UP' Magazine Le magazine de l'innovation et de l'économie créative

14-17 avril : Conférence TRA "Innovate Mobility, Mobilise Innovation"

Conférence TRA 2014 : Paris, théâtre des transports innovants

Lieu de rencontre de tous les acteurs européens des transports, la prochaine édition de la conférence TRA se tiendra à Paris du 14 au 17 avril 2014 au CNIT Paris-La Défense.
Cette conférence vise à rassembler chercheurs, décideurs industriels et politiques autour du slogan « Innovate Mobility, Mobilise Innovation ».

TRA (Transport Research Arena) est la plus importante conférence européenne sur la recherche sur les transports. Elle se tient tous les deux ans depuis 2006 dans une capitale européenne différente. Elle regroupe tous les acteurs des transports routiers, ferroviaires, fluviaux et maritimes et inclut les thématiques intermodales ainsi que les modes doux et actifs.

Soutenue par la Commission Européenne qui y présentera son nouveau programme cadre de soutien à la recherche et à l’innovation en Europe « Horizon 2020 », ainsi que par la CEDR et les plateformes technologiques européennes, ERTRAC, ERRAC et WATERBORNE, la conférence TRA 2014 est coordonnée par l’Ifsttar (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux) et organisée avec le plein soutien du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Avec pour nouveau thème « Transport Solutions: From Research to Deployment » et pour slogan
« Innovate Mobility, Mobilise Innovation », l’édition 2014 attend près de 3.000 participants provenant de laboratoires et instituts de recherche, de l’industrie, des opérateurs de transport, des décideurs publics locaux et nationaux, des gestionnaires d’infrastructures et des usagers.
Conférence européenne fédératrice, TRA permet aux acteurs de la recherche et de l’innovation dans les transports de confronter leurs idées sur l’évolution de nos besoins et pratiques de mobilité face à des défis énergétiques et environnementaux de plus en plus prégnants. Ces débats permettront d’identifier les applications concrètes permises par les dernières avancées scientifiques. Les solutions qui seront présentées sont parfois très innovantes, comme la conduite automatisée, et visent à faire évoluer nos comportements en offrant des services novateurs dans un paysage de la mobilité repensé, intégré et multimodal.

Dans un contexte de reprise économique attendue, TRA 2014 veut maximiser les opportunités offertes par les résultats de la recherche et contribuer à la création d’emplois et au renforcement de la compétitivité des entreprises européennes grâce à l’innovation dans les transports.
Retrouvez toute l’actualité liée à TRA 2014 et inscrivez-vous sur www.traconference.eu

14/20 avril : Festival des Conversations

La 2ème édition du Festival des Conversations ouvre ses portes du 14 au 20 avril 2014 : une initiative pour placer la conversation au coeur de nos cités.

Dans un monde multi-connecté où l'omniprésence des écrans fait partie de notre quotidien, la conversation apparaît comme un refuge salutaire et une pratique rédemptrice pour redonner de la saveur et de l'humanité à nos relations sociales.
En effet, à l'heure des flux incessants d'informations, n'est-il pas temps de s'arrêter, de s'écouter et de prendre le temps en retrouvant le goût de converser ?

Le Festival des Conversations va placer la ville au centre de sa 2ème édition. En cette année électorale, de multiples initiatives favorisant la conversation dans nos cités, et sous toutes ses formes, vont être encouragées.
Pour sa 2ème édition, avec le soutien de partenaires engagés, le Festival des Conversations va multiplier les actions pour que chacun puisse se réapproprier l'espace public avec pour seul objectif : que la conversation prenne le pouvoir !

Pour des conversations au coeur de nos vies et de nos villes

Cette année le Festival des Conversations va investir l'espace de la ville le temps d'une semaine pour devenir le relais de rencontres multiples, partout en France et à l'étranger, et favoriser des conversations urbaines et foisonnantes.
Pour que les conversations envahissent et humanisent les rues de nos villes, le Festival invite le plus grand nombre à se réapproprier l'espace public pour partager des moments d'échange.

Cette volonté de réenchanter nos villes par la conversation découle du constat que l'urbanité peut, souvent, détruire du lien social.
Le Festival des Conversations va donc mettre en place et encourager des initiatives pour que la conversation puisse s'installer au coeur de nos cités.

Une semaine festivalière qui aura pour point d'orgue le 16 avril 2014

Pour que le printemps 2014 soit celui de la conversation et que la ville bruisse de nos échanges, le Festival va, du 14 au 20 avril 2014, à la fois organiser des rencontres et soutenir toutes les initiatives favorisant le bourgeonnement de conversations dans nos villes.
Des conversations ouvertes, festives et participatives : différentes conversations improvisées ou suscitées se tiendront dans de nombreuses villes en France (Paris, Versailles, Ajaccio, Lyon...) ainsi qu'à New York et à Londres. Dans ces villes verront le jour des actions qui auront pour but de mettre en place des dispositifs facilitant les échanges.

Grâce à la participation de Freeconvo, collectif américain qui promeut une conversation libre et spontanée, le Festival des Conversations trouvera un relais international.
A Paris, au Mona Bismarck American Center for Art & Culture, des personnalités issues des mondes culturels, associatifs, architecturaux viendront converser et échanger sur différents thèmes.
Des événements originaux et décalés se dérouleront tout au long de la semaine et partout en France (préparation d'une conversation géante, actions de sensibilisation...).

Des remises de récompenses

Durant la journée du mercredi 16 avril 2014, les prix suivants seront décernés :
• Prix de la ville la plus "conversationnelle"
• Prix littéraire décerné à un ouvrage empli de "l'esprit de conversation"
• Lancement d'un label des restaurants de conversation

Un appel à converser : édition du "Manifeste pour des conversations retrouvées"

Ce manifeste militant dresse un constat, celui de notre besoin individuel et collectif à converser, analyse la conversation comme l'acte culturel et démocratique par excellence, et invite chacun à y adhérer activement en proposant à tous d'apporter sa contribution.

En voici déjà quelques extraits :

"Nous n'avons jamais été aussi connectés et pourtant jamais aussi isolés".

"La conversation plus qu'un art est un patrimoine, si ses règles sont établies, la conversation a toujours été à l'origine des grandes avancées sociales, culturelles ou économiques (la Renaissance, le siècle des Lumières, la Révolution...). Aujourd'hui, dans un monde figé, prostré, frustré et violent, il apparaît comme une évidence de militer pour des conversations retrouvées, fondement de notre nouveau pacte social. Ce Manifeste est fait pour évoluer avec le temps et avec la contribution des conversations qui viendront le nourrir".

"Il est urgent de replacer les conversations au coeur de nos préoccupations et de nos vies".

Des partenaires qui soutiennent le Festival et qui adhèrent à des valeurs humanistes 

De nombreuses institutions publiques et privées, associations et entreprises s'engagent auprès du Festival des Conversations en contribuant à valoriser et encourager la conversation sous différentes formes : elle se mettent au diapason de la musique conversationnelle.

Des personnalités d'horizons divers vont rejoindre pour la première fois ou pour la deuxième fois le Festival des Conversations pour en devenir des parrains engagés.
Sont déjà entrés dans la ronde : le Château de Versailles, Mona Bismarck American Center for Art & Culture, Freeconvo, Bleu Blanc Zèbre, La Cimade, Orange, Agence Et Vous ...

EN AVANT-PREMIERE DU FESTIVAL : 

Conversation de Château : De la pluie et du beau temps. Et si nous parlions de météo ? / Lundi 24 février 2014 à 15h.
Le Château de Versailles accueille une Conversation co-organisée par le Festival des Conversations.

Cette météo qui nous occupe tant et qui va même jusqu'à nous obséder par moment, a un rôle très important dans notre histoire et l'on constate que les grands bouleversements historiques (Révolution française, Printemps Arabe ...) ont tous eu comme déclencheur un dérèglement climatique. Sujet insignifiant, emblème de vacuité ? Ou, au contraire, essentiel, preuve que nous ne cessons, tout civilisés que nous nous pensions, d'être tributaires des jeux de la nature ? L'historien nous apprend que le climat et ses transformations jouent un rôle clé dans l'évolution des sociétés humaines. Un sujet de conversation à part entière ou une façon de meubler les manques de conversation ?

En présence de Emmanuel Godo (professeur de lettres), Emmanuel Garnier (historien du climat), Patrick Galois (prévisionniste à Météo France) et Guillaume Villemot (fondateur du Festival des Conversations) nous échangerons sur le rôle du climat dans nos conversations mais aussi dans nos comportements passés et à venir.
Conversation réservée uniquement aux abonnés du Château de Versailles et aux journalistes. Places limitées.

"La communication nous a rendu méfiants quand la conversation nous rend confiants." 
Guillaume VILLEMOT, Fondateur du Festival des Conversations


Et si nous conversions ensemble ?

26/27 avril : Festival du Film d'art brut

La Halle Saint Pierre présente son Festival du Film d’art brut "Univers imaginaires de gens ordinaires"  les 26 & 27 avril 2014 / Maison des Cultures du Monde.

Dans le cadre du Festival de l’Imaginaire et de l’exposition Raw Vision, la Halle Saint Pierre propose un regard en mouvement sur la création d’art brut avec un festival du film d’art brut en entrée libre et gratuite, "Univers imaginaires de gens ordinaires."

En Afrique, en Amérique, en Asie, en Europe, des gens ordinaires, en activité ou à la retraite, ressentent un jour spontanément l’impérieuse nécessité de « faire quelque chose » pour exprimer leur univers intérieur.

Certains, bricoleurs inspirés, conçoivent d’étranges machines et de surprenants mécanismes à l’aide de matériaux de récupération, tels les meubles à surprise de Pascal Verbena ou les sculptures-objets d’Émile Ratier. D’autres transposent leurs rêves en métamorphosant leur environnement quotidien comme Nek Chand en Inde, Monsieur G et sa tour des lasers aujourd’hui disparue non loin de Paris, Richard Greaves et ses déconstructions de l’anarchitecte au Canada. Parfois, comme pour Martia,l dit l’homme-bus à Lausanne, c’est un comportement hors-normes qui reflète une intériorité complexe.

Les artistes présentés dans l'exposition sont les têtes de file de la pop culture (Joe Coleman ...), des représentants incontournables de l'art brut (Henry Darger, Aloïse Corbaz, Adolf Wolfli, Johann Hauser, August Walla ...), de l'art visionnaire sous ses formes mystiques ou cosmiques (Norbert Kox, William Thomas Thompson, Donald Pass ...), du Black Folk Art américain [Bill Traylor, Mose Tolliver ...) ou bâtisseurs de l'imaginaire comme l'artiste indien Nek Chand, créateur du Rock Garden, l'un des environnements les plus célèbres au monde.

Les 26 et 27 avril, 25 films lèvent avec poésie le voile sur des créateurs autodidactes dont les œuvres d’art brut, réalisées sans préoccupation de critère esthétique et en marge des circuits traditionnels de la création, obtiennent désormais une véritable reconnaissance par le monde de l’art.

La Halle Saint Pierre

Depuis 1986, la Halle Saint Pierre est le centre culturel parisien de l'art brut et de l'art singulier et occupe, en France comme à l'étranger, une place unique dans l'actualité et la promotion d'une forme d'art marginale, mouvante, fascinante. Grâce à l'exposition Art brut et compagnie en 1995, ue première en France, la Halle Saint Pierre installe sa réputation de musée expérimental et précurseur. Elle n'a cessé depuis de présenter au public des collections d'avant-garde, un regard profond et réflexif sur l'art populaire contemporain.

La Halle s'articule autour d'expositions temporaires, d'une librairie et d'un café. Plus qu'un centre d'art, c'est un lieu de vie où se croisent artistes, collectionneurs, amateurs ou simple visiteurs qui échangent idées, points de vue et informations critiques.

Depuis sa création, plus de 50 expositions temporaires recoupant art brut, modern art et pop culture ont rencontré un franc succès public et critique et confirmé la place incontournable de la Halle Saint Pierre dans la vie culturelle parisienne.
(Ouvert en semaine de 1Oh à 18h 1 Samedi : 1Oh- 19h 1 dimanche : 11h- 18h Expositions temporaires : 8 €, tarif réduit 6,50 €)

RAW VISION, 25 ANS D’ART BRUT

Ce festival s’inscrit dans le cadre de l’exposition Raw Vision, 25 ans d’art brut, qui célèbre le 25ème anniversaire de la revue anglo-saxonne Raw Vision fondée en 1989 par John Maizels. Avec plus de 80 artistes et plus de 400 œuvres, l’exposition Raw Vision permet au public de retrouver les grands classiques qui ont marqué l’histoire de l’art brut et de l’art populaire contemporain, et de découvrir des figures majeures exposées pour la première fois en Europe (Tom Duncan, Dalton Ghetti, Alex Grey…).

Lieu : HALLE SAINT-PIERRE - 2, rue Ronsard 75018 Paris (M° Anvers (2) / Abbesses (12))

Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

16/23Mai : Ville biomimétique, Ville de demain

Joël Loison, Maire, Conseiller général des Yvelines et le Conseil municipal vous invitent à la deuxième édition de l'événement : "Ville biomimétique, Ville de demain"du 16 au 23 mai 2014.

Nous sommes 3,4 milliards d'urbains.  En 2012 et pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, la part de la population urbaine sur terre a passé le cap des 50%. Cette progression exponentielle, ne s'arrêtera pas là, puisque nous serons 60 % d'urbains en 2030, alors que nous étions 13 % en 1900 et 25 % en 1950. 

La ville de Vélizy-Villacoublay se veut une ville "au coeur des innovations" et au "coeur des grands bouleversements humains". Elle souhaite ainsi mener une réflexion globale sur le devenir urbain, en imaginant la ville des décennies qui viennent. Vélizy-Villacoublay lance la première édition de la « Ville biomimétique – Ville de demain ».

Cet évènement, qui illustre sa signature : « Au cœur des innovations », répond aux caractéristiques du territoire (les entreprises Véliziennes recouvrant 5% de la recherche et développement privée Française) et s'inscrit dans sa stratégie de développement durable, son Agenda 21.

Prospectif, cet évènement se veut au carrefour de l'écologie, de l'urbanisme et de l'innovation.
Optimiste, il permettra à chacun de se projeter de manière ludique et interactive dans ce que pourrait être la ville dans les décennies à venir

Signe d’un engagement pérenne, la ville organise, pour la deuxième année consécutive, un événement pionnier, prospectif et optimiste axé sur le biomimétisme, l’art de s’inspirer de la nature pour concevoir des produits, des procédés ou des systèmes innovants.
S’appuyant sur ce concept novateur et fortement ancré dans nos réalités urbaines, Vélizy-Villacoublay propose, au travers d’une exposition et d’un cycle de conférences, de découvrir ce à quoi pourrait ressembler la ville dans les décennies à venir : celle d’un monde urbain en mutation, compatible avec nos écosystèmes et donc avec le vivant. 

Pour mieux appréhender le sujet, sera expliqué ce qu’est le biomimétisme, en invitant le public à réfléchir à ce que serait une ville post-carbone, en exposant des projets innovants qui fonctionnent et laisse une place au rêve en présentant des études de cas précurseurs et futuristes.

Cette exposition se déploie à travers huit univers :

- Le vivant, source d’inspiration
Présentation du biomimétisme et de ses composantes, par de grandes inventions qui ont marquées l’histoire.

- Le biomimétisme, ses règles, ses principes
Introduction au concept de biomimétisme et de durabilité, à travers ses trois niveaux d’inspiration et des grandes lois du vivant dont il faudrait s'inspirer pour rendre nos conceptions durables et en harmonie avec la nature.

- La ville et ses infrastructures
Comment la ville dans sa structure même peut s’inspirer du vivant.

- La ville et ses transports
Vers des réseaux et des modes de transports bio-inspirés.

- La ville et son architecture
Conception de bâtiments intelligents, autonomes et connectés, inspirés de la nature.

- La nature en ville
Une vision plus inclusive de la nature en ville, pour des villes plus en lien avec la biosphère.

- L'interconnexion ville/ forêt : étude de cas biodiversité et en lien avec la forêt.

- Le biomimétisme par le cinéma
L’art de puiser dans le vivant ses sources d’inspiration et ainsi aborder, à travers la fiction, plusieurs sujets liés au biomimétisme.

Ce rendez-vous inédit sera une occasion à ne pas manquer pour aller à la rencontre du biomimétisme, écouter des experts, percevoir les enjeux stratégiques pour la ville et découvrir les solutions d’avenir que cette approche scientifique laisse entrevoir.

Lieu : L'Onde, Théâtre et Centre d'Art 8 bis, avenue Louis Breguet - 78140 Vélizy-Villacoublay (REC C - Chaville-Vélizy)

Tous publics - Gratuit
Horaires : du lundi au vendredi de 13h à 19h, samedi et dimanche de 10h à 18h

Pour plus d'informations

29 mai 2014 : "L'École numérique et l'éducation du futur"

L'association fiXience est heureuse de vous inviter à son café sciences "L'École numérique et l'éducation du futur" qui se tiendra jeudi 29 mai à 15h au Moulin à Café, 8 rue Sainte Léonie, Paris 14 (métro Pernety).

Les cafés sciences sont l'occasion de parler de sujets scientifiques aux allures futuristes, autour d'un verre et en toute convivialité. Une fois par mois, fiXience vous accueille dans un bar pour venir discuter, partager vos réflexions et interrogations.
Plusieurs thèmes seront abordés : transhumanisme, ville du futur, biologie de synthèse, gêne et éthique, École du futur, science et croyance, cryptographie, invisibilité, utérus artificiel... 

La « révolution numérique » est en marche, et elle s'attaque à l'éducation. Ordinateurs, tableaux numériques interactifs et tablettes sont amenés à envahir les établissements scolaires, les écrans à devenir un support essentiel d'enseignement. Dans l'École du futur, les nouvelles technologies seront-elles au service d'un meilleur modèle éducatif, ou seront-elles un gadget de plus vers plus de déshumanisation ?

Avec les MOOC, ces nouvelles plates-formes de cours en ligne, il devient déjà possible de se former à la maison en suivant les cours des meilleures universités du monde. Faut-il voir avec Internet la fin de l'École ou l'avènement d'une plus large éducation ?

Inscription par mail : mchauvier[at]fixience.fr (Gratuit dans la limite des places disponibles)

 

Loading...
Loading...