UP' Magazine Le magazine de l'innovation et de l'économie créative

26/27 avril : Festival du Film d'art brut

La Halle Saint Pierre présente son Festival du Film d’art brut "Univers imaginaires de gens ordinaires"  les 26 & 27 avril 2014 / Maison des Cultures du Monde.

Dans le cadre du Festival de l’Imaginaire et de l’exposition Raw Vision, la Halle Saint Pierre propose un regard en mouvement sur la création d’art brut avec un festival du film d’art brut en entrée libre et gratuite, "Univers imaginaires de gens ordinaires."

En Afrique, en Amérique, en Asie, en Europe, des gens ordinaires, en activité ou à la retraite, ressentent un jour spontanément l’impérieuse nécessité de « faire quelque chose » pour exprimer leur univers intérieur.

Certains, bricoleurs inspirés, conçoivent d’étranges machines et de surprenants mécanismes à l’aide de matériaux de récupération, tels les meubles à surprise de Pascal Verbena ou les sculptures-objets d’Émile Ratier. D’autres transposent leurs rêves en métamorphosant leur environnement quotidien comme Nek Chand en Inde, Monsieur G et sa tour des lasers aujourd’hui disparue non loin de Paris, Richard Greaves et ses déconstructions de l’anarchitecte au Canada. Parfois, comme pour Martia,l dit l’homme-bus à Lausanne, c’est un comportement hors-normes qui reflète une intériorité complexe.

Les artistes présentés dans l'exposition sont les têtes de file de la pop culture (Joe Coleman ...), des représentants incontournables de l'art brut (Henry Darger, Aloïse Corbaz, Adolf Wolfli, Johann Hauser, August Walla ...), de l'art visionnaire sous ses formes mystiques ou cosmiques (Norbert Kox, William Thomas Thompson, Donald Pass ...), du Black Folk Art américain [Bill Traylor, Mose Tolliver ...) ou bâtisseurs de l'imaginaire comme l'artiste indien Nek Chand, créateur du Rock Garden, l'un des environnements les plus célèbres au monde.

Les 26 et 27 avril, 25 films lèvent avec poésie le voile sur des créateurs autodidactes dont les œuvres d’art brut, réalisées sans préoccupation de critère esthétique et en marge des circuits traditionnels de la création, obtiennent désormais une véritable reconnaissance par le monde de l’art.

La Halle Saint Pierre

Depuis 1986, la Halle Saint Pierre est le centre culturel parisien de l'art brut et de l'art singulier et occupe, en France comme à l'étranger, une place unique dans l'actualité et la promotion d'une forme d'art marginale, mouvante, fascinante. Grâce à l'exposition Art brut et compagnie en 1995, ue première en France, la Halle Saint Pierre installe sa réputation de musée expérimental et précurseur. Elle n'a cessé depuis de présenter au public des collections d'avant-garde, un regard profond et réflexif sur l'art populaire contemporain.

La Halle s'articule autour d'expositions temporaires, d'une librairie et d'un café. Plus qu'un centre d'art, c'est un lieu de vie où se croisent artistes, collectionneurs, amateurs ou simple visiteurs qui échangent idées, points de vue et informations critiques.

Depuis sa création, plus de 50 expositions temporaires recoupant art brut, modern art et pop culture ont rencontré un franc succès public et critique et confirmé la place incontournable de la Halle Saint Pierre dans la vie culturelle parisienne.
(Ouvert en semaine de 1Oh à 18h 1 Samedi : 1Oh- 19h 1 dimanche : 11h- 18h Expositions temporaires : 8 €, tarif réduit 6,50 €)

RAW VISION, 25 ANS D’ART BRUT

Ce festival s’inscrit dans le cadre de l’exposition Raw Vision, 25 ans d’art brut, qui célèbre le 25ème anniversaire de la revue anglo-saxonne Raw Vision fondée en 1989 par John Maizels. Avec plus de 80 artistes et plus de 400 œuvres, l’exposition Raw Vision permet au public de retrouver les grands classiques qui ont marqué l’histoire de l’art brut et de l’art populaire contemporain, et de découvrir des figures majeures exposées pour la première fois en Europe (Tom Duncan, Dalton Ghetti, Alex Grey…).

Lieu : HALLE SAINT-PIERRE - 2, rue Ronsard 75018 Paris (M° Anvers (2) / Abbesses (12))

Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

28 avril 2014 : conférence "Claude Wartelle, à l’origine du cœur artificiel"

Arts et Métiers ParisTech et le CETIM organisent le lundi 28 avril 2014 à 19h une conférence à la Société des Ingénieurs Arts et Métiers : Claude WARTELLE, Ingénieur Arts et Métiers, présentera le Cœur Bio-artificiel dont il est à l’origine de la réalisation.
La date restera historique : le 18 décembre 2013, pour la première fois, un patient a reçu un cœur bio-artificiel. A l’origine de cette première, la rencontre, au Cetim, entre le chirurgien français Alain CARPENTIER et Claude WARTELLE, ingénieur Arts et Métiers. C’était en 1985 !

Pour Roland VARDANEGA, Président de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers : « Les diplômés d’Arts et Métiers jouent un rôle majeur dans l’innovation, la création de valeur et l’industrialisation du pays. École de la technologie, Arts et Métiers ParisTech forme des ingénieurs qui participent à la conception d’innovations qui changent vraiment le quotidien : le véhicule électrique, les verres de lunette progressifs, la montre à quartz, le zoom des appareils photos, ou encore le Viaduc de Millau. Le cœur artificiel va aussi changer la donne pour les générations futures ».

Pour Philippe Choderlos de Laclos, directeur général du Cetim, « le travail réalisé pendant huit années sur ce prototype témoigne des compétences exceptionnelles mises en œuvre par la mécanique française via son centre technique ».

Un Gadzarts conçoit le premier cœur bio-artificiel

Pour mettre au point un cœur artificiel, le chirurgien français Alain Carpentier s’était adressé en 1985 au CETIM, dont Claude Wartelle dirigeait le Département Machines et Commandes. L’idée, c’était substituer au cœur humain défaillant un mécanisme qui battrait dans la cage thoracique au rythme exigé par les besoins de l’organisme

Pendant quatre ans, pour créer une première prothèse fonctionnelle, Claude Wartelle et son équipe développent la commande électronique des actionneurs et mettent au point la régulation médicale du débit cardiaque. La prothèse est ensuite testée sur un banc d’essai conçu à cet effet, puis expérimentée sur une génisse dénommée Denise.

En 1993, le projet entre dans une phase nouvelle, avec l’arrivée d’un partenaire industriel, Matra-Défense, qui prend en charge la miniaturisation et l’intégration électronique de la prothèse.

Lieu : Maison des Arts et Métiers, 9 bis avenue d’Iéna, Paris.

29 avril : Conférence ESSEC - Transformer son business model

L'ESSEC - ISIS organise Les Matins de l'innovation le mardi 29 avril 2014 de 09h30 à 12h sur le thème "Transformer son business model : rôle et impact de l'innovation dans les services".

A l’heure où les médias, les économistes ou encore les politiques parlent d’une éventuelle sortie de crise, un indicateur de la croissance est encore révélateur d’un symptôme qui affecte les entreprises françaises : entre juin 2012 et juin 2013, 60 000 entreprises ont fait faillite avant de disparaître définitivement, soit une augmentation de plus de 4% (1). Quels que soient leur taille ou les secteurs d’activité dans lequel elles évoluent, de plus en plus d’entreprises sont aujourd’hui confrontées à la question du changement au sein de leur micro-environnement. Qu’il soit conjoncturel ou sur une durée plus longue, ce changement peut être économique, socio-culturel, ou encore technologique avec par exemple l’accélération des NTIC.

S’adapter devient alors un impératif pour les entreprises qui peuvent appréhender ce changement non seulement comme élément déstabilisant, mais également bienfaiteur pour assurer la survie ou la pérennité de leurs activités à long terme. Certaines en viennent à transformer radicalement leur modèle d’affaires ou business model, en capitalisant sur l’innovation comme vecteur de cette transformation. L’application de l’innovation (rappelons qu’il s’agit aussi d’une mise en posture) au business model permet alors à ces entreprises de maintenir ou d’obtenir un avantage compétitif, et de se différencier de leurs concurrents tout en conservant une logique de création de valeur, voire de se réinventer totalement.

On assiste aujourd’hui à une multiplication des business models dans le monde, que ce soit au niveau des start-ups ou à celui de grands groupes multinationaux, et ce dans toutes les industries. Comment anticiper au mieux ces nécessaires transformations et y préparer son organisation ? En quoi l’innovation devient-elle un facteur incontournable pour la transformation et le succès d’un business model ? Présente-t-elle des limites dans cette posture ?

Introduction et animation : Xavier Pavie, Directeur de l'ISIS (ESSEC Business School)

Témoignages :
- Pierre Jalady, Directeur Marketing, BMW France
- Béatrice Kosowski, Managing Director, IBM France
- Sébastien Vercruysse, Directeur, Créatix 3D

(1) Source : RFI, les voix du monde

Inscription (gratuite)

Lieu : ESSEC - CNIT - Amphi 202 / ESSEC Executive Education - 92053 Paris La Défense

5/7 Mai : Ouishare Fest 2014

OuiShare lance la première semaine de l’économie collaborative

Covoiturage, couchsurfing, finance participative, fabrication digitale… Ce qui semblait relever du simple système D est en train de s’imposer comme une nouvelle donne : l’économie collaborative. Un phénomène qui ne peut plus être ignoré.
C’est pour cette raison que OuiShare lance cette année la première semaine dédiée à l’économie collaborative du 1 au 7 mai.
OuiShare Village prendra ses quartiers à la Foire de Paris pour porter l’économie collaborative auprès du grand public du 1 au 4 mai. Le OuiShare Fest revient pour sa seconde édition du 5 au 7 mai avec pour thème l’ âge des Communautés. Quant aux OuiShare Awards, ils clôtureront la semaine en beauté en récompensant les projets collaboratifs les plus innovants.

Le OuiShare Village s’invite à la Foire de Paris

Du 1er au 4 mai, le OuiShare Village fera découvrir les nouvelles pratiques économiques collaboratives aux visiteurs de la Foire de Paris. 25 projets et animations seront présentés au grand public, de l’atelier scan 3D à la découverte de ruches open source. Pour Flore Berlingen, co-organisatrice du Village, “il était important que OuiShare sorte de sa zone de confort pour aller à la rencontre d’un public nouveau et diffuser des idées et tendances nouvelles dans un climat festif et familial”.

Pour plus d’informations : www.ouisharevillage.org/

Le OuiShare Fest, premier festival international sur l’économie collaborative

Du 5 au 7 mai, la seconde édition du OuiShare Fest, premier festival international dédié à l’économie collaborative, se tiendra sous le chapiteau du Cabaret Sauvage à Paris. Consacré à l’ âge des communautés, l’événement rassemblera plus de 1 000 participants venus des quatre coins du monde.

Des pionniers du mouvement tels que Rachel Botsman (Collaborative Consumption), Michel Bauwens (P2P Foundation), Lisa Gansky (Meshlabs), Robin Chase (Buzzcar, Peers Inc.) ou encore Bernard Stiegler (Ars Industrialis) ont répondu présent. Co-construit avec la communauté de l’économie collaborative grâce à plus de 150 propositions soumises via une campagne d’appel à contributions, le programme reflète la diversité des problématiques. Le public sera invité à prendre part à de nombreux ateliers, performances artistiques et formats expérimentaux autour de sujets aussi variés que l’économie du partage, la fabrication digitale, le mouvement des makers, la mobilité partagée, le coworking, ou encore la finance participative. Des événements satellites se tiendront par ailleurs un peu partout dans Paris et à l’étranger au cours des soirées des 5 et 6 mai.

Le OuiShare Fest 2014 n’aurait pas été possible sans l’aide de la communauté OuiShare et le généreux soutien des partenaires : Castorama, Orange, La Poste, La Fonderie, Google, Danone for Entrepreneurs, Mangopay, BlablaCar, Airbnb et bien d’autres.

“La communauté OuiShare reste avant tout notre terrain d’expérimentation privilégié”, explique Benjamin Tincq, co-fondateur de OuiShare et co-président du OuiShare Fest 2014. “Cette année, nous souhaitons aller encore plus loin dans l’implication des communautés dans l’organisation du OuiShare Fest. Nous voulons explorer leur rôle dans le développement de l’économie collaborative et dans les mutations sociétales qui sont aujourd’hui à l’oeuvre”.

www.ouisharefest.com

Les OuiShare Awards, à la rencontre des innovateurs du partage

Chaque année, les OuiShare Awards récompensent les projets collaboratifs les plus innovants et les plus inspirants. Sur 128 candidatures déposées, ce sont 17 lauréats qui ont été retenus, pour cinq prix qui seront annoncés à l’issue de la dernière journée du festival. L’économie collaborative est représentée dans toute sa pluralité :

Economie du partage : Huertos Compartidos (jardins partagés, Espagne), LOCK8 (partage de vélos, Royaume-Uni), Copass (coworking, France), Ripe Near Me (potagers partagés, Australie), Zumbara (banque du temps, Turquie), Sofa Concerts (concert à domicile, Allemagne), Air Detox (arrêt du tabac participatif, France).

Partage de savoirs et production distribuée : Guerrilla Translation! (traduction participative, Espagne), Hitchwiki (Wiki de l'auto-stop, international), Common Libraries (tiers lieux, Royaume-Uni), Open Source Beehives (ruches open source, États-Unis / Espagne), Ateliers Draft (atelier de fabrication collaboratif).

Finance participative et gouvernance horizontale : Goteo (crowdfunding, Espagne), Symba (monnaie complémentaire, France), Sensorica (réseau contributif), UnMonastery (résidence pour entrepreneurs sociaux, Italie), Loomio (outil de prise de décision collaborative, Nouvelle Zélande).

Les votes en ligne débuteront prochainement à l’adresse suivante : http://awards.ouisharefest.com/

16/23Mai : Ville biomimétique, Ville de demain

Joël Loison, Maire, Conseiller général des Yvelines et le Conseil municipal vous invitent à la deuxième édition de l'événement : "Ville biomimétique, Ville de demain"du 16 au 23 mai 2014.

Nous sommes 3,4 milliards d'urbains.  En 2012 et pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, la part de la population urbaine sur terre a passé le cap des 50%. Cette progression exponentielle, ne s'arrêtera pas là, puisque nous serons 60 % d'urbains en 2030, alors que nous étions 13 % en 1900 et 25 % en 1950. 

La ville de Vélizy-Villacoublay se veut une ville "au coeur des innovations" et au "coeur des grands bouleversements humains". Elle souhaite ainsi mener une réflexion globale sur le devenir urbain, en imaginant la ville des décennies qui viennent. Vélizy-Villacoublay lance la première édition de la « Ville biomimétique – Ville de demain ».

Cet évènement, qui illustre sa signature : « Au cœur des innovations », répond aux caractéristiques du territoire (les entreprises Véliziennes recouvrant 5% de la recherche et développement privée Française) et s'inscrit dans sa stratégie de développement durable, son Agenda 21.

Prospectif, cet évènement se veut au carrefour de l'écologie, de l'urbanisme et de l'innovation.
Optimiste, il permettra à chacun de se projeter de manière ludique et interactive dans ce que pourrait être la ville dans les décennies à venir

Signe d’un engagement pérenne, la ville organise, pour la deuxième année consécutive, un événement pionnier, prospectif et optimiste axé sur le biomimétisme, l’art de s’inspirer de la nature pour concevoir des produits, des procédés ou des systèmes innovants.
S’appuyant sur ce concept novateur et fortement ancré dans nos réalités urbaines, Vélizy-Villacoublay propose, au travers d’une exposition et d’un cycle de conférences, de découvrir ce à quoi pourrait ressembler la ville dans les décennies à venir : celle d’un monde urbain en mutation, compatible avec nos écosystèmes et donc avec le vivant. 

Pour mieux appréhender le sujet, sera expliqué ce qu’est le biomimétisme, en invitant le public à réfléchir à ce que serait une ville post-carbone, en exposant des projets innovants qui fonctionnent et laisse une place au rêve en présentant des études de cas précurseurs et futuristes.

Cette exposition se déploie à travers huit univers :

- Le vivant, source d’inspiration
Présentation du biomimétisme et de ses composantes, par de grandes inventions qui ont marquées l’histoire.

- Le biomimétisme, ses règles, ses principes
Introduction au concept de biomimétisme et de durabilité, à travers ses trois niveaux d’inspiration et des grandes lois du vivant dont il faudrait s'inspirer pour rendre nos conceptions durables et en harmonie avec la nature.

- La ville et ses infrastructures
Comment la ville dans sa structure même peut s’inspirer du vivant.

- La ville et ses transports
Vers des réseaux et des modes de transports bio-inspirés.

- La ville et son architecture
Conception de bâtiments intelligents, autonomes et connectés, inspirés de la nature.

- La nature en ville
Une vision plus inclusive de la nature en ville, pour des villes plus en lien avec la biosphère.

- L'interconnexion ville/ forêt : étude de cas biodiversité et en lien avec la forêt.

- Le biomimétisme par le cinéma
L’art de puiser dans le vivant ses sources d’inspiration et ainsi aborder, à travers la fiction, plusieurs sujets liés au biomimétisme.

Ce rendez-vous inédit sera une occasion à ne pas manquer pour aller à la rencontre du biomimétisme, écouter des experts, percevoir les enjeux stratégiques pour la ville et découvrir les solutions d’avenir que cette approche scientifique laisse entrevoir.

Lieu : L'Onde, Théâtre et Centre d'Art 8 bis, avenue Louis Breguet - 78140 Vélizy-Villacoublay (REC C - Chaville-Vélizy)

Tous publics - Gratuit
Horaires : du lundi au vendredi de 13h à 19h, samedi et dimanche de 10h à 18h

Pour plus d'informations

22 Mai : 17ème édition Forum 4iR

La 17ème édition du Forum 4i® aura lieu le 22 mai 2014 au Centre de Congrès du WTC à Grenoble avec comme thématique : « la Silver Economie. L'autonomie, nouvel espace d'innovation ». Grenoble sera le tremplin européen de l’aide au développement et au financement des sociétés innovantes.

Le Forum 4i® (Innovation, Industrie, Investissement, International), organisé par la Ville de Grenoble, est le rendez‐vous annuel attendu par les start up, les investisseurs et les acteurs de l’innovation. Depuis sa création, près de 600 millions d’euros ont été levés par les entreprises ayant participé à cet événement. Certaines sont même devenues des leaders mondiaux dans leur domaine. Le Forum 4i® se positionne comme la principale manifestation européenne de soutien à la création, au développement et au financement d’entreprises innovantes. 

Labellisé par la Communauté Européenne, le Forum 4i® s’inscrit dans le cadre de la politique de soutien à la création d’emplois innovants menée par la Ville de Grenoble, classée en 2013 par le magazine Forbes comme la 5ème ville la plus innovante au monde. Depuis 1998, en partenariat avec les acteurs locaux et nationaux de l’innovation, il a permis d’organiser la rencontre entre des porteurs de projets alpins et des investisseurs nationaux et internationaux afin d’offrir des conditions optimales à la levée de capitaux. Ainsi en 2013, trente-cinq start-­up originaires de l’arc alpin ont pu rencontrer près de soixante investisseurs nationaux et internationaux. Fort de cette réussite, le Forum 4i® met en place à partir de cette année une démarche d’accueil de délégations internationales, dans une logique de partage d’expériences et d’échanges. Pays à l’honneur en 2014 : Israël.

Le Forum 4i®2014 sera orchestré autour du thème de la Silver Economie

L’allongement de la durée de vie représente une évolution sociologique majeure qui ouvre des perspectives d’avenir au développement d'une filière économique articulée autour de l’autonomie des personnes âgées : « la Silver Economie ». Cette filière, en pleine croissance, fait la part belle aux nouvelles technologies offrant de vrais défis pour les entreprises qui doivent concevoir des biens et des services dans des domaines aussi variés que la santé, le design, la robotique, la domotique, l’habitat, le transport, les loisirs…

Trois temps forts

- La vitrine technologique : elle dévoile les toutes dernières innovations technologiques issues des laboratoires de recherche rhônalpins. Elle est le reflet de la vitalité de la recherche dans des domaines porteurs d’innovation.
Onze prototypes et démonstrations seront ainsi mis en scène cette année par le Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle de Grenoble (CCSTI) et présentés au public dans un espace attractif. Découvrir les projets.

Depuis sa création, la Vitrine technologique est aussi le symbole d’une belle aventure d’entreprises avec plus de 140 projets présentés.

- La table ronde : temps d’échanges privilégiés, la table ronde permettra à des personnalités locales, nationales et européennes de faire part de leurs visions et leurs expériences sur les enjeux sociétaux et économiques de « la Silver Economie ».

- Le Venture 4i® : rencontre internationale organisée entre des investisseurs nationaux et internationaux et des entreprises innovantes rhônalpines, italiennes et suisses en recherche de financement. Ce forum des capitaux n’est pas rattaché à la thématique de la vitrine technologique et de la table ronde. C’est l’occasion pour toutes les start-­‐up sélectionnées par un Comité de Sélection prestigieux de présenter des innovations dans tous les domaines (TIC, Cleantech, Sciences de la Vie). Le « Trophée 4i® -­ Jean Michel Lamure » sera remis à l’entreprise qui aura soumis le projet le plus novateur.®

29 mai 2014 : "L'École numérique et l'éducation du futur"

L'association fiXience est heureuse de vous inviter à son café sciences "L'École numérique et l'éducation du futur" qui se tiendra jeudi 29 mai à 15h au Moulin à Café, 8 rue Sainte Léonie, Paris 14 (métro Pernety).

Les cafés sciences sont l'occasion de parler de sujets scientifiques aux allures futuristes, autour d'un verre et en toute convivialité. Une fois par mois, fiXience vous accueille dans un bar pour venir discuter, partager vos réflexions et interrogations.
Plusieurs thèmes seront abordés : transhumanisme, ville du futur, biologie de synthèse, gêne et éthique, École du futur, science et croyance, cryptographie, invisibilité, utérus artificiel... 

La « révolution numérique » est en marche, et elle s'attaque à l'éducation. Ordinateurs, tableaux numériques interactifs et tablettes sont amenés à envahir les établissements scolaires, les écrans à devenir un support essentiel d'enseignement. Dans l'École du futur, les nouvelles technologies seront-elles au service d'un meilleur modèle éducatif, ou seront-elles un gadget de plus vers plus de déshumanisation ?

Avec les MOOC, ces nouvelles plates-formes de cours en ligne, il devient déjà possible de se former à la maison en suivant les cours des meilleures universités du monde. Faut-il voir avec Internet la fin de l'École ou l'avènement d'une plus large éducation ?

Inscription par mail : mchauvier[at]fixience.fr (Gratuit dans la limite des places disponibles)

 

29, 30 et 31 Mai : Festival des lauréats Les inRocks Lab

Sosh aime les inRocKs lab vous donne rendez-vous à Paris, pour son festival les 29, 30 et 31 mai, le week-end de l'Ascension.
Le laboratoire de découvertes musicales et de création vidéo s'installe à la Gaîté lyrique et présente ses lauréats.

Durant presque deux mois, Sosh et les inRocKs lab ont sillonné les routes de France à la rencontre des meilleurs espoirs de la scène musicale. Quinze d'entre-eux, rejoints par cinq vidéastes, rejoindront la programmation du festival des lauréats à la Gaité lyrique les 29/30/31 mai.
Cette année encore, la tournée d’open-mics (auditions ouvertes au public) a été riche en émotions ! Vous avez été nombreux à faire le déplacement pour encourager les nouveaux talents de votre ville : de Toulouse à Nice en passant par Clermont et Nancy sans oublier les dates à Paris et Saint-Ouen, le public a été au rendez-vous à chaque nouvelle audition.

Près de 90 artistes ont été auditionnés dans douze villes différentes. Le jury a sélectionné ceux qui vous ont fait le plus vibrer, ceux qui vous ont le plus touchés ; en bref : les quinze meilleurs des meilleurs. Qui succédera à We Are Match et Perfect Hand Crew, les vainqueurs de l’édition 2013 du concours ? Pour le savoir, rendez-vous le 28 avril sur les inrockslab.com.

Au programme

En journée :
- Speed dating pro
- Blind tests
- Projections des cinq films lauréats + surprises…
En soirée :
- 15 musiciens lauréats et 5 concerts par soir

Annonce des lauréats du concours musique et création vidéo lundi 28 avril. Entrée sur invitation à retirer gratuitement sur Digitick.

En savoir plusLes inRocks Lab

Lieu : La Gaité lyrique, 3 bis Rue Papin 75003 Paris, Métro Sébastopol.

25 au 27 juin 2014 : Les Temporelles de Guise

11ème Temporelles de Guise les 25, 26, 27 juin 2014 : "Espaces de travail et temporalités" - Nouvelles formes de travail, articulation des temps de vie : une utopie en marche.

Le réseau Tempo, lieu spécifique de réflexion, de concertation et d’actions organisés par le Grand Lyon, propose chaque année des journées de réflexion à l'ensemble des acteurs intéressés par les politiques temporelles.  Comment mieux articuler rythmes de vies : vie familiale, vie sociale, vie professionnelle, vie citoyenne, vie personnelle ... et rythmes des territoires.

Ces dix dernières années ont vu apparaître des rythmes de vie de plus en plus désynchronisés, multi-rythmés et individualisés.
Dès lors, risquent de s’opposer le temps des uns et le temps des autres... Le temps des salariés face à celui des usagers, le temps des actifs face à celui des non-actifs, le temps des hommes et le temps des femmes, le temps de ceux qui ont les moyens d’acheter le temps des autres, le temps de ceux qui ne font que subir le temps...
La prise en compte des rythmes temporels interroge l’égalité sociale, la démocratie, l’efficacité des modes d’organisation urbaine, notre conception de la vie et de la ville.
Il est devenu nécessaire de concilier aménagement de l’espace ET organisation temporelle.
Comment être à l’écoute de TOUS les usagers de la ville ? Quelles réponses mettre en œuvre pour aménager le territoire et que chacun se puisse se retrouver dans une « ville à mille temps » ? Tel est l’objectif de l’Espace des Temps Du Grand Lyon.

Programme (à ce jour)

Lieu : Familistère de Guise (02 - Aisne)

Loading...
Loading...