la société qui nous entoure à travers des dialogues avec des personnalités phares de notre époque. Ce projet collaboratif lancé en 2010 par Le Cube et l’agence de communication Triple C est parrainé par Joël de Rosnay. Animées par Eloi Choplin (directeur de Triple C) et Nils Aziosmanoff (président du Cube), épaulés par d’autres personnalités (Marie-Anne Mariot, Charles-Antoine Berthonneau, Cyrielle Flosi...), ces émissions sont filmées en public au Cube par l’équipe de la JD2 et diffusées en direct sur plusieurs sites Internet grâce aux moyens conjugués de JD2 et 1R2tchat.
www.rendezvousdufutur.com

24 Février : Les mécanismes de financement participatif : un outil innovant au service de la transition écologique ?

L'IDDRI, dans le cadre de son séminaire Développement Durable et économie de l'environnement vous invite le mardi 24 février de 12h30, à 14h à une conférence sur le thème "Les mécanismes de financement participatif : un outil innovant au service de la transition écologique ?"

Face aux besoins colossaux de financement de la transition énergétique, les mécanismes de financement participatif présentent un intérêt indéniable pour mobiliser davantage l’épargne privée et assurer un fléchage vers les projets locaux. Alors que ces mécanismes restent encore limités aujourd’hui, quel est leur potentiel réel pour contribuer à accélérer la transition énergétique ? Andreas Rüdinger et Stéphanie Savel fourniront des éléments de réponse à cette question en croisant deux perspectives : d’une part l’approche par la transition énergétique, à travers la comparaison entre la France et l’Allemagne ; d’autre part, une vision plus globale sur le développement actuel des outils de financement participatif en France et leur potentiel pour la transition écologique.

Intervenant : Andreas Rudinger (Iddri). 
Andreas Rudinger est diplômé d’un Master en sciences politiques et relations internationales de Sciences Po Bordeaux et de l’université de Stuttgart (Allemagne). Après un mémoire de recherche sur l’analyse comparée des politiques nucléaires en France et en Allemagne, il a rejoint l’équipe énergie-climat de l’Iddri en septembre 2011 pour travailler sur l’analyse des politiques énergétiques et climatiques dans l’Union européenne et sur l'étude comparative des stratégies nationales de transition énergétique.

Discutante : Stéphanie Savel (WiSEED);
Stéphanie Savel est présidente-directrice générale de WiSEED, leader français de l’equity crowdfunding (« financement participatif en fonds propres »). Elle a créé ASG Stratégie et Gouvernance en 1996, société spécialisée dans l’innovation sociale et l’évolution des modes de gouvernance. Stéphanie Savel est depuis mai 2010 présidente du réseau de business angels DDIDF, dédié au financement de start-up du développement durable. À ce titre, elle est administratrice de France Angels et membre du Comité régional d’orientation Île-de-France de Bpifrance

Le défi du financement des investissements liés à la transition écologique – et énergétique en particulier – est immense. En effet, ce sont des milliards d’euros d’investissements supplémentaires qu’il faudra mobiliser dans les prochaines années pour accélérer la transition. Au-delà de l’enjeu financier, l’accélération de la transition écologique pose également une question de gouvernance : comment faciliter l’appropriation des projets par les acteurs locaux et les citoyens ? Quels défis en matière d’acceptabilité ?
Face à ces enjeux, les mécanismes de financement participatif, souvent regroupés sous l’étiquette du crowdfunding, se positionnent comme des outils innovants, capables de faire émerger de nouvelles sources de financement par l’épargne tout en constituant un levier d’appropriation citoyenne des projets. Alors que ces outils restent pour l’instant confinés à une niche de taille limitée, il convient de s’interroger sur leur potentiel futur pour la transition écologique. En quoi peuvent-ils constituer un levier majeur pour le financement de la transition énergétique et écologique ? Quels sont les principaux obstacles qui doivent être dépassés pour faciliter leur diffusion ? Et quels sont leurs limites ?
Ces questions seront au cœur des discussions lors de cette séance sur la base d’un rapport de l’Iddri, présenté par Andreas Rüdinger, qui analyse les conditions de développement des projets citoyens d’énergies renouvelables à travers la comparaison entre la France et l’Allemagne. Une analyse complétée par Stéphanie Savel qui apportera un éclairage sur la réalité des outils de financement participatif en France aujourd’hui, leur potentiel futur, et conditions de déploiement.

Inscription en ligne sur le site de l’Iddri

Lieu : Reid Hall – 4, rue de Chevreuse – 75006 Paris (M° Vavin)

Les conférences de l’Iddri sont filmées puis mises en ligne sur les sites Internet de l’Iddri et de TerreTV.

changement climatique

25 Février : Atelier Prospective/changement climatique

Le prochain atelier de co-création Prospective/Changement climatique aura lieu le mercredi 25/02/2015 de 9h à 12h au ministère du développement durable

Les réflexions de cet atelier, seront guidées et développées par Thierry GAUDIN sur les leviers d'action possibles identifiés à travers les éléments positifs ou non, inhérents au changement climatique.

Vision prospective de Thierry Gaudin

L’économie circulaire et les Microalgues, tout cela ce sont des choses plutôt positives, mais du registre de la solution. J’aurai tendance à rajouter quelques éléments. Tout d’abord en ce qui concerne les transports, parler de l’aéronautique. Un point important c’est celui des dirigeables. Car la substitution du transport aérien et même routier est une solution très intéressante sur laquelle travaillent les anglais. Pour les dirigeables ne transportant que des charges, donc il peut être gonflé à l’hydrogène. On peut tout à fait envisager des drones également. Mais cela reste dans le registre des solutions.

Maintenant regardons ce qui a été dit ce matin à propos des problèmes. Quand on a une augmentation de la teneur en gaz carbonique de l’atmosphère, il ne faut pas raisonner comme si toute perturbation était automatiquement catastrophique. Il y a des endroits sur la planète où ce sera négatif et il y en aura peut- être d’autres où ce sera positif. Ce qui risque de se passer avec le réchauffement climatique. En particulier Jean-Louis BOBIN a montré une petite carte du monde, entourant la Chine, le Pakistan, le Japon… en disant c’est là que se trouve plus de la moitié de a population et c’est là qu’il va y avoir des problèmes.

Il faut un peu élaborer sur ce sujet, dans le sens. Qu’est ce qui va se passer là-bas ?
En particulier, est-ce que les glaciers de l’Himalaya vont fondre. Ce qui signifierait un système hydrographique, plus irrégulier. Vous savez sans doute que l’Inde a lancé un programme de 10 000 kms de canaux, de manière à capter cette irrégularité. Pour la Chine, le barrage des trois gorges est vraisemblablement elle en construira d’autre car si le système hydrographique est plus irrégulier, il va falloir contenir par des barrages. Ce qui veut dire aussi des ressources en électricité.

Ce qui montre bien que tout n’est pas catastrophique avec le changement climatique et on peut peut-être trouver des choses favorables à faire. En particulier il y a des régions de la planète qui sont particulièrement impactées. Le Sel de la terre le Film réalisé par Wim Wenders, sur Juliano Ribeiro Salgado photographe.

Il y a un passage qui se situe en Ethiopie, à la corne du sud de l’Afrique, et qui montre combien les gens sont morts en masse du fait des conséquences de réchauffement climatique et de conflits raciaux extrêmement violents. On y voit également des hommes mourir de soif, ça n’a rien à voir avec ce que nous connaissons. Ce sont ces populations qui sont impactées.

Ce qui peut peut-être ce produire, c’est qu’à l’inverse, le réchauffement climatique rend habitable une partie de la Sibérie et du nord Canadien. Si une des solutions c’est l’émigration, à ce moment- là, organisons l’émigration. On ne va pas résister des quatre fers à ce qui vraisemblablement va se produire.

L’espèce humaine qui est née dans cette région vraisemblablement d’un changement climatique. Les forêts ne pouvant plus accueillir autant de primates, les primates sont descendus des arbres et se sont mis à courir. D’où le pied, l’adaptation, le langage. Pour la chasse et pour la fuite le langage est un point important. C’est ce genre de réaction que j’avais par rapport aux présentations de ce matin, c’est qu’on ne peut pas parler de ces questions comme de petits Européens dans leurs coins, mais au niveau international. Avec l’enjeu Sibérie, nord canadiens est- ce que les Russes et les Canadiens vont laisser ces populations s’installer dans cette région.

Q : Quelle structure va les accueillir ? Le problème qui se pose est la capabilité de ces immigrants à construire ou reconstruire une société sur des terres vierges alors qu’ils sont démunis, affaiblis physiquement et psychologiquement par ces bouleversements. Est-ce que ces terres vierges émergeantes seront à préparer, à construire pour les accueillir où la migration viendra-t-elle pour ces nouveaux territoires des pays déjà développés qui seront invivables suite à l’invasion en masse de migrants. (Voir le livre Le Camp des Saints de Jean Raspail).

Q : Sous quels statuts et quels droits ces migrants vont-ils pouvoir intégrer nos sociétés, avoir
« statuts de réfugié climatique ? »

R : Monsieur le préfet en parlait pour la France mais au plan international, il faut reconnaître qu’à l’heure actuelle les lois et les structures politiques ne sont pas adaptées à cette transformation qu’il y a devant nous.

Un grand absent de notre discussion qui est notre système de communication.
Dans le sens que le système qui est en train de se mettre en place, internet, téléphone portable. Il ne sera pas si nécessaire de se regrouper dans des grandes villes, à partir du moment où vous avez un réseau de fibres optiques qui va dans les villes moyennes et que vous pouvez sur l’aéroport installer des connections mondiales. Vous pouvez alors fonctionner par échange de type Skype ou autre. En travaillant à distance est-ce que vous avez besoin des mêmes implantations.

Vous observez quand même que les grands émetteurs de CO2, de déchets sont les grandes villes. Les communes petites ou moyennes ne savent plus quoi en faire aujourd’hui. C’est pourquoi les entreprises responsables de ce domaine, se penchent à l’heure actuelle sur l’économie circulaire.

Programme

I- INTRODUCTION:
1) Vision prospective découlant de la synthèse de la Journée exploratoire (en pièce jointe)
2) Les éléments à ne pas oublier (transport et communication) intervenants attendus
3) Vision mondiale de la problématique P/CC

II- Intervention de Thierry GAUDIN

II- Atelier de co-création autour de ces réflexions à travers les 4 modèles de société (Gandhi / Steve job / Hippocrate et Attila (Madmax))

Lieu : Ministère du développement durable - Tour Séquoia - 92 - La Défense (à droite en sortant du CNIT, côté station de taxi).

agenda

26 Février : Rencontre avec Michel Maffesoli

Les petits-déjeuners débats de la Fondation Concorde vous invite le Jeudi 26 Février 2015 à 8h30 à rencontrer Michel Maffesoli, Membre de l’Institut Universitaire de France, professeur émérite à la Sorbonne, à propos de son ouvrage "Les nouveaux bien-pensants" Éditions du Moment.

Avant d’être économique, la crise actuelle est morale. Aujourd’hui, les élites - ceux qui ont le pouvoir de faire et de dire - semblent de plus en plus déconnectées de la vie de tous les jours. Le bavardage des journalistes, politiques, hauts fonctionnaires et « experts » n’intéresse plus grand monde. La dévaluation de la parole publique est inquiétante, car c’est elle qui suscite l’émergence des discours démagogiques, ceux des extrêmes, gauche ou droite. À partir de quelques exemples précis et emblématiques (Attali, Minc, Badiou, Plénel…), il s’agit d’analyser et de dénoncer les racines du conformisme propre au dangereux « entre-soi » caractérisant la pensée « officielle ». Il faut chercher les sources de ce décalage et montrer en quoi les « nouveaux bien-pensants », dont le moralisme conforte le politiquement ou le théoriquement « correct », suscitent les multiples incivilités sociales. Un pamphlet virulent et acerbe.

Le mot de l'auteur

"En 1988, j'ai publié Le Temps des tribus. J'ai rendu attentif ensuite au nomadisme, à l'importance du quotidien, de l'imaginaire et des émotions communes. Tout ce qui constitue le vivre ensemble de la société postmoderne.
Dans Les Nouveaux Bien-pensants, (ouvrage dont Hélène Strohl, ancienne inspectrice générale des affaires sociales, a rédigé le chapitre sur les «fonctionnaires hauts») je m'attaque, sous forme polémique, à tous ceux qui ont le pouvoir de dire et de faire, les hommes politiques, les journalistes, les universitaires, les hauts fonctionnaires, ceux qui se cramponnent à leur pouvoir et à un modèle et des valeurs dépassés.
Au risque sinon, que dans cette fracture entre les élites et le peuple, s'amplifient les discours de haine et de xénophobie."
Michel Maffesoli

Lieu : Café-restaurant Le Waknine - 9 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris (Métro Iéna)

Inscription : info[at]fondationconcorde.com

26 Février : Générations tourisme à l'horizon 2020

Dans le cadre de leur Meetup Tourisme Durable, Le Welcome City Lab vous invite à une conférence le jeudi 26 février 2015 de 18h30 à 20h30 sur le thème Générations tourisme à l'horizon 2020

Du Baby-boom à la Génération Z, quatre générations de voyageurs cohabitent et complexifient le marché touristique. Dans un monde transformé, quelles spécificités en matière de voyages, afficheront ces différentes générations ?

Marchés traités : Chine, Inde, USA, Europe, Amérique latine, Moyen Orient... à l'horizon 2020.
Par Josette Sicsic. Directrice de Touriscopie.

Touriscopie est un espace de veille sociologique et marketing des professionnels du tourisme et des loisirs, qui décrypte les changements sociétaux et leurs implications sur les pratiques, les comportements et les aspirations des clientèles touristiques : jeunes, familles,enfants, seniors, femmes, solos, Français ou Occidentaux, Chinois, Indiens....

Lieu : Welcome City Lab- 76bis, rue de Rennes - 75006 - Paris

Inscription

26 Février : Une levée de fonds, ça se travaille

Les Ateliers publics du SPIIL vous donnent rendez-vous le 26 février à 19h au plateau média de la Gaîté Lyrique pour un atelier public du Spiil consacré à la levée de fonds.

Cet atelier fait suite à celui organisé le 22 mai 2014 sur le financement des entreprises de presse.

Quelles sont les différentes étapes d'un financement par la levée de fonds ?
Quel type de levée de fonds pour quelle étape de la vie de l'entreprise ?
Que recherchent les investisseurs ?

L'atelier sera animé par Xavier Milin : entrepreneur, spécialiste du financement des startups, business angel, et fondateur de Basics finance.

Si vous ne pouvez vous rendre sur place, l'atelier sera visible en streaming (le lien sera donné ultérieurement).
Entrée libre - Durée approximative : 2h

Inscription
Lieu : Gaité Lyrique, 3 Bis rue Papin- 75003 - Paris

28 Février : le Forum des mouvements sociaux

Le collectif Roosevelt vous invite à une journée pour parler des luttes gagnantes en France et en Europe, pour réfléchir à nos pratiques et aux finalités de nos actions. Une journée pour se rencontrer le 28 février 2015 de 9h30 à 20h

Ateliers sur l'écologie et les luttes sociales, pour finir sur une note conviviale avec un apéritif partagé. A l'initative d'AC ! des Amis de la terre, DAL, FASTI, la Confédération paysanne, Solidaires, Attac, le MNCP, la Marche Mondiale des Femme, CNT-SO...

Face à la précarité, aux discriminations et aux idées réactionnaires, il est temps de nous relever, de réfléchir ensemble à de nouvelles convergences, à de nouvelles formes de luttes, de retrouver notre capacité à mobiliser plus largement les couches populaires !
Partir des luttes gagnantes et des expériences sociales émancipatrices dans les entreprises et les quartiers en France et en Europe, peut nous aider à entamer une réflexion sur nos pratiques et les finalités de celles-ci, dans le cadre d'un projet de transformation sociale.
Comment construire de nouvelles alternatives ? Comment renverser les rapports de force ?

Programme :

9h30 : Accueil
10h : Présentation du Forum et des invités(es) européens
10h30 - 12h30 : Atliers thématiques
12h30 - 14h : Pause repas
14h - 15h : Plénière (synthèse des ateliers du matin)
15h - 17h : Ateliers sur un thème commun : construction et élargissement des convergences
17h30 - 20 h : Suites du Forum / mobilisations
+ apéro festif sur place

Cinq ateliers :
- Comment lutter et gagner contre la précarité et les inégalités ?
- Comment s'opposer aux riches qui détruisent la planète ?
- Sous quelles formes mener nos actions ?
- Quelles alternatives écologiques et solidaires ?
- En quoi les luttes des migrant(es) au Nord comme au Sud sont-elles facteurs d'émancipation pour toutes et tous ?

Lieu : Bourse du travail à Saint-Denis (93), 9-11 rue Guenin - M° Saint-Denis Porte de Paris

Inscription : Convergencemvtsociaux[at]lists.riseup.net

www.collectif-roosevelt.fr

3 Mars : Les grandes vagues d’innovations

La prochaine séance des Mardis de l'innovation aura lieu le 3 Mars 2015 de 18h30 à 21h sur le thème "Les Grandes vagues d'innovations".

Sur longue période, l’histoire est marquée des grandes vagues d’innovations qui apportent chacune leur contribution à l’évolution du monde. L’analyse de ces grandes vagues d’innovations qui s’observent sur les différents continents et dans les différentes civilisations montre certaines constantes : notamment enchaînement des phases scientifiques, technologiques et de synthèse, impact simultané de destruction de valeurs anciennes et création de valeurs nouvelles, reconfiguration de la société, émergence de nouveaux leaders.

- Différentes définitions et représentations des vagues d’innovations.
- Mythes et réalités sur les vagues d’innovations, quid du phénomène de destruction créative ?
- Analyse de quelques grandes vagues d’innovations, en Europe, en Asie et Amérique.
- Quels apports de l’analyse des vagues passées d’innovations pour la compréhension de la vague actuelle d’innovations ?

Intervenant : Marc Giget

Lieu : INSIGNIS (anciennement INSEEC) - 27, avenue Claude Vellefaux - Paris 10ème

4 Mars : Café prospective : Rencontre avec Claude Revel

Le 25e Café Prospective se tiendra le mercredi 4 mars 2015, de 19h à 21h, pour une rencontre avec Claude Revel, spécialiste en intelligence économique et veille stratégique.

L’intelligence économique et la veille stratégique sont des dimensions importantes de la prospective dont il n'avait pas été jusqu’ici l’occasion de débattre.
Ils sont donc particulièrement heureux de recevoir Claude Revel, auteure de plusieurs ouvrages sur ces thèmes, dont La France : un pays sous influence ? (Vuibert, 2012) et Développer une influence normative internationale stratégique pour la France (rapport au ministre du Commerce extérieur, 2012). Elle viendra nous parler de ces armes discrètes mais redoutables qui participent au soft power théorisé par Joseph Nye et au smart power défendu par Hillary Clinton. Aux États-Unis, elles sont au cœur de l’action des dirigeants économiques et politiques. La France a mis du temps à prendre conscience de leur importance.

Ancienne élève de Sciences Po et de l’ENA, Claude Revel est une experte internationalement reconnue. Enseignante, elle conseille depuis des années les dirigeants économiques et politiques sur ces questions. Elle a créé son cabinet (IrisAction) en 2003, et a été nommée en mai 2013 déléguée interministérielle à l’Intelligence économique, rattachée au Premier ministre.

À noter : prochaine rencontre, le 29 avril 2015

LieuCafé de la Mairie, 51 rue de Bretagne, à l'angle de la rue de Bretagne et de la rue des Archives, dans le 3e arrondissement (M° Arts et Métiers ou M° Temple) / 1er étage

Inscription

Transition écologique

5 Mars : "Résilience et transition écologique : quelles dynamiques territoriales ? "

Le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement Durable organise un colloque le 5 mars 2015 de 9h à 17h sur le thème "Résilience et transition écologique : quelles dynamiques territoriales ?"

Face à une multiplication des risques (naturels, technologiques et sanitaires) et dans un contexte de mutations économiques et sociales, la recherche de résilience constitue le moyen de dépasser les situations de crise. Elle engage les territoires et leurs habitants dans une vision à plus long terme qui intègre le risque et s’appuie sur les forces et les potentialités locales.
S’appuyant sur des travaux menés au Commissariat Général au Développement Durable le colloque vise à montrer comment la résilience peut être un moteur de redynamisation de certains territoires, notamment dans une perspective de transition écologique. Il donnera à voir quelles sont les capacités des acteurs à se mobiliser individuellement ou collectivement pour transformer les territoires. Il sera l’occasion de questionner la pertinence des modes d’action publique en appui à des
initiatives de transition émanant de la société civile.
Ces questions seront abordées à travers des cas concrets et des interventions visant à prendre de la distance, à stimuler et enrichir le débat.

Le colloque, organisé par le Commissariat Général au Développement Durable, s’adresse aux collectivités locales, aux services de l’Etat, aux associations, aux chercheurs.

Télécharger le programme provisoire

Inscription

Lieu : Auditorium de la Tour Sequoia – La Défense

agenda

5 Mars : Sciences Po : Révolution énergétique chinoise et actions contre le changement climatique

Le Programme Alliance, la Chaire Développement Durable de l'École Polytechnique, la Chaire Développement durable de Sciences Po, et Columbia Global Center Paris organisent en partenariat, un cycle de conférences sur les « Économistes face au changement climatique ». Ils ont le plaisir de vous convier à la conférence « Révolution énergétique chinoise et actions contre le changement climatique » le Jeudi 5 mars 2015 de 17h à 19h à Sciences Po.

Intervenant : Jiankun HE, ancien vice-président de l’Université de Tsinghua, directeur de l’institut 3E et vice-président du Comité national chinois sur le changement climatique.
Discutant : Laurence Tubiana, directrice de la Chaire Développement durable de Sciences Po et Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique, représentante spéciale pour la conférence Paris Climat 2015.
Introduction : Frédéric Mion, directeur de Sciences Po.

La Chine et les États-Unis ont publié en novembre 2014 l’Annonce conjointe Chine – Etats Unis sur le changement climatique qui révélait les objectifs d’atténuation pour la période post-2020. La Chine s’est ainsi engagée à atteindre son pic d’émissions de CO2 en 2030 au plus tard et à porter la part des énergies décarbonées à au moins 20% de sa consommation totale d’énergie primaire à cette même date. Ces objectifs se fondent sur les objectifs stratégiques chinois tels que la préservation des ressources, la protection de l’environnement, la transition du modèle économique et les besoins mondiaux pour atténuer les émissions de CO2.
Compte tenu de la trajectoire de développement de la Chine, sa production d’énergie non fossile devrait permettre d’assurer la croissance de sa demande en énergie, tout en atteignant son objectif de pic des émissions en 2030. En effet, le taux de croissance annuel de la demande en énergie devrait atteindre environ 1 à 1,5 % d’ici à 2030, tandis que le taux de croissance des énergies renouvelables (EnR) devrait s’élever à 6 - 8 % chaque année. L’intensité carbone par unité de PIB devrait par ailleurs décroître selon un taux annuel de 4 %. Par conséquent, le système de responsabilisation par les objectifs devrait être renforcé à tous les niveaux de gouvernance. Dans les plans quinquennaux, les objectifs d’atténuation et les mesures de mise en œuvre devraient ainsi être précisés par région. La Chine doit promouvoir la révolution énergétique, l’innovation des technologies, la réforme du système de régulation du marché d’énergie, et l’introduction d’un système de prix - en particulier, le marché de carbone - aux polluants afin d’assurer une croissance durable.

La conférence aura lieu en français.
La participation est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

Inscription pour Étudiants, enseignants-chercheurs et salariés de Sciences Po
Inscription pour les participants externes à Sciences Po, merci de vous inscrire auprès de Julie Cohen : julie.cohen[at]sciencespo.fr

Lieu : SciencePo, Amphi Chapsal – 27 rue Saint-Guillaume Paris 7ème

5 Mars : Troisièmes rencontres internationales contre la biopiraterie

La Fondation Danielle Mitterand France Libertés organise les Troisièmes rencontres internationales contre la biopiraterie le Jeudi 5 Mars 2015, de 9h à 18h sur le thème : « Les alternatives à l'appropriation de la biodiversité et des savoirs traditionnels »sous le patronage de Chantal Berthelot, Députée de Guyane. Avec la participation de Victoria Tauli-Corpuz, Rapporteuse spéciale de l'ONU  sur les droits des peuples autochtones.

 

Avec ces troisièmes rencontres internationales contre la biopiraterie, France Libertés souhaite attirer l’attention sur cette thématique et encourager les acteurs du développement à proposer des alternatives. Ce colloque a pour objectif de réunir sur le sujet le milieu associatif, les décideurs politiques et les entreprises concernées afin d’établir un réseau d’acteurs pouvant agir contre la biopiraterie.
Pays à la fois fournisseur et utilisateur de ressources génétiques, la France est particulièrement concernée par le sujet. Elle élabore actuellement un projet de loi biodiversité dont l’un des objectifs est de mettre en place des mesures pour un partage plus juste et équitable des avantages qui découlent de l’utilisation des ressources génétiques et des savoirs traditionnels. Ce colloque sera l’occasion de susciter l’intérêt qui entoure ce projet de loi et de sensibiliser le public présent à la biopiraterie.

Programme

 

9h00 Accueil des participants
9h30 Introduction / Ouverture par Chantal Berthelot, Députée de Guyane.
Présentation des objectifs et déroulement du colloque, ainsi qu’un état des lieux de la biopiraterie dans le monde par Daniel Joutard du Comité scientifique biopiraterie de France Libertés.
"Qu'est-ce que la biopiraterie ? Quelques exemples" par François Meienberg de Déclaration de Berne.

10h15 Pause

10h45 Table ronde I – Des alternatives juridiques à la hauteur des enjeux ?
- Une analyse critique du Protocole de Nagoya et des mécanismes d’accès et partage des avantages (APA).
Intervenante : Victoria Tauli-Corpuz, Rapporteuse spéciale de l’ONU sur les droits des peuples autochtones.
- Le projet de loi biodiversité en France : un exemple de mise en application du Protocole de Nagoya. Intervenante : Chantal Berthelot, Députée de Guyane.
- La protection contre la biopiraterie : implication et participation de la société civile.
Intervenante : Lucy Mulenkei du Réseau d’information autochtone.

12h30 Déjeuner

14h00 Table ronde II – Agir sur le terrain contre la biopiraterie.
- Les alternatives économiques à la biopiraterie.
Intervenante : Claudie Ravel, fondatrice de Guayapi.
- Les banques de graines : sélection, conservation et échange des semences paysannes.
Intervenant : Guy Kastler du Réseau Semences Paysannes.
- Les protocoles bio-communautaires.
Intervenante : Krystyna Swiderska de l'International Institute for Environment and Development.
- Bonnes pratiques et code de conduite des organismes de recherche.
Intervenant : Jean-Patrick Le Duc du Museum National d'Histoire Naturelle.

16h00 Pause

16h30 Points de vue : des choix politiques et éthiques.
- La prise en considération des intérêts des peuples autochtones par les États par S.E. M. Jean-Paul Guevara, Ambassadeur de Bolivie en France.
- La brevetabilité du vivant face à la révolution génomique par Claudio Chiarolla de l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI).

17h30-18h00 Conclusion
Commentaires et restitution par Rozenn Le Berre et Valentin Brochard.

Inscription

Lieu : Salle Colbert, 126 rue de l'Université  - 75007 Paris

5 Mars : Bourse aux technologies

Dans le cadre des événements CVSTENE (Le consortium de valorisation thématique du numérique), Télécom SudParis et Télécom École de Management ainsi que l’Institut Mines-Télécom souhaitent renforcer les échanges et le transfert des technologies entre laboratoires, chercheurs et PME. La Bourse aux Technologies du 5 mars à Evry sera consacrée à la thématique "Technologies pour la santé". Venez y découvrir plus de 15 technologies santé de demain prêtes à être transférées !

Cet événement sera une opportunité unique pour les chercheurs de rencontrer des acteurs industriels clés dans les domaines comme l'agroalimentaire, les télécommunications, l'automobile et la construction navale. Ces derniers seront représentés par des entreprises telles que PSA, Orange, Alcatel-Lucent, Sagemcom et des centaines de PME innovantes.

L'objectif de cet événement est de mettre en lumière une quinzaine de technologies, dont certaines issues des membres de CVSTENE et des SATT, et de tisser des liens avec les industriels. Cette rencontre devrait conduire à des transferts de technologie ou bien des projets R&D collaboratifs. Les technologies proposées auront donc un niveau de maturité suffisant (au moins au stade de la preuve de concept en laboratoire) pour que les industriels puissent se les approprier. La sélection des technologies présentées se fera le 16 février.

Programme :

■ 9h30 - Accueil des participants
■ 9h35 - Mot de bienvenue par Télécom SudParis
■ 9h40 - Table ronde : Introduction d'une innovation dans le monde de la santé ?
Animée par Denis Abraham, business-développeur à l’Institut Mines-Télécom en présence d'acteurs majeurs du monde de la santé & numérique.
■ 10h30 - Pitch de 15+ technologies et de leurs applications potentielles
par les chercheurs de Télécom SudParis, Télécom ParisTech, de l'Université d'Evry-Val d'Essonne, Télécom Physique Strasbourg, l’Université de Strasbourg, des Mines de Douai, de Télécom Bretagne , de l'INSERM...
■ 11h45 - Remise du Prix de la "Technologie offrant les meilleures opportunités de développement économique" en partenariat avec la Région Essonne.
■ A partir de 12h - Déjeuner et Networking sur place avec exposition et démonstration des technologies. Des RDV d'affaires peuvent être sollicités sur place.

Inscription

Lieu : Télécom SudParis, 9 rue Charles Fourier, 91000 Evry.

Plus d'informations

7 Mars : Hack la misère !

Hack la misère ! Telle est l’invitation que lancent ATD Quart Monde, Simplon.co et Spintank à tous les blogueurs, dessinateurs, graphistes, développeurs, militants associatifs ou toute personne que le sujet intéresserait pour le Samedi 7 mars 2015 de 9h à 17h. Venez mêler vos compétences contre la misère.

Une journée pour inventer les nouvelles formes du combat contre la misère. Une journée pour trouver des moyens ludiques, inventifs, attirants de démonter les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté. Un seul mot d’ordre : « Laissez courir votre imagination. Parce que combattre les préjugés, c’est déjà combattre la pauvreté. »

ATD Quart Monde a pour but d'éradiquer la misère, en permettant à tout le monde d'accéder aux droits fondamentaux : soins, logement, emploi, etc. Pour ça, nous nous battons depuis plus de 50 ans au côté des personnes très pauvres. Avec quelques belles prouesses à notre actif : création du Revenu minimum d'insertion (ancêtre du RSA), de la Couverture Maladie Universelle (CMU) ou plus récemment du droit au logement opposable.

Les 50 participants répartis en 8 équipes de 5 ou 6 personnes pourront s’appuyer sur le livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté pour concevoir et développer des projets en travaillant sur le code, le graphisme, le marketing et la communication.

Des mentors au rendez-vous

Des professionnels reconnus seront présents pour soutenir les projets initiés : Jean-Christophe Sarrot, auteur du livre "En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté", Nicolas Vanbremeersch, fondateur et président de Spintank, Erwan Kezzar, cofondateur de Simplon.co, Eric Baille, Directeur associé d'Adésias, Benoît Bedrossian a.k.a Beuh, artiste illustrateur, Benjamin Mis, directeur artistique et peintre.

Médiatisation

Les projets conçus et développés seront intégrés dans la stratégie de communication d’ATD Quart Monde, présentés à la presse et promus sur les réseaux sociaux. Ils seront également mis à l’honneur lors des Rencontres Agir contre la misère, les nouveaux résistants, organisées à Montreuil du 27 au 31 mai 2015.

Lieu : Rendez-vous au 55 Rue de Vincennes - 93100 Montreuil

9 Mars : Soirée débat Les Propulseurs : Demain, les médecins prescriront-ils des applications et objets connectés ?

Avant de vous inviter à une soirée vitamine Débat de La Lettre Santé et des Propulseurs, je vous raconte une histoire brute de fonderie.

Hier matin, mon ostéo m’accueille en me montrant un panneau qui dit : "Votre osthéopathe a de l'avenir. Il est équipé de deux mains qui détectent vos tensions. Vous pouvez donc laisser chez vous vos appareils électroniques de mesure".
— Tu crois que c’est compréhensible ? ajoute-t-il.
J’évite d’évoquer mes doutes et lui demande juste d’expliquer ce qui l’incite à manifester dans son cabinet.
Son agacement vient d’une patiente porteuse d’un bracelet qui traque son activité. Alors qu’il lui traficote les vertèbres, son téléphone se met à lui vriller les oreilles. La patiente sursaute en s’exclamant :
— Cela sonne... C’est normal... C’est parce que je ne bouge pas depuis dix minutes.

La séance reprend son cours. Dix minutes plus tard, deuxième sonnerie. Elle sursaute de nouveau et son coude attérit dans le nez du praticien.
La patiente s’excuse. Elle est désolée et... et... ne sait pas comment couper l’appareil.
La fin de la séance est un cauchemar. L’ostéo a mal au nez. La patiente bouge en permanence pour éviter que son téléphone sonne de nouveau.

Si cette histoire est anecdotique, en revanche on assiste à un déferlement d’objets connectés (bracelets, tee-shirts, balances, appareils médicaux...) et d’applications (100 000 en 2014 !) dans le domaine de la santé. Capteurs, objets connectés, applications… La santé se connecte. Alors que certains voient dans cette digitalisation, le passage d’une médecine curative à une médecine préventive, de nombreuses questions se posent. Pour en discuter, les Propulseurs en partenariat avec le LIR vous invitent à une soirée vitamine Débat le 9 mars à 19 heuresà l’OpenMind Kfe. 
Avec les impulsions réflexives de Henri Isaac, Maître de conférence chargé de la transition numérique à l’Université Paris-Dauphine, Stéphane Schück, Président et Directeur scientifique de Kappa Santé…

Les espérances sont nombreuses. Ces dispositifs numériques vont permettre de :

• Inciter les usagers à adopter des comportements bons pour la santé.
• Mieux assurer le suivi de sa santé et prévenir les maladies.
• Faciliter le diagnostic lors de l’enregistrement des symptômes.
• Améliorer la vie des malades : diminution du temps d’hospitalisation, simplification du traitement…
• Favoriser les chances de guérison : détection des rechutes, aides au suivi de la prescription…
• Surveiller l’évolution d’une épidémie.
• Diminuer les coûts santé.
• Passer d’une médecine curative à une médecine préventive.

Mais, pour atteindre ces ambitions, de nombreuses questions se posent :

• Arrêter de fumer, boire, maigrir avec une application ! Un coach électronique va-t-il réellement changer les habitudes de vie ou l’engouement sera éphémère ?
• Les médecins vont-ils considérer ces objets comme des gadgets ou leur accorder de l’intérêt ?
• Les mesures et applications sont-elles fiables ? Quels sont les risques liés aux fonctionnements aléatoires de ces produits ? Comment repérer les bonnes applications des autres ?
• Comment gérer et protéger les données des patients ? Comment les utiliser pour la recherche ?
• La détection par le patient d’une maladie va-t-elle modifier la relation avec le médecin ? La surveillance à distance va-t-elle augmenter ou diminuer l’isolement de certains patients ?
• Est-ce que ces dispositifs seront accessibles à tous ? Quels sont les coûts et les gains générés par l’utilisation de ces dispositifs numériques ?
• Bonus-malus lié au comportement de l’individu, hypocondrie généralisée… Quelles sont les dérives envisageables de la mise sous surveillance permanente de nos corps ? Comment les prévenir ?

Inscription

Lieu : OPENMIND KFÉ — 110 rue La Boétie, 75008 PARIS

9 Mars : Colloque Civique et Citoyen à l'Assemblée nationale

En 2015, le Service Civique fête ses 5 ans ! A l'occasion de cet anniversaire, l'Agence du Service Civique vous convie au Colloque Civique et Citoyen à l'Assemblée Nationale le lundi 09 mars 2015 de 9h à 13h, sur le thème : De l'engagement des jeunes et leur place pour une société plus solidaire. 
En présence de Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale et de Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports.

Programme

• Introduction par Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale
• Histoire, enjeux du Service Civique et perspectives. Interventions de François Chérèque, président de l'Agence du Service Civique et Martin Hirsch, président de l'AP-HP.
• Bilan des travaux menés sur le Service Civique : quels impacts sur la société après 5 ans d'existence? présenté par Olivier Toche, directeur de l'INJEP
• Table ronde "L'engagement de la jeunesse : quels impacts sur la société d'aujourd'hui et de demain ?" animée par David Abiker, journaliste, avec Anne Muxel, politologue, Camille Peugny, sociologue. Témoignages des acteurs du Service Civique.
• Remise des prix du concours photos #ReflexeCivique par le jury : Marin Karmitz, Thierry Bouet, Timothée de Fombelle, Sylvain Leser et deux volontaires en Service Civique.
• Clôture par Patrick Kanner, ministre de la Ville , de la Jeunesse et des Sports.


L'anniversaire se poursuivra dans les territoires, partout en France (métropole et Outre-Mer) tout au long de l'année 2015.
L'après-midi du 09 mars 2015, une des premières initiatives de cet anniversaire sera célébrée par l'association Unis-Cité, pionnière du Service Civique qui fêtera ses 20 ans, en présence de ses 2000 volontaires et de ses partenaires à la Grande Halle de la Villette.

Lieu : Assemblée nationale, 101 rue de l'Université - 75007 - Paris (M° Assemblée nationale - ligne 12 ou RER Invalides)

Inscription obligatoire

Informations complémentaires : adm.asc[at]service-civique.gouv.fr

www.service-civique.gouv.fr

10 Mars : Mardi de l'ARENE : Entreprises et collectivités, comment éco-innover ensemble ?

Les Mardis de l'ARENE vous invitent à leur prochaine session le 10 Mars 2015 de 9h à 13h sur le thème "Entreprises, collectivités, comment éco-innover ensemble ?"

Les collectivités territoriales tentent de concilier cohésion sociale, respect de l’environnement et développement économique en renforçant l’attractivité de leurs territoires. De leur côté, les entreprises jouent un rôle majeur dans leur développement, en particulier sur le plan économique et social. Pourtant, les rythmes, les logiques et les intérêts de chacun ne convergent pas toujours. Les unes, soumises aux marchés régionaux, nationaux ou mondiaux, ont des relations plutôt faibles avec leur environnement local fréquemment réduit à un fournisseur d’infrastructure et à un collecteur fiscal. Les autres sont généralement en attentes fortes d’impacts directs des entreprises sur leur territoire par la création d’emplois et de ressources, le respect de l’environnement et la prise en compte des attentes de la société civile.

Dans ce contexte, comment concilier les intérêts de chacun pour un développement durable des territoires ? Quelle est la place de l’entreprise dans la dynamique locale, quels sont ses besoins ? Quelles politiques publiques peuvent être mises en place pour les accompagner? Quels sont les rôles et responsabilités des différents acteurs dans la recherche de partenariats locaux efficaces ?

Inscription

Programme complet

Lieu : Halle Pajol, Auberge de jeunesse Yves Robert - 20, Esplanade Nathalie Sarraute - 22 rue Pajol- 75018 - Paris

11 Mars : Tutoriel Cybersécurité Telecom ParisTech

Dans le cadre des Entretiens de Telecom ParisTech, Telecom ParisTech organise un Tutoriel le mercredi 11 Mars 2015 sur le thème de la Cybersécurité : "Quels enjeux techniques et sociétaux"

Premier thème : Sécurité des échanges TLS et SSL : état et perspectives. Par Ahmed Serhrouchni, enseignant-chercheur au département Informatique et Réseaux de Télécom ParisTech

Le protocole TLS&SSL est le protocole de sécurité des échanges le plus déployé. Ceci est dû notamment à sa situation au niveau applicatif et aussi à son intégration aux browsers. Les services de sécurité assurés par TLS atténuent d’une manière conséquente les problèmes de sécurité dans les échanges. Son usage est actuellement quasi admis et implicite pour le grand nombre.

Dans ce tutoriel le protocole TLS sera présenté et analysé sous les angles : des services fournis, des différentes extensions qui lui ont été ajoutées, des mécanismes cryptographiques sur lesquels il se base, de ses faiblesses et des attaques qu’il peut subir. Un poids sera mis sur les problématiques des certificats notamment pour les réseaux véhiculaires.

Deuxième Thème : Peut-on concevoir un système embarqué robuste aux cyberattaques ? Par Jean-Luc Danger et Sylvain Guilley, enseignants-chercheurs au département Comelec de Télécom ParisTech

Les cyberattaques sont avant tout des attaques logicielles permettant d’observer, prendre le contrôle ou perturber à distance un système. Pour arriver à leurs fins, elles exploitent des vulnérabilités logicielles du système, ou utilisent des «portes dérobées». Les attaques logicielles fonctionnent généralement en deux phases : déclenchement d’une vulnérabilité (généralement «latente» dans le logiciel) et puis exploitation par exécution d’une charge utile.

Il existe des moyens de protection essentiellement de nature logicielle pour lutter contre ces menaces. Les machines virtuelles, les logiciels anti-virus, l’offuscation de code, etc., font partie de l’arsenal de protection, mais ils ne permettent de garantir que partiellement la sécurité face aux menaces cyber, et peuvent eux-mêmes être sujets à attaques ou bugs. Le matériel est un moyen plus efficace de protection du fait qu’il n’est pas modifiable. Quelques processeurs actuels embarquent des moyens de protections, comme le bit NX (Intel/AMD/ARM) qui tente d’empêcher le processeur d’exécuter des données injectées de l’extérieur, ou l’unité de gestion de mémoire (MMU). Mais ces protections restent impuissantes face à certaines vulnérabilités ou erreurs de programmation, notamment les mauvaises indirections.

Nous présentons dans ce tutoriel les principes des attaques logicielles. Puis sont abordées les techniques de protection, logicielles et matérielles, et les méthodes de conception pour ajouter des fonctionnalités à un processeur, le rendant ainsi plus robuste face aux cyberattaques.

Troisième thème : Traitement quantique de l’information et applications en cryptographie. Par Romain Alléaume, enseignant-chercheur au département Informatique et Réseaux de Télécom ParisTech

En utilisant la spécificité de la logique quantique pour transmettre et manipuler l’information, on ouvre des possibilités radicalement nouvelles, que ce soit pour le traitement de l’information (calcul) ou la sécurisation des communications, voire la génération de nombres aléatoires parfaitement sûrs. Expériences de pensée du temps d’Einstein, on est désormais capable de produire, modifier et mesurer des systèmes quantiques (atomes, photons) avec des performances qui ouvrent la voie au traitement quantique de l’information.

Ces progrès ont entrainé une explosion de la recherche au cours des 30 dernières années mais aussi la naissance d’entreprises commercialisant des systèmes des technologies quantiques, notamment pour la distribution de clés secrètes, depuis plus de 10 ans. Plus récemment, des investissements significatifs ont été effectués par des entreprises comme Google, IBM ou Microsoft dans le domaine du calcul quantique, dont les promesses (simulation, data-mining, machine learning, cryptanalyse...) sont au moins aussi considérables que les difficultés qui restent à résoudre afin de fabriquer des ordinateurs quantiques de grande taille.

Nous présentons dans ce tutoriel certaines idées fondamentales en information quantique, et notamment le concept d’intrication, qui désigne une propriété des objets quantique permettant d’observer des corrélations impossible à obtenir avec des objets répondant à la logique classique.

Nous abordons ensuite les grandes familles d’application de l’information quantique dans le domaine de la cryptographie : distribution quantique de clé, génération d’aléa, ainsi qu’ordinateurs quantiques, dont on sait la capacité à casser efficacement la plupart des algorithmes à clé publique existant actuellement (notamment RSA). Nous discuterons également de l’État d’avancement de ces technologies ainsi que de leurs interactions et de leur impact dans le domaine de la cryptographie et de la sécurité

Lieu : Télécom ParisTech - 46 rue Barrault 75013 Paris

Tarifs et Inscription

12 Mars : Cybersécurité : quels enjeux techniques et sociétaux ?

Les Entretiens de Télécom ParisTech vous proposent de suivre un séminaire le jeudi 12 mars 2015 sur le thème de la Cybersécurité : Quels enjeux techniques et sociétaux. Séminaire qui fera suite au Tutoriel organisé sur ce même thème le mercredi 11 mars.

Réunissant des industriels, des représentants publics, des chercheurs et des juristes, les Entretiens de Télécom ParisTech sur la Cybersécurité du 12 mars 2015 ont pour objectif d’établir un dialogue entre acteurs, et un diagnostic lucide du temps disponible pour initier des solutions.

Programme du Séminaire du jeudi 12 mars

08h00 - Accueil et petit déjeuner
08h30 - Ouverture de la journée
Yves Poilane, directeur de Télécom ParisTech et Dominique Jean, président de Télécom ParisTech alumni
08h45 - Cybersécurité : menaces et opportunités
Guillaume Poupard, Directeur général de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information)
09h15 - Cybersécurité dans les entreprises
Alain Bouillé, président du CESIN (Club des experts de la sécurité de l'informatique et du numérique)
09h45 - Les Risques du Quantified Self et de l’Internet des Objets
Vincent Trely, président fondateur de l'APSSIS (Association pour la promotion de la sécurité des systèmes d'information de santé)
10h15 - Gouvernance et politique de sécurité
Sébastien Héon, Directeur des relations institutionnelles, Airbus Defence and Space
10h45 - Pause
11h00 - Table ronde « Réponses techniques, scientifiques, sociétales et régaliennes »
animée par Éric Freyssinet, chef du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), Gendarmerie nationale, avec la participation de :
- Général (2s) Jean-Louis Desvignes, Président de l’ARCSI (Association des réservistes du chiffre et de la sécurité de l'information)
- Thierry Floriani, Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information, Numergy
- Ismet Geri, Directeur Europe du sud, Proofpoint
- Frank Greverie, Vice-Président Corporate Cybersecurité, Capgemini
- Armen Khatchatourov, Chercheur à Télécom École de Management
- Claire Levallois-Barth, Coordinatrice de la Chaire Valeurs et politiques des informations personnelles
12h15 - Pause déjeuner
13h45 - Aspects éthiques de la Cybersécurité en entreprise
Michel Van den Berghe, directeur Orange Cyberdéfense
14h15 - La protection des données du Quantified Self et de l’IoT
Florent Frederix, Principal Administrator Trust and Security Unit, Commission Européenne
14h45 - Protection des identités, Nouvelles monnaies
Didier Gras, Responsable Sécurité des Systèmes d’Information, Groupe BNP Paribas
15h15 - Bouleversements juridiques inhérents à la Cybersécurité
Maître Isabelle Landreau, avocate au Barreau de Paris, médiatrice en nouvelles technologies
15h45 - Pause
16h00 - Table ronde : Techniques en rupture et perspectives
animée par le lieutenant-colonel Gérard Peliks, Réserve citoyenne Cyberdéfense (RCC), avec la participation de :
- Gilles Gravier, Director Product Management, ID Quantique SA
- Jean-Jacques Quisquater, Université catholique de Louvain (Belgique)
- Nicolas Ruff, Ingénieur sécurité, Google
- Olivier Thonnard, Architecte Sécurité, Amadeus IT Group
- Hassan Triqui, Président, Secure-IC SAS
17h15 - Conférence de clôture des Entretiens, Alain Fiocco, Sr. Director CTO, CISCO
17h45 - Fin du séminaire

Lieu : Télécom ParisTech - 46 rue Barrault 75013 Paris

Tarifs

Inscription

12 Mars : 11ème Forum CIFRE

L'ANRT (Asociation nationale recherche technologie) et le Cifre vous invitent au 11ème Forum CIFRE le Jeudi 12 mars 2015 de 9h à 17h30 à la Cité internationale universitaire de Paris

Les CIFRE, Conventions Industrielles de Formation par la Recherche, permettent de réaliser une thèse en situation d’emploi au sein d’une entreprise et sous la direction scientifique d’un laboratoire de recherche académique.
Le dispositif CIFRE forme aujourd’hui plus de 4000 doctorants de toutes les disciplines scientifiques ; 1400 nouvelles Cifre sont ouvertes pour 2015. Depuis 34 ans, ce dispositif a concouru à la formation de 23 500 « anciens Cifre » qui ont enrichi tous les milieux professionnels de leur double vision de recherche.

Le Forum CIFRE 2015 conserve sa double vocation d'appui aux entreprises :
- recruter des doctorants dans le cadre d'une CIFRE ;
- contribuer au montage de stages au cours de l'année de l'obtention du niveau M.

Des conférences seront organisées tout au long de la journée donnant la parole aux doctorants et à leurs directeurs de thèse et tuteurs dans l’entreprise d’accueil.

Exposants ayant confirmé leur présence : ABG-L’INTELLI'AGENCE, AIR LIQUIDE, ARCELORMITTAL, BAXTER, CENTRALESUPELEC, DCNS, DECATHLON, EDF R&D, GIE AIFOR/ SOLVAY, IFSTTAR, IRSTEA, ORANGE, POLE EMPLOI, PSA PEUGEOT CITROËN, RENAULT, SAFRAN, SAINT-GOBAIN, SIEMENS, THALES, ZODIAC AEROSPACE.

Pour tout renseignement : mendes[at]anrt.asso.fr
Entrée libre

Lieu : Cité Internationale Universitaire - 17 bd Jourdan, 75014 - Paris

Loading...
Loading...