UP' Magazine L'innovation pour défi

agenda de l'innovation

4 Mai: Surpêche : mythes et réalités

A l'occasion de la venue en France du scientifique américain Ray Hilborn, professeur de biologie des pêches à l'Université de Washington, France Filière Pêche organise une conférence le mercredi 4 mai 2016 de 9h30 à 12h30 sur le thème : "Surpêche : mythes et réalités".
 
De l'idée d'une mer inépuisable aux messages opposés d'une mer sans poisson, la pêche est souvent décrite en confondant des situations très différentes selon les régions du monde et sans tenir compte des avancées positives en France et en Europe.
 
Sans éluder les difficultés et les défis que la profession de la pêche doit relever, nous vous proposons ainsi d'éclairer cette problématique avec l'appui de le scientifique américain, Ray Hilborn,  connu internationalement dans son domaine pour ses travaux sur la conservation et la gestion des ressources biologiques marines. 
 
Présidée par Annick Billon, sénatrice de la Vendée, et Annick Le Loch, députée du Finistère, cette conférence qui réunira parlementaires, hauts fonctionnaires, conseillers ministériels et professionnels du secteur, se tiendra le mercredi 4 mai prochain à Paris. 

Programme

9h30 ACCUEIL
 
10 heures OUVERTURE DE LA CONFÉRENCE
Annick Billon, sénatrice de la Vendée, co-présidente du groupe d’études “ Mer et Littoral ”, membre de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable.
Annick Le Loch, députée du Finistère, présidente du groupe d’études “ Mer, pêche et souveraineté maritime ”, secrétaire de la commission des affaires économiques.
 
10h15 VISION D’UN GRAND TÉMOIN :
Catherine Poulain*, écrivain, auteur du livre Le Grand Marin.
 
10h30 CONFÉRENCE DE RAY HILBORN
 
11 heures TABLE RONDE
Annick Billon, sénatrice de la Vendée, co-présidente du groupe d’études “ Mer et Littoral ”, membre de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable.
Catherine Chabaud*, déléguée à la mer et au littoral.
Annick Le Loch, députée du Finistère, présidente du groupe d’études “ Mer, pêche et souveraineté maritime ”, secrétaire de la commission des affaires économiques.
Ray Hilborn, professeur de biologie des pêches à l’Université de Washington (Seattle)
Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster Maritime Français.
 
12 heures ÉCHANGES AVEC LA SALLE
 
12h30 CLÔTURE DE LA CONFÉRENCE
Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat.
 
12h45 COCKTAIL
 
 
Lieu : Maison de la chimie, 28 rue Saint-Dominique - 75007 - Paris
 

 

agenda de l'innovation

9 Mai: Soirée Conférence Matthieu Ricard et Christophe André

Matthieu Ricard et Christophe André donneront le 9 mai à 19h30 une conférence au Zénith de Lille, à l'occasion de la sortie du livre "Trois amis en quête de sagesse".
 
Soirée à but humanitaire organisée pour Karuna Shechen, l'association  fondée en 2000 par Matthieu Ricard qui met en oeuvre des projets humanitaires pour les populations défavorisées d'Inde, du Népal et du Tibet et se consacre à plus de 140 projets humanitaires.
Grâce à plus de quinze ans d'expérience sur le terrain, Karuna est capable d'agir au sein même des communautés, d'identifier les besoins locaux et de mettre en place les projets qui peuvent y répondre directement.
Les projets de Karuna incluent des cliniques pour les plus démunis, des programmes médicaux de proximité dans les bidonvilles et villages isolés, la construction et rénovation d'écoles, des cours d'alphabétisation et des formations pour  les femmes et les jeunes, ou encore des projets d'accès à l'eau et à l'énergie solaire dans les villages.
 
Matthieu Ricard et Christophe André s'exprimeront autour de leur nouveau livre  " Trois amis en quête de sagesse"
 
« Ce livre est né de notre amitié. Nous avions le profond désir d'une conversation intime sur les sujets qui nous tiennent à cœur. », raconte Matthieu Ricard.
Un moine, un philosophe, un psychiatre. Depuis longtemps, ils rêvaient d'écrire un livre ensemble, pour être utiles, pour apporter des réponses aux questions que tout être humain se pose sur la conduite de son existence.
Quelles sont nos aspirations les plus profondes ? Comment diminuer le mal-être ? Comment vivre avec les autres ? Comment développer notre capacité au bonheur et à l'altruisme ?
Comment devenir plus libre ?
Sur chaque thème, ils racontent leur expérience, leurs efforts et les leçons apprises en chemin. Chaque fois, ils nous proposent des conseils. Leurs points de vue sont différents, mais ils se retrouvent toujours sur l'essentiel.
Un livre limpide et lumineux pour apprendre le métier de vivre. 
 
Cette soirée sera animée avec les co-éditeurs de ce nouveau livre, les Editions Allary et Iconoclaste.
Les bénéfices de la soirée iront à l'association humanitaire Karuna Shechen  fondée par Matthieu Ricard à laquelle les deux auteurs conférenciers redonnent la totalité de ceux-ci.
 
Programme
 
17H00  Accueil des équipes et des partenaires au  Zénith de Lille 
18H00  Ouverture de l'espace accueil et stands au public
-Exposition photo d'Olivier Adam
-Produits du Népal , objets, cadeaux , statues, châles,  ...au profit de Karuna Shechen
-Dédicaces des auteurs
19H00   Ouverture des portes de la salle du Zénith 
19H30 Une soirée rare :
- environ 2 heures de conférence suivie de quelques questions réponses
- 1 heure de dédicace avec les deux auteurs Christophe André et Matthieu Ricard 
 
 

 

agenda de l'innovation

10 Mai: Smart Grids, quelle place pour les collectivités ?

"Smart Grids, quelle place pour les collectivités ? Un outil au service de la transition énergétique" sera le thème du prochain Mardi de l'ARENE le mardi 10 mai.
 
Dans la perspective d’une meilleure maîtrise de nos consommations d’énergie les Smart Grids apparaissent comme de formidables outils.
Depuis 2012 l’ARENE Île-de-France a lancé différents travaux, notamment une étude intégrant une analyse des projets menés en France et en Europe ainsi que des ateliers pluridisciplinaires.
Ce nouveau Mardi de l’ARENE vous invite à découvrir ces outils et à faire le point le Mardi 10 mai de 9 h à 12 h 30 sur les avancées des projets de Smart Grids.
Au programme deux tables rondes :
L'une sur la place des collectivités dans l'"écosytème" smart grid autour d'une expérience de Smart Grid à l'échelle d'une intercommunalité : SOLENN
La seconde, sur la place des collectivités territoriales dans le financement autour d'un projet de Smart Grid à l'échelle départementale : Smart Grid Vendée.
 
Plus d'informations : www.areneidf.org
 
Lieu :  la Halle Pajol (Paris XVIIIe)
 
 

 

agenda de l'innovation

11 Mai: La Simulation numérique : une nouvelle réalité de la formation en santé

Pour la 3ème année consécutive, le département de simulation numérique de Interaction Healthcare « SimforHealth », organise sa conférence annuelle le 11 mai 2016, sur les nouveaux dispositifs innovants de formation en santé. Cet événement, devenu quasi incontournable, sera l’occasion d’échanger avec les acteurs du monde de la santé et de découvrir des consultations virtuelles et des simulateurs 3D temps réel dédiés à la formation des professionnels de santé.

PROGRAMME

La Simulation numérique : une nouvelle réalité de la formation en santé
 
9h00 – 9h30 : Accueil petit-déjeuner
9h30 – 11h30 : Conférence animée par Anthony Morel, journaliste high-tech de BFM Business organisée en trois tables rondes sur les sujets suivants :
•             Les enjeux et intérêts de la simulation numérique en santé
« Jamais la première fois sur le patient » tel est l’objectif pour la médecine de demain. Les experts de cette table ronde reviendront sur les enjeux de la simulation numérique notamment au niveau de la formation des professionnels de santé : évaluation, intégration dans le cursus initial et continu…
 
•             Le retour d’expérience de la simulation numérique et des cas cliniques virtuels
Avec plus de 22 000 professionnels de santé formés dans le monde avec les simulateurs numériques de Interaction Healthcare, plusieurs clients et experts médicaux feront leur retour d’expérience autour de cette 2ème table ronde.
 
•             Le futur de la simulation numérique
Les technologies de réalité virtuelle sont-elles réellement le futur de la médecine ? La simulation numérique deviendra-t-elle obligatoire dans le cursus de formation des jeunes médecins ? L’intelligence artificielle apportera-t-elle une aide dans le processus d’apprentissage ? Cette 3ème table ronde mettra l’accent sur les perspectives d’avenir de la simulation numérique.
 
11h50 – 13h00 : Visite du Showroom avec la réalisation de démonstrations, suivi d’un cocktail.
Avec la participation de :
•             Pr Jean-Claude Granry : Président de la société Francophone de Simulation en Santé (SoFraSimS) et Chef du Pôle anesthésie-réanimation et médecine d’urgence du CHU d’Angers
•             Dr Jacques Lucas : Vice Président du Conseil National de l’Ordre des Médecins. Délégué Général aux Systèmes d’Information en Santé
•             Isabelle Pitois : Responsable Pôle Adhésion Thérapeutique et Bon Usage, AbbVie
•             Carlos Jaime : Head of Health & Medical Equipment Division, Samsung Electronic France
•             Caroline Allemand : Directrice de Business Unit Ophtalmologie, Allergan
•             Dr Didier Mennecier : Directeur du Centre de Traitement de l’Information Médicale des Armées, Service de Santé des Armées
•             Nicolas Gaume : Directeur de la division Developer eXperience, Microsoft France
•             Pierre Lagarde : Technical Evangelist Lead Windows Client and Web en charge de la technologie Hololens, Microsoft
•             Christelle Ayache : Responsable du marché « Santé, Bien-être », Pôle de compétitivité et de transformation numérique, Cap Digital
•             Dr Jean-François Forget : Directeur de la stratégie produit, Vidal Group
•             Dr Clément Goehrs : Médecin spécialiste de Santé Publique, CHU de Bordeaux / Inserm, Co-Fondateur de AquitHealth
•             François Larcher : Responsable Innovation, Groupe Pasteur Mutualité
•             Caroline Simonpietri : Chargée d’études socio-anthropologiques, Interaction Healthcare
•             Pr Pascal Staccini : Professeur des Universités – Praticien Hospitalier, Responsable du Département d’Information et d’Informatique Médicale (DIIM) du CHU de Nice et Co-Fondateur de SeGaMed
•             Sophie Campion : Pharmacien et Chef de projet e-santé, Interaction Healthcare
 
Lieu : Salle Elysées Biarritz, 22-24 rue Quentin-Bauchart - 75008 Paris
(Métro 1 – Station Georges V)
 
 
 

 

agenda de l'innovation

12 Mai: Le sol : acteur-clé des territoires et du climat. Comment affecter et gérer au mieux cette ressource ?"

L'ADEME vous convie à sa Journée technique le jeudi 12 mai 2016sur le thème "Le sol : acteur-clé des territoires et du climat. Comment affecter et gérer au mieux cette ressource ?"
 
La question de l’affectation des sols concerne de nombreux acteurs dans les collectivités et les entreprises. Elus, responsables et agents des services de l’urbanisme, de l’agriculture, de l’environnement, du climat…, acteurs du monde agricole et de la forêt (coopératives, chambres d’agriculture, services de l’Etat…), des secteurs agro-alimentaire et énergétique, vous êtes tous concernés.
 
La ressource sol est limitée, fragile et difficilement renouvelable alors même que les sols rendent de nombreux services : ils nous nourrissent, nous habillent, nous chauffent, ils régulent et filtrent nos eaux, sont le socle de nos paysages…
 
Le sol a également un rôle majeur dans la lutte contre le changement climatique : les sols stockent plus de carbone que l’atmosphère et les forêts et nous avons les moyens d’agir sur ce niveau de stockage.
 
Avec l’année internationale des sols, la prise de conscience va croissante. Des outils et des retours d’expériences existent, ils permettent déjà de mieux intégrer la question des sols dans les politiques locales et territoriales :
 
Comment connaître et gérer au mieux les ressources sols ?
Quel peut-être le rôle de chaque acteur (collectivités, Etat, entreprises, parcs naturels…) sur cette thématique partagée ?
 
Lieu : Espace Saint Martin - 199 bis, rue Saint Martin - PARIS 3e
 
Inscription : Brigitte Bouhours – brigitte.bouhours[at]ademe.fr
 

 

agenda de l'innovation

17 Mai: Comment la pensée vivante peut-elle s'engager ?

Les Mardis des Bernardins organisent le 17 mai 2016 une conférence, en collaboration avec les Editions du Seuil et l'Obs, sur le thème "Comment la pensée vivante peut-elle s'engager ?"
 
Produire un savoir, exalter la liberté d’interroger, suivre l’injonction kantienne « Ose te servir de sa raison ! » n’est-ce pas déjà une forme d’engagement citoyen ? Production d’idées et militantisme peuvent-il constituer les deux faces d’un même travail ? Dans un monde en constante mutation, où les instruments d’intelligibilité doivent gagner en visibilité, ne doit-on pas replacer le savoir au cœur du débat citoyen ? Comment donner de la force aux idées sans entrer […] dans le jeu politique s’interrogeait Bourdieu dans les années 2000. A l’heure où les mouvements de manifestation se multiplient ne faut-il pas oser s’aventurer dans le champ politique pour le transformer, au risque de s’y perdre ?
 
Alors que les Mardis des Bernardins vous invitent chaque semaine à questionner le monde pour la transformer, ils s’associent le 17 mai à l’Obs. et aux éditions du Seuil pour incarner cette ambition !
 
Mardi des Bernardins animé par Aude Lancelin, Directrice adjointe de la rédaction à l’OBS
 
Lieu : Collège des Bernardins, 0 rue de Poissy - 75005 - Paris
 
 

 

agenda de l'innovation

19 Mai: Police scientifique et psychocriminologie : quand la science démêle l'humain

L'association Aristote vous invite à son prochain séminaire le jeudi 19 mai 2016 de 8h45 à 17h30 sur le thème  "Police scientifique et psychocriminologie : quand la science démêle l'humain", organisé par Xavier Louis (IFSTTAR), et Florent Gatherias (Direction Centrale de la Police Judiciaire)
 
Aristote est une société savante qui regroupe des organismes de recherche, des grandes écoles, des entreprises, des PME et des associations pour favoriser l'échange d'expériences et l'innovation dans le domaine des technologies numériques. 
Créée informellement en 1984 par l’INRIA, le CEA, EDF et le CNES, Aristote est depuis 1988 une association loi 1901. Voici le programme de cette journée du 19 mai.

Programme

L'apport de la psychocriminologie dans les enquêtes criminelles par Florent Gatherias
Les enquêtes criminelles ont évolué depuis deux cents ans. La procédure inquisitrice, héritière de l’ancien régime, s’est développée d’abord sur la notion d’aveux. Le XIXème siècle a vu le développement de la preuve scientifique, jusqu’à l’utilisation quasi systématique des traces génétiques de nos jours. L’utilisation de la psychologie est devenue un complément indispensable pour certaines affaires pour lesquelles la compréhension de la motivation de l’auteur, ou de sa relation avec sa (ou ses) victimes, sont nécessaires pour son arrestation et pour la procédure judiciaire. Les auditions des auteurs comme des victimes, sont par nature empreintes de mécanismes psychologiques pour lesquels une technicité et un apprentissage sont essentiels pour une meilleure efficacité. La psychocriminologie est ainsi une science humaine qui a fait son apparition il y a quelques années et qui facilite le travail des enquêteurs de police judiciaire. Quelques exemples pratiques permettront d’éclairer l’apport de cette science, avec une spécificité supplémentaire pour les crimes sériels, que ce soient des crimes de sexe ou des crimes de sang. La psychocriminologie s’insère maintenant dans la diversité des assistances à l’enquête judiciaire, ayant comme objectif l’obtention de preuves opposables juridiquement. L’assise scientifique est une garantie indispensable à la constitution de la vérité juridique.
 
L'identification des criminels : savoir interpréter les parades d'identification et les analyses ADN pour en déjouer les pièges par Samuel Demarchi
Donner une identité à un criminel requiert une certaine prudence et un raisonnement rigoureux. Mais les travaux menés en psychologie expérimentale et en criminalistique montre que ce n'est pas toujours le cas. Par exemple, la séance d'identification est à l’origine d'au moins 50% erreurs judiciaires (Rattner, 1988 ; Wells et al., 1998), et peu de précautions sont prises pour s'assurer qu'elles remplissent bien leur rôle. Ainsi, en France, 90 % des parades d'identification présentent des biais majeurs à l'encontre des suspects, les plaçant dans une position défavorable par rapport à l'accusation. L'autre élément convaincant pour donner une identité est la preuve génétique. Mais, contrairement à ce que pourrait laisser penser le sens commun, elle ne permet pas d’incriminer une personne suspectée. Mais la qualité et la validité des analyses réalisées par les laboratoires ne sont pas remises en cause (ou très rarement). En revanche, les erreurs sont majoritairement liées à l’interprétation du rapport d’analyse, et plus particulièrement à la valeur proposée par l’expert (par exemple, “1 chance sur 2 milliards”). Les questions fondamentales qui en régissent l’interprétation sont « que signifie cette valeur ? Que peut-on en attendre ? est-ce nécessaire et comment la relier aux autres éléments de l'affaire ?
 
Lors de cette conférence seront abordés les différents biais de raisonnement qui conduisent à surévaluer la force probante fournie par l’analyse d’une trace d’ADN retrouvée sur les lieux d’un crime. Seront également abordés l'objectif d'une séance d'identification et le raisonnement qui permet d'évaluer la présence de biais. Diverses solutions fondées sur plusieurs dizaines de travaux expérimentaux et de terrain seront proposées.
 
Des perceptions de dangerosité aux perceptions de justice par Nathalie Przygodzki-Lionet
A l’heure où la notion de dangerosité constitue un véritable enjeu social partagé par la police, la justice et la santé, comment ces professionnels appréhendent-ils l’individu dangereux et la situation dangereuse ? Plusieurs recherches en psycho-criminologie ont mis en évidence la pluralité des perceptions sociales du danger, soulignant ainsi l’importance de développer l’interdisciplinarité pour une meilleure gestion des personnes et des situations considérées comme dangereuses.
 
Afin de réduire le risque de récidive, il importe aussi de limiter au maximum le « sentiment d’injustice subie ». De récentes études anglo-saxonnes et françaises montrent en effet que la manière dont les délinquants et criminels perçoivent le traitement (procédural, informationnel, interpersonnel et décisionnel) de leur affaire par la police et la justice est liée à leurs perceptions de justice, celles-ci affectant leurs attitudes à l’égard de la loi, du système et du personnel judiciaires.
 
Le rôle du médecin légiste par Yves Schuliar, officier général du Service de Santé des Armées
Discipline ancienne, à l'interface entre médecine et droit, la médecine légale suscite bien souvent pour le grand public un mélange de crainte et de fascination. Comme l'ensemble des disciplines criminalistiques et de police technique et scientifique, elle fait actuellement l'objet d'un engouement par le biais notamment des séries télévisées et des affaires criminelles largement médiatisées. Face aux crimes, le rôle des médecins légistes reste primordial. Ce sont eux qui font “parler les corps”.
 
Mais les techniques ont largement évolué depuis quelques années et le métier de médecin légiste s'est transformé : il s'intègre désormais dans de véritables équipes scientifiques multidisciplinaires travaillant au profit des enquêteurs et des magistrats.
Cette présentation aura pour but d'expliquer le métier de médecin légiste, son évolution, son rôle dans les affaires criminelles, avec des exemples concrets.
 
La Police Technique et Scientifique face aux données numériques protégées par Pascal Perenon
Le bras de fer récent entre le FBI et la société Apple est la conséquence d'une volonté des constructeurs d'appareils technologiques d'offrir une protection efficace des données privées de leurs clients. Les smartphones et ordinateurs récents proposent désormais à leurs propriétaires des systèmes de contrôle d'accès par mot de passe ou biométriques, et le chiffrement des données numériques.
 
Au cours de cette présentation, nous décrirons le principe de ces protections et aborderons certaines techniques avancées utilisées par le service central de l'informatique et des traces technologiques de la Sous Direction de la Police Technique et Scientifique pour accéder aux données.
 
La question de la banalité du mal par Daniel Zagury
Le psychiatre, à la suite de Karl JASPERS, maître d’Hannah ARENDT, peut-il mêler sa voix au débat sur la banalité du mal ? La réponse est positive, avec des arguments historiques, psycho-dynamiques et médico-légaux, notamment puisés à la clinique des tueurs en série, des génocidaires et des terroristes. L’antienne de la théorie situationnelle doit être corrigée à la lumière même de ce dont Hannah ARENDT a eu l’intuition : le vide de la pensée, condition du mal, ce que la clinique de la seconde partie du 20ème siècle a appris à décrire en termes de pensée opératoire, de carence élaborative ou d’alexithymie. Si Hannah ARENDT s’est trompée sur la personne d’Adolf EICHMANN, elle a par contre saisi toute l’importance du rapport entre l’absence de mentalisation et l’action criminelle. Ainsi peut-on sortir du balancement entre la démonisation (« Ce sont des monstres ») et la généralisation (« Tout le monde peut le faire dans certaines circonstances »). La barbarie des hommes ordinaires ne doit pas nous conduire à confondre banalité et généralité du mal.
 
L'odorologie au service de l'enquête par Effy Manzoni
L'odorologie est une technique de comparaison et d'identification des odeurs humaines,prélevées sur des scènes d'infraction, utilisant des chiens spécialement éduqués. De nombreuses spécialités utilisent le chien pour ses capacités olfactives très développées, parmi lesquelles on peut citer la recherche de stupéfiants, d'explosifs et d'individus ensevelis (chiens de décombres et d'avalanches), le pistage, ou encore la détection de maladies comme différents types de cancers.
 
Contrairement à ces activités, axées sur la détection, l'odorologie est une méthode d'identification.
À ce jour, le groupe odorologie du Service Central d'Identité Judiciaire (SCIJ) de la Sous-Direction de la Police Technique et Scientifique est la seule entité qui pratique la technique de l'identification des odeurs humaines en France.
 
La fouille de données en (cyber)criminologie : du Web surfacique au Web sombre par  Jean-Paul Pinte
Les événements de janvier et novembre 2015 et ceux récents de Bruxelles en mars 2016 ont remis au devant de la scène l'urgente nécessité de scruter la toile pour aller vers une veille de plus en plus prédictive.
Du web surfacique au Web profond, voire sombre, peu ont cependant réellement investi ce domaine pour en retirer avant ou après les actes criminels, des informations stratégiques pour des investigations.
Et pourtant, certains cimetières de pages Web et autres lieux d'interactions entre personnes comme les réseaux sociaux méritent d'être observés en profondeur pour en retirer l'ADN numérique de certains (cyber)délinquants.
Sur le terrain qu'en est-il ? Quels sont les moyens et les outils pour accéder à ces espaces pourtant presque accessibles à tous ? Peut-on vraiment cartographier le (cyber)crime ?
 
Autant de questions auxquelles cette communication tente de répondre avec, à l'appui, des exemples concrets de veille stratégique d'investigation criminelle.
 
Lieu : Ecole Polytechnique, Amphithéâtre Becquerel - 91 - Palaiseau
 
Ce séminaire est ouvert à tous :
- gratuit pour les membres d'Aristote
- non membres : participation de 60 €.
 
 
 

 

entretiens de Vixouze

19-20 Mai: Les entretiens de Vixouze

Save the date ! Les 19 et 20 mai prochain se tiendront Les Entretiens de Vixouze : Forum International du Tourisme du Futur placés sous le Haut Patronage de Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international et organisé en partenariat avec Atout France.
 
Programme
 
JOUR 1
 
9h30 -  11h00 Les Ateliers de l’Imaginaire  A.
- Le voyage donne-il le sens de la vie ou du sens à la vie ?       
- Flux touristiques et populations locales
- L’Empreinte écologique du tourisme 
- Villes touristiques intelligentes - Patrimoine et croissance du tourisme (Arts, grands sites..) ?  
- Tourisme spatial, zones désertiques & océans   
 
11h30   -   12h30   Plénière    d’Ouverture
12h45  -   14h30  Déjeuner
14h30  -  15h45  Plénière  stratégique  A
15h45  -  17h30  Pauses
17h30  -  18h45  Les  Ateliers  de  l’Imaginaire B
- Transport et tourisme du futur
-  Sociologie  et sociographie  du bien-être  (hédonisme,  connaissance  de soi,  …,) 
- Faut-il dépasser notre planète pour réinventer le tourisme ?
- Le thermalisme en  2030
- L’impact  des modifications démographiques : Séniorisation, flux migratoires…    
- L’itinérance et le nomadisme touristique
 
19h00  -  20h00  Cocktail  apéritif
20h15  -  00h00  Diner  de  gala  & Spectacle
 
JOUR 2
 
9h30  -  11h00  Les  Ateliers  de  l’Imaginaire C
- Tourisme, ressources naturelles et énergétiques
- L’impact de la virtualité numérique sur le tourisme
- Culture, Patrimoine et tourisme du futur (objets connectés, réalité virtuelle, …) 
- Tourisme et sécurité
-  Good  Food,  Good travel
- Hébergement du futur (rôle du design, l’intégration de l’art, architecture du futur…)
 
11h30   -   12h30   Plénière   Stratégique B
12h45  -   14h30  Déjeuner
14h30  -  15h45  Plénière  de clôture
15h45  -  17h30  Cocktail  de clôture
 
Lieu : Château de Vixouze -  Polminhac (Cantal)
 
 

 

innovation chimie

19 Mai: La chimie aux frontières

Qu’est-ce qui favorise l’émergence de nouveaux concepts et l’innovation en chimie ? Afin de nourrir ce questionnement, le colloque Ruptures, évolutions, innovations : la chimie aux frontières, propose d'explorer les facteurs qui ont pu déclencher ces dernières années des bouleversements dans la discipline et à ses interfaces le 19 mai 2016. Hasard, vision, persévérance, force de conviction individuelle, synergie de communautés, interdisciplinarité… 
 
Organisée conjointement par l’Institut de chimie du CNRS et le Conseil scientifique de l’institut, la journée laissera place aux récits et témoignages croisés de chercheuses et chercheurs, issus de différentes communautés scientifiques et du monde industriel.
 
Programme :
 
 
Lieu :  Siège du CNRS – Campus Paris Michel-Ange, Auditorium Marie Curie 
 
Inscription avant le 9 mai 2016
 

 

agenda de l'innovation

24 Mai: Energie, territoire et société : enjeux et approches croisées

Le Campus Paris-Diderot organise le 24 mai de 9h à 16h30 son colloque annuel du Programme interdisciplinaire SPC Energies de demain : "Energie, territoire et société : enjeux et approches croisées".
 
Comment exploiter les nouvelles sources d’énergie telles que la rosée ? Quelles stratégies d’autonomie énergétique mettre en place dans les territoires agricoles, notamment au travers la valorisation de résidus organiques ?  Comment se forment les visions sociales et les mythes modernes sur l’énergie ? Quelles sont les dynamiques d’urbanisation et leur impact sur la demande en énergie ? Ce sont quelques - unes des problématiques de recherches définies par ce programme, et sur lesquelles travaillent des chercheurs des secteurs Sciences et Sciences Humaines et Sociales et des industriels du secteur de l’énergie.
 
Inscription : inscription-seminaire-spc[at]univ-paris-diderot.fr
 
Lieu : Campus Paris-Diderot, Amphithéâtre Buffon - 15 rue Hélène Brion - 75013 - Paris
 
 

 

agenda de l'innovation

23 Juin: Scénarios pour une nouvelle école

Le Collège des Bernardins organise le jeudi 23 juin 2015 de 9h à 17h une journée pour repenser l'école.  Qu’est-ce qu’une école efficace et équitable au XXIème siècle ? Sous quelles formes peut-on l'imaginer ?
 
En France, comme le montrent les enquêtes nationales et internationales et ce, malgré de très nombreuses réformes, l’échec scolaire ne régresse pas et la proportion de jeunes très performants  se réduit, tandis que l’école n’arrive pas à limiter les inégalités sociales, au contraire.
 
Le système est à deux vitesses : l'une excellente pour l'élite, l'autre défaillante pour un grand nombre de jeunes laissés-pour-compte. Le système souffre-t-il de dysfonctionnements, et dans ce cas on peut encore le réformer, ou bien ses structures sont telles qu’il est irréformable ? C'est à cette seconde solution que le Séminaire "Ecole et République" s'est rangé après 18 mois de travaux.
 
Selon lui, un tout nouveau système doit être construit sur des bases nouvelles permettant le succès de tous, de sorte que l'Ecole républicaine et l'égalité des chances puissent devenir des réalités.
Le colloque réfléchira aux voies et moyens de créer cette nouvelle école pour le siècle présent, à travers cinq tables rondes :
- Diagnostic des performances du système  : Comment les indicateurs d'efficacité, d'efficience, d'équité et d'engagement et en les regroupant un indicateur global de qualité permettent-ils de mieux gérer le système éducatif ?
- Finalités et objectifs du système éducatif : A partir des finalités que le séminaire a identifiées, quels sont les objectifs qu'il convient de fixer au système éducatif 
- Régionalisation et autonomie : Quelle décentralisation et quelle autonomie des établissements permettraient-elles de rendre le système éducatif plus efficace ?
- Le métier d’enseignant revisité : Trois questions seront abordées : vers la fin du corps enseignants ? Quelle professionnalité enseignante faut-il et comment former les enseignants aujourd’hui ?
- Prospective numérique : Chacun des scénarios pour une nouvelle école sera interrogé à la lumière du numérique et permettra de voir en quoi le numérique change l’école.
Séminaire codirigé par Gemma Serrano et Bernard Hugonnier.
 
 
 
Lieu : Grand auditorium - Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy - 75005 Paris
 

 

Loading...
Loading...